La RT 2012, bonne ou mauvaise idée ?

Construire dans le cadre de la RT2012Depuis le 1er janvier 2013, la Réglementation Thermique 2012 est applicable à tous les permis de construire, y compris pour les bâtiments à usage d’habitation. Cette nouvelle RT a dans son viseur la diminution de la consommation d’énergie primaire à 50 kWhEP/(m²/an), alors que la RT2005 fixait la limite à ne pas dépasser à 250 kWhEP/(m²/an). L’objectif final est d’arriver en 2020 à des bâtiments à énergie positive (BEPOS).
Pour atteindre l’objectif de 50 kWhEP/(m²/an), des exigences de résultats mais aussi de moyens doivent être respectées par les différents corps de métiers agissant dans le cadre de la construction et l’équipement du logement.

Pour connaître vos futures dépenses énergétiques, faites le bilan thermique de votre logement et découvrez les solutions économes pour l’équiper.

Privilégier l’isolation pour réduire les factures énergétiques

Pour parvenir à la construction en 2020 de maisons BEPOS (Bâtiment à Energie Positive), la RT2012 impose d’ores et déjà un haut niveau de qualité énergétique des bâtiments, hors production de chauffage. Il s’agit d’améliorer l’efficacité énergétique d’une part, et le confort en été, d’autre part. Ces deux exigences sont calculées grâce aux coefficients suivants :

  • Le coefficient Bbiomax (Besoins Bioclimatiques du Bâti). Ce coefficient prend en compte l’apport gratuit de chaleur (chaleur humaine, chaleur solaire, effet joule des équipements en fonctionnement) auquel on retire les pertes de chaleur enregistrées comme les besoins des usagers ou les fuites énergétiques.
  • Le coefficient TICmax (Température Intérieure de Confort maximale). Ce coefficient décrit la température maximale atteinte à l’intérieur d’un logement au cours de cinq jours consécutifs de forte chaleur. Il est fixé à 26° maximum.

La RT2012 recommande d’améliorer ces coefficients grâce à l’action sur les traitements de l’étanchéité à l’air et des ponts thermiques, c’est-à-dire optimiser l’isolation des murs, des combles et des sols.

L’innovation technologique au service des économies d’énergie

Une autre exigence de la RT 2012 est le contrôle de la consommation maximale d’énergie primaire du logement, fixée à 50 kWhEP/(m²/an). Elle se calcule grâce au coefficient CEPmax. Ce coefficient repose sur cinq usages de la vie quotidienne :

  • Production de chauffage
  • Production d’eau chaude
  • Systèmes de climatisation (s’il y a lieu)
  • Eclairage du bâtiment
  • Systèmes auxiliaires

Il est pondéré selon des critères relatifs au bâtiment, comme la surface, la situation géographique, le type du bâtiment, l’usage du bâtiment, l’altitude et les émissions de gaz à effet de serre.
Pour remplir cette exigence, l’évolution technologique de tous les secteurs liés à la construction et à l’équipement du bâtiment est primordiale. Quant aux différents moyens à mettre en œuvre, la RT2012 impose des dispositifs manuels ou automatiques, permettant de mettre en marche et d’arrêter les installations de chauffage (comme les programmateurs de chauffage), de refroidissement et d’éclairage des locaux. Elle impose aussi l’installation de systèmes permettant la mesure ou l’estimation de la consommation énergétique des logements.

Prendre en compte l’Eau Chaude Sanitaire au même titre que le chauffage

En outre la RT2012 contraint, pour les maisons individuelles ou accolées, au recours à au moins une énergie renouvelable. L’utilisation de l’énergie solaire peut être la solution économique à la production d’eau chaude. En effet, l’ECS ne bénéficie pas des améliorations du bâti en elles-mêmes. L’installation d’un CESI (Chauffe-Eau Solaire Individuel), par exemple, permet de réduire les besoins en énergie du logement et de répondre en partie à la RT2012.

Vous voulez réduire vos factures énergétiques plombées par l’utilisation d’un chauffe-eau vieillissant, pourquoi ne pas faire installer un Chauffe-Eau Solaire Individuel ? Quelle Energie vous propose de découvrir les économies d’énergie que vous pourriez réaliser grâce au bilan thermique de votre logement.

Une Réglementation Thermique qui ne fait pas consensus

En avril, quelques remous ont secoué la RT2012, suite au recours de certains industriels de la filière électrique, concernant ses méthodes de calcul. Ceux-ci se sentaient lésés par rapport à d’autres solutions de chauffage, comme les pompes à chaleur ou les poêles à bûches et à granulés.
Donnant raison à ce recours, le Conseil d’Etat avait annulé l’arrêté sur ces méthodes de calcul le 24 avril 2013, avec effet prospectif pour juillet 2013, mais pour de simples raisons administratives. En effet, le 30 avril 2013, un nouvel arrêté, identique au précédent, était signé par les ministères concernés. Il entrera en vigueur le 24 juillet 2013, prenant ainsi le relais du précédent arrêté, sans interrompre l’application de la RT2012.

Des artisans compétents formés à la RT2012

Quant aux artisans, de nombreuses formations ont été mises en place pour leur donner toutes les compétences nécessaires au bon déroulement de la RT2012. Les organismes professionnels remettent certaines de leurs qualifications, sous condition que les artisans suivent ces formations, comme QualifElec ou Qualibat.

On en parle dans cet article

L’isolation

Evitez les déperditions thermiques grâce à l’isolation. Elle permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique.

En savoir plus

Vos réactions

14 Juil

En colère !
La RT 2012 est une véritable connerie réglementaire comme les fonctionnaires français savent les pondre. Nous savions déjà réaliser depuis des années des bâtiments très peu énergivores sans passer par ce carcan kafkaïen de cette RT 2012.
Un objectif de consommation seul suffisait, à chacun d’être libre pour obtenir cet objectif, une nouvelle fois l’administration infantilise les Français.
De plus, vivre dans une boîte Tupperware n’est pas sain. Ceux qui ont passé leur vacances en K-way en savent quelque chose.
Comment doit on traiter les bâtiments historiques ?
Cette réglementation est une vraie entrave à la création architecturale raisonnable.
Comment financer le surcoût des bâtiments alors que la crise frappe ?
Le choix entre la tente quechua du futur SDF et celle de la maison à 2.500 €/m2 ou il suffit de respirer pour se chauffer va très vite se poser.

PetitLapinBleu
14 Juil

J’admire votre constance dans vos informations. Mais comment bénéficier de vos judicieux conseils quand
1°) on ne sait pas à quelle sauce on va être mangé : retraites, impôts
2°) on occupe une maison 1930 dont l’isolation des murs extérieurs défigurerait le bâtiment, et celle des murs intérieurs nécessiterait une rénovation d’un coût astronomique.
3°) l’amortissement des sommes engagées s’étalerait bien au-delà de notre espérance de vie !
4°) la plus-value espérée par les travaux ne serait-elle pas « mangée » par l’effondrement probable du marché immobilier ?
5°) la compétence des entreprises malgré vos efforts reste hélas douteuse.
Les économies d’énergie sont à chercher dans le développement des déplacements actifs, la suppression des emballages, la réduction drastique des voyages en avion et en 4×4, la réduction des vitesses, la pratique d’une vie modeste, l’autoproduction, les échanges solidaires…
Je ne suis pas dans votre créneau, Delphine. Désolé !

Solviche
16 Juil

Je viens de remplir une demande d’information : elle vient de m’être refusée par votre « ordinateur ». Cela est intolérable vu que cette adresse @mail existe déjà !
Monsieur, le fait d’être dominé par une machine me DÉMONTRE que, comme les règlements élaborés par certaines personnes « bien pensantes » ne doivent pas mériter ma confiance et surtout que cette attitude doit être dénoncée à tous les niveaux !
En effet, Monsieur, ma PREMIÈRE demande concernait une première habitation MAIS, suite à un événement de dernière minute, ce projet n’a pas pu être finalisé. J’ai donc élaboré un deuxième projet QUI EST ACTUELLEMENT EN COURS … ET POUR UNE QUESTION DE @MAIL IDENTIQUE VOUS ME BLOQUEZ !

rostaing
16 Juil

Bonjour,

La RT2012 est une « fumisterie », tout simplement parce qu’elle ne profite qu’aux lobbies (St Gobain, les lobbies du solaire etc.)
Le surcoût de tout cela fait que, jamais, une construction neuve ne sera amortissable, même avec les crédits d’impôts. Je le sais car je suis du métier et j’en ai fait l’étude.
Les énergies renouvelables sont à des prix exorbitants alors que, dans la réalité, elles ne coûtent presque rien (j’ai fait de l’import export avec la chine). Encore une fois, c’est le particulier qui paye pour qu’une minorité engrange.
L’Etat donne des subventions. Est-ce normal que tout le monde paie pour que, là encore, une minorité en profite ?
NON
Grâce à la RT 2012, un nombre considérable de petites gens ne pourront pas faire construire (- 13% en mai dans ma région), ajoutés aux banques qui ne prêtent pas ou à des conditions insupportables. Comment voulez-vous relancer la construction dans ce pays ?
Sous des prétextes fallacieux, l’Etat et les lobbies font culpabiliser les gens qui se lancent dans des projets d’isolation et autres qu’ils n’amortiront jamais. De plus la future loi de 2020 rendra leur maison invendable car elle ne sera pas aux nouvelles normes et tout l’argent investi n’aura servi qu’à remplir les poches des lobbies.

BRAVO, belle manière d’aider les petits !

Je sais que vous ne répondrez jamais à mon mail car, comme à chaque fois, ce que je dis gêne, donc il va aller droit à la poubelle.
Ce n’est pas grave. Si seulement, cela pouvait vous ouvrir les yeux avant de dire n’importe quoi ce serait toujours ça de gagné.

Bonne journée

villeneuve
16 Juil

Bonjour,

Je voulais savoir si pour un agrandissement de 40% la RT 2012 était imposée.
Meci pour votre réponse
Cordialement

bocahut
16 Juil

@PetitLapinBleu : Beaucoup critiquent cette RT 2012. Certains avancent que la méthode de calcul favorise le gaz par rapport à l’électrique à cause de la non-prise en compte des émissions de CO2, d’autres laissent entendre que le texte ne respecte pas une « entière neutralité vis-à-vis des moyens et des solutions d’efficacité énergétique à mettre en œuvre ». L’indépendance de la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages, seule rédactrice du texte annulé, envers la filière gaz, a même été mise en doute par les différents groupements du secteur électrique.

Mathilde Chevallier
16 Juil

@Solviche : Je comprends vos inquiétudes. L’isolation est une solution nécessaire pour réduire sa consommation d’énergie. Toutefois, il n’y a pas que les murs. Vous pouvez également isoler le toit ou les combles. L’amortissement peut être réduit grâce à diverses aides (crédit d’impôt, aides de l’ANAH, subventions locales, Certificats d’Economies d’Energie etc.). Il ne s’étale donc pas au-delà de l’espérance de vie à moins que vous soyez nonagénaire :) Réaliser des travaux d’économies d’énergie dans votre logement va forcément apporter à votre bien immobilier une plus-value lors de la revente. Concernant les installateurs, ils sont formés à la RT 2012 et des certifications permettent d’évaluer les compétences des installateurs (QualiSol, QualiBois etc.)

Mathilde Chevallier
16 Juil

@Rostaing : Puisque vous avez déjà réalisé une simulation, il suffit de vous connecter à votre compte. Cela vous permettra de visualiser les résultats de votre ancienne simulation et d’en faire de nouvelles que vous pourrez enregistrer. Si vous avez oublié votre mot de passe, vous pouvez en générer un nouveau via ce lien : http://www.quelleenergie.fr/espace_perso/mot_de_passe/new

Mathilde Chevallier
16 Juil

@Villeneuve : Avant toute chose, j’aimerais vous dire que les commentaires ne sont jamais censurés sur Quelle Energie. Si d’autres sites le font, ce n’est pas notre politique. Libre à chacun d’exprimer ses opinions. cela amène d’ailleurs au débat et, ce qui est important, c’est bien l’échange d’idées.

La RT 2012 ne profite pas aux lobbies. Avoir une maison qui consomme peu va vous aider à réduire votre facture énergétique. Qui serait contre la baisse de ses factures ?

Les crédit d’impôt permettent, en effet, de réduire l’investissement de départ et donc d’avoir une rentabilité plus rapide. Il n’y a pas qu’eux. Avant de se lancer dans des travaux, il faut bien se renseigner sur les aides disponibles : crédit d’impôt, éco PTZ, aides de l’Anah, subventions locales (régionales, départementales, communales), prime à la casse pour les vieilles chaudières, Certificats d’Economies d’Energie etc.). Il n’y a que les personnes qui font des travaux qui en profitent. Lorsque vous en ferez, vous serez bien content d’avoir ces aides à disposition pour vous aider.

Mathilde Chevallier
16 Juil

@Bocahut : Depuis le 1er janvier 2013, la Réglementation Thermique 2012 est applicable à tous les permis de construire, y compris pour les bâtiments à usage d’habitation. Le texte indique que pour un agrandissement de plus de 150 m² ou de plus de 30 % de votre surface initiale (et donc que vous avez recours à un permis de construire), vos travaux sont soumis aux exigences de la réglementation thermique RT 2012. Par contre, les combles aménagés ne figurent pas dans la définition de l’extension même si l’habitation s’en trouve agrandie.

Mathilde Chevallier
16 Juil

Ras le bol du populisme thermique ! Les lapins bleus ou autres Villeneuve, prenez le temps de vous renseigner avant de lancer des invectives inutiles! 2.300 €/m² pour construire des logements RT 2012, c’est possible, mais à la moitié de ce prix aussi ! Les surcoûts observés par les professionnels sont très loin des 13%, même si vous faites du chauffage électrique radiant. Quant aux bâtiments historiques, on peut rappeler au lapin en colère que la RT 2012 ne traite que les constructions. Ces commentaires montrent à l’évidence que la RT sert à quelque chose : à énerver quelques animaux et autres « professionnels » qui finalement seront empêchés de construire pas cher des logements passoires que les futurs occupants seront incapables de chauffer compte-tenu de l’augmentation inéluctable des prix des énergies. Ce serait une drôle de manière d’aider les « petits »… Quant aux -13% de construction citées par Villeneuve, qui seraient une conséquence de la RT 2012, on atteint des sommets d’incompétence ou de mauvaise foi. La crise de la construction serait une conséquence de la RT ? Un peu de sérieux, SVP et arrêtons-là ces discours poujadistes.
Madame Mathilde Chevallier, je trouve vos réponses bien trop diplomates. Mais peut-être que ma liberté de parole permettra d’écrire tout haut ce que vous pensez tous bas…

Sesolis
16 Juil

Existe-t-il des aides ou subventions pour une construction, car il me semble que cela ne concerne que les logements anciens ?

Claire
17 Juil

@Sesolis : Il n’est pas toujours utile de monter sur ses grands chevaux pour faire passer des idées, d’où mon apparente diplomatie.

Mathilde Chevallier
17 Juil

@Claire : Très peu d’aides existent pour les constructions. Renseignez-vous auprès des aides et subventions locales : régionales, départementales et communales.

Mathilde Chevallier
20 Juil

Bonjour,
Pour des gens qui veulent donner des conseils, je vous signale que votre questionnaire ne permet pas de répondre de façon précise et faire un diagnostic objectif. Ex : avec une VMC double flux, le chauffage n’est pas obligatoire, isolation du sol, j’ai 40 cm de technopor. Comment puis-je le faire prendre en compte ? Et il y en a d’autres. Je suis un particulier auto-constructeur et j’ai noté d’autres erreurs.

Merci pour le simulateur mais pour moi, il ne convient pas et, pourtant, je n’ai pas d’obligation par rapport à la RT 2012.

Bon weekend, cordialement. Gilles BARREAU

BARREAU
22 Juil

@Barreau : Notre simulateur s’appuie, bien sûr, sur les informations que vous avez renseignées, mais aussi sur des moyennes de consommation remises à jour régulièrement. Ces moyennes ne prennent pas en compte toutes les caractéristiques particulières de votre habitation ni celui des équipements. Nous avons privilégié la simplicité du simulateur plutôt que de demander à tous les internautes des informations trop détaillées, et inutiles dans la plupart des cas.
C’est pourquoi le simulateur constitue la première étape de notre démarche. Après un entretien téléphonique avec un conseiller qui vous expliquera plus en détail les solutions envisagées, un professionnel pourra se déplacer chez vous pour une étude personnalisée et plus poussée.

Mathilde Chevallier
17 Avr

Ces histoires de RT, c’est de la fumisterie. Il est techniquement possible de construire sous des normes de RT 2020 même 2050 (n’existe pas encore).
Toutes ces normes, c’est surtout pour faire gagner de l’argent à des certificateurs et contrôler informatiquement les individus imposables. Je maîtrise la construction, les notions nécessaires aux coefficients de transmission thermique. Pourtant, je ne suis pas ingénieur et j’ai un projet de construction. Ma technique pour l’inertie sera double mur BA13-Brique de 20 paille de lavande et pierre + puits provençal, VMC double flux, insert bois, chauffage au sol, panneau solaire pour l’eau chaude et le tout avec un terrain en pente face au sud, sans compter lampe écowatt, veranda.

Palmer
30 Mai

@Palmer : Les normes sont utiles et nécessaires pour faire évoluer les pratiques. C’était plus que nécessaire pour la performance énergétique des bâtiments neufs, et la RT 2012 est en grand progrès par rapport aux précédentes, qui étaient bien plus influencées par les lobbies du bâtiment. Pour la première fois, en effet, une performance globale est attendue et laisse bien plus ouvert le choix des méthodes constructives, ce qui est à saluer et change un peu des catalogues de prescriptions techniques antérieurs. Bonne chance pour votre projet.

Mathilde Chevallier
06 Juin

Bonjour,
Nous venons d’aquerir sur Paris un appartement neuf sous la norme RT2012. Est-il normal lorsqu’il fait 30 degrés à l’extérieur qu’il en fasse 29 à l’intérieur sous les combles, sachant que les chambres à l’étages y sont ? Merci d’avance de votre réponse . L’appartement a reçu l’agrément récemment par l’APAV .

brault



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :