La maison bioclimatique

La maison bioclimatique est une maison utilisant toutes les ressources possibles de son environnement dans le but de réduire, voire supprimer entièrement sa consommation énergétique, de limiter son impact sur l’environnement et de favoriser le confort de vie des occupants sans gaspiller de l’énergie. Le principe est simple : on va au maximum se protéger du vent, utiliser le soleil en hiver et s’en protéger en été. Ainsi, le confort thermique est au cœur du concept de maison bioclimatique. Pour ceci il sera important de porter une attention particulière à l’orientation de la maison, l’isolation, la ventilation, l’eau, le chauffage et l’électricité.

L’orientation de la maison bioclimatique

Certainement l’un des facteurs les plus importants. En effet, la façade Sud est celle qui reçoit le plus d’ensoleillement en hiver, mais en été, ce sont les façades Ouest et Est de votre logement qui en reçoivent le plus. Aussi, il va falloir concevoir le logement de manière à ce qu’il accumule un maximum de chaleur pendant la journée pour la restituer aux habitants durant la nuit, là où les températures sont plus basses.
Quelques idées bonnes pratiques vous permettront de rester au chaud en hiver, et d’éviter la chaleur en été :
• Il serait bon de mettre en place une véranda ou une serre orientée au sud qui permettra de récupérer la chaleur en hiver.
• En été, il faudrait prévoir des auvents qui atténueront les rayons du soleil ou alors de planter de la végétation et des arbres à feuille caduques.
• Côté Nord, la toiture devra être basse et les ouvertures réduites au minimum, voire supprimées. Il est préférable de ne pas mettre les pièces d’habitation de ce côté
• Il est important d’éviter les crépis ciment sur vos murs. Les murs doivent isoler, mais doivent pourvoir respirer.
• Si vous créez une terrasse, sachez que les dalles de pierre et de ciment réfléchissent la chaleur émanant du soleil. Il faut opter pour des terrasses en bois.

L’isolation

Une maison ne peut être bioclimatique sans une isolation optimale. Et pour cela, la terre, la brique et le bois semblent idéales. Il est également préférable de favoriser l’isolation par extérieur, qui reste beaucoup plus efficace que l’isolation par l’intérieur. Cela permet d’éviter les ponts thermiques.
Des fenêtres doubles vitrages seront le minimum nécessaire, mais si vous en avez les moyens, le triple vitrage à l’argon est celui présentant les meilleures performances.
Pour l’isolation des combles, il est conseillé d’utiliser l’ouate de cellulose, qui reste de loin le plus écologique.

La ventilation

Dans les maisons bioclimatiques, la ventilation est le cœur du système. Pour cela, le système du puits canadien couplé à une VMC double flux est la solution la plus adéquate. Ainsi, l’air neuf va être aspiré par une cheminé situé à une distance assez éloigné de la maison (environ 10 mètres), il va passer sous terre avant de rejoindre la VMC double flux. Ainsi, on a une arrivé d’air frais en été et de l’air tiède en hiver.
Comme dit précédemment, l’installation d’une véranda ou d’une serre, préalablement chauffée par le soleil permettra de réchauffer l’air issu de la VMC avant de pénétrer dans votre logement.

Le chauffage

Si vous avez bâti votre logement de manière optimal (orientation, isolation, aération), il est possible que vous n’ayez pas besoin de vous chauffer. En effet, la chaleur fournie par les habitants de votre logement sera suffisante pour assurer votre confort. Cependant, s’il est nécessaire de vous chauffer un peu, le poêle à bois ou la cheminée à insert sont les meilleurs appareils pour répondre à votre besoin.

Le saviez-vous ?



Afin de réduire votre empreinte écologique, vous pouvez réaliser des travaux de rénovation énergétique. Effectuer plusieurs demandes de devis vous permettra de comparer les prix, afin de trouver la meilleure offre pour vos travaux.



L’eau dans la maison bioclimatique

Dans une maison bioclimatique, le capteur soleil s’impose. De plus, ces capteurs sont plus efficaces en hiver qu’en été. De plus, vous pouvez brancher vos appareils (lave-linge, lave-vaisselle) sur l’eau chaude, ce qui vous permettra de faire de nombreuses économies sur votre facture d’électricité.
Une cuve à récupération d’eau de pluie est également une solution idéale auquel souscrivent bon nombre de maisons bioclimatiques pour s’en servir dans la maison (WC, lave-linge etc..).
Bien évidemment, ne lésinez pas sur la taille de la cuve : 4m³ dans le nord, 6m³ dans le sud. Elle devra être enterrée dans le sol afin d’éviter le gel pendant l’hiver.

L’électricité

La maison bioclimatique est une maison qui ne consomme pas d’énergie. Donc éolienne, panneaux solaires photovoltaïques, tout est bon pour favoriser l’autoconsommation et dire au revoir aux fournisseurs d’énergie. Enfin, réduisez votre facture d’électricité liée à votre consommation pour l’éclairage grâce aux ampoules LED, économiques et écologiques.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :