Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

[Isolation des Murs] Quelles normes en rénovation ?

Par L’équipe de rédaction

Publié le 01/04/2014 à 16h41, mis à jour le 08/09/2021 à 15h14

L’isolation thermique est un point essentiel dans un logement car elle permet d’éviter les pertes de chaleur l’hiver et de protéger des fortes températures l’été. Les différentes réglementations thermiques (RT) mises en place ces dernières années visent à instaurer des normes d’efficacité afin d’améliorer la performance énergétique du parc résidentiel français. La RT 2012, la dernière en date, a pour objectif d’amener les bâtiments construits au niveau basse consommation énergétique. Cependant, ces mesures ne concernent que les logements neufs, soit à peine 1,1% du parc en 2013. La RT Existant, elle, encadre la performance énergétique des logements existants. Quelles sont alors les normes en vigueur pour l’isolation des murs en rénovation ?

J'isole ma maison

Simulation gratuite en 2 minutes

J'isole ma maison

Simulation gratuite en 2 minutes

Une réglementation en rénovation

La RT Existant a été instaurée en 2007 par le décret n°2007-363. Celle-ci a pour objectif d’augmenter la performance énergétique des bâtiments existants par des travaux de rénovation, afin de réduire leur consommation d’énergie et de limiter ainsi les émissions de gaz à effet de serre. Notons qu’il s’agit de la première réglementation applicable aux logements existants, après 40 ans de règlementations thermiques réservées au neuf. Ces mesures portent sur :

 

  • l’isolation thermique (intérieurextérieur, parois vitrées, etc.) ;
  • la production d’eau chaude sanitaire;
  • les systèmes de chauffage ou de refroidissement;
  • les appareils de ventilation et d’éclairage (pour le tertiaire);
  • les systèmes utilisant une énergie renouvelable.

Une isolation bien encadrée

Avant d’envisager des travaux de rénovation il est conseillé de réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE), ou mieux, un audit énergétique. Ils permettront de cibler les travaux nécessaires à une optimisation thermique du bâtiment. La RT Existant prévoit des exigences de performance énergétique pour chaque catégorie de travaux. La performance de l’isolation n’est pas définie par de l’épaisseur de l’isolant mais par sa résistance thermique (R).

 

Ainsi, l’isolation des murs entre dans le champ d’action de cette réglementation. Les parois opaques sont en moyenne responsables de 20 % des déperditions de chaleur sont soumises à des normes de performances différentes selon leur emplacement dans le logement. Les murs donnant sur l’extérieur sont soumis à une résistance thermique telle que R ≥ 2,3 m2.K/W et les parois en contact avec un espace non chauffé à R ≥ 2 m2.K/W.

Les parois vitrées n’ont pas été oubliées par les exigences de la RT Existant. Les menuiseries coulissantes doivent atteindre un coefficient de transmission thermique Uw ou Ujn inférieur à 2,6 W/m2.K, ; les autres menuiseries moins de 2,3 W/m2.K. Il faut noter que plus le coefficient sera faible meilleure sera l’isolation. Les fenêtres de toit, elles, doivent avoir un facteur solaire (g) supérieur à 0,15 et être dotées de pare-soleil mobiles extérieurs tels que des volets ou des stores. Par ailleurs, les fenêtres ou porte-fenêtres doivent être équipées d’une entrée d’air si la pièce n’en dispose pas. Attention, ces normes ne s’appliquent pas aux vérandas non chauffées et aux pavés de verre.

 

Ces exigences amènent les particuliers à doter leur logement d’une isolation performante et de réaliser ainsi des économies d’énergie. Il faut savoir que l’isolation thermique est l’opération de rénovation énergétique la plus rentable à long terme. En effet, les prix des isolants sont abordables et permettent d’obtenir un confort thermique supérieur tout en réduisant la consommation énergétique.

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème