Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
La chaudière au gaz naturel est-elle adaptée à votre situation ?
4.000.000€ de primes déjà versées

4 choses à savoir à propos du raccordement au gaz

Près de 11 millions de foyers français sont raccordés au réseau de gaz naturel. Certains sont directement en relation avec le gestionnaire GRDF (gaz réseau distribution France), d’autre choisissent de passer par un fournisseur intermédiaire. Que faut-il savoir à ce sujet avant de réaliser le raccordement au gaz de votre habitation ? Quelle Energie vous propose de le découvrir dans cet article, et vous permet d’évaluer vos économies d’énergie.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Quelle démarche effectuer pour un raccordement au gaz ?

Tout le monde n’est pas concerné par un raccordement au gaz naturel, puisque certaines communes ne figurent pas sur le réseau français. La demande doit être adressée au gestionnaire, à savoir GRDF. Pour ce faire, un formulaire est disponible en ligne sur le site de la compagnie, mais il est également possible d’utiliser un numéro de téléphone pour la contacter, à savoir le 09 69 36 65 34.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Remplacer une chaudière à fioul par une chaudière au gaz vous permettra de recevoir une prime Coup de Pouce d’un montant de 2 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus modestes et d’un montant de 3 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus très modestes.


Une proposition est alors adressée au demandeur, qui reçoit un devis pour les travaux, un descriptif détaillé des ouvrages à réaliser ainsi qu’une planification des délais dans lesquels ils seront effectués. Vous obtiendrez également :

  • La liste des fournisseurs de gaz naturels afin de faire votre choix
  • L’identification de votre bâtiment par GRDF, à savoir le numéro de point de comptage et d’estimation

Libre à vous d’accepter ou non cette proposition, vous disposez de trois mois pour prendre votre décision.

Combien coûte le raccordement au gaz naturel ?

Le coût d’un raccordement au gaz naturel varie selon les critères suivants :

  • La distance d’éloignement entre l’habitation et le réseau : plus le logement est éloigné, plus il s’avère nécessaire de creuser dans la terre afin d’installer les canalisations et tuyauteries.
  • L’usage du gaz naturel: le combustible destiné au système de chauffage peut être en partie financé par le distributeur, tandis que le gaz à destination de la production d’eau chaude sanitaire et pour les appareils électroménagers de cuisine est plus onéreux.

Il faut compter entre 400 et 900 euros lorsque le bâtiment à raccorder est situé à proximité des réseaux de distribution. Pour des installations plus éloignées, tout dépend de la nature du terrain et de la distance à couvrir. Les spécificités de chaque ouvrage impliquent d’avoir recours à un devis afin d’avoir une estimation claire du prix à envisager.

Passer par GRDF pour se raccorder est-il obligatoire ?

La solution la plus courante pour effectuer un raccordement au gaz est de passer par le gestionnaire des réseaux. GRDF envoie un expert pour étudier la nature des travaux à effectuer au sein de votre logement après l’étude de votre dossier. L’objectif de cette visite est d’estimer dans quelle mesure l’ouvrage est réalisable, et de pouvoir mettre un prix sur la prestation.

Si vous souhaitez accepter le devis proposé par le gestionnaire, il faudra lui remettre un acompte équivalent à la moitié du prix fixé au moment de la signature. GRDF s’occupera ensuite de réaliser les démarches administratives nécessaires à la mise en œuvre des travaux.

Mais vous avez également la possibilité de vous en remettre à un fournisseur de gaz. Ce dernier endosse alors le rôle d’intermédiaire entre vous et le gestionnaire, avant de signer un contrat avec vous à l’issue des travaux.

le raccordement au gaz

Quelles économies peut-on réaliser grâce à une telle installation ?

Le gaz naturel est le combustible le moins cher après le bois. Il faut compter 7,15 centimes d’euros par kWh (kilowattheure) en utilisant ce type d’énergie avec une chaudière à gaz par exemple. En comparaison, le fioul domestique coûte 8,19 centimes par kWh et l’électricité coûte près de 15,9 centimes par kWh.

Choisir de procéder à un raccordement au gaz afin de se chauffer à l’aide de ce type d’énergie est donc l’assurance de réduire le montant de ses factures énergétiques.

Il est néanmoins possible d’opter pour un système de chauffage au bois bûche ou aux granulés de bois. Il s’agit du prix d’énergie le moins élevé du marché, puisque les pellets de bois coûtent entre 5,54 centimes et 5,7 centimes d’euros par kWh selon leur conditionnement, et le bois bûche coûte 3,6 centimes par kWh.

De plus, contrairement au gaz naturel qui est une énergie fossile aux ressources limitées, le bois est une énergie verte lorsqu’il est issu d’une exploitation forestière renouvelable, c’est-à-dire replantant des arbres à chaque arbre coupé. La ressource se renouvelle donc régulièrement, sans être vouée à disparaître à long terme. Il s’agit donc d’une énergie verte, qui respecte l’environnement en limitant les rejets de gaz à effets de serre dans l’atmosphère.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Remplacer une chaudière à fioul par une chaudière au gaz vous permettra de recevoir une prime Coup de Pouce d’un montant de 2 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus modestes et d’un montant de 3 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus très modestes.


Les lecteurs ont aussi aimé :