5 idées reçues sur le photovoltaïque

PhotovoltaïqueMise à jour : pour la période du 1er octobre 2011 au 31 décembre 2011, le tarif d’achat de l’électricité d’origine photovoltaïque est désormais de 0,4063. € / kWh.

Le photovoltaïque souffre d’un grand nombre de préjugés en France. Il s’agit d’un problème récurrent, sans doute dû à la complexité du marché, des technologies et des réglementations. Quelle Energie se propose de tordre le cou à 5 idées reçues sur le photovoltaïque.

1. « Les tarifs de rachat d’EDF changent tous les ans »

Faux FAUX ! Les tarifs de rachat du kWh sont fixés à la signature du contrat entre le producteur (vous) et l’acheteur (EDF ou autre). Ils restent valables pendant 20 ans, soit l’intégralité de la durée de l’accord. Les prix sont toutefois indexés sur le coût du travail et l’indice des coûts de production ; il peut donc y avoir de légères variations positives ou négatives pendant la durée du contrat. C’est pour cela qu’au vu des aides actuelles et du prix de rachat à 0,58 €/kWh pour une installation de 3 kWc, il est avantageux de réaliser les démarches cette année.

2. « La consommation de sa propre production est plus avantageuse que la revente à EDF »

Faux FAUX ! Certains pensent que la consommation de sa propre production photovoltaïque est plus avantageuse que la revente à EDF. Faisons le calcul avec pour valeur de référence 3.500 kWh d’électricité produite par les panneaux solaires, qui est une valeur moyenne. Avec un tarif de vente EDF de 0.08 €/kWh, cela représente une économie de 280 €/an. En revendant cette production, cela vous rapportera 2.030 € grâce au tarif de rachat à 0.58 €/kWh. En retranchant le coût de l’électricité que vous auriez consommé on obtient une valeur finale de 1750 €. Les panneaux coûtant le même prix dans les deux cas, la différence de prix porte d’une part sur la batterie nécessaire au stockage de l’énergie la nuit, d’autre part sur le coût du raccordement au réseau ERDF. Le prix d’une batterie pour une autonomie d’une nuit est d’environ 400 € à renouveler tous les 4 à 5 ans. Le coût du raccordement est de l’ordre de 1.000 € tout compris. Ainsi, le calcul est vite fait !

3. « La durée de vie des panneaux est trop courte pour que l’installation soit rentable »

Faux FAUX ! Les panneaux en eux-mêmes ont une durée de vie comprise entre 20 et 35 ans suivant les modèles. Le minimum de 20 années de fonctionnement correspond à la durée du contrat proposé par EDF. Donc, à moins d’un dysfonctionnement, les panneaux ne posent statistiquement pas de problèmes pour que l’opération soit rentable. La question du recyclage des panneaux se pose tout naturellement après. Il faut savoir que de grands progrès ont été fait à ce niveau, car désormais l’empreinte écologique d’un panneau standard est compensée en 3 ou 4 ans. Ainsi, une grande partie du panneau est revalorisable.

4. « Tous les panneaux se valent »

Faux FAUX ! Il existe différents types de panneaux : des monocristallins aux polycristallins, en passant par les panneaux à silice amorphe, la gamme s’est largement étendue. Tous ne possèdent pas les mêmes caractéristiques, notamment au niveau du rendement. Les panneaux monocristallins ont un rendement de l’ordre de 19 %, tandis que les polycristallins tournent autour de 16 %. La silice amorphe possède le plus bas taux d’efficacité avec un rendement compris entre 5 et 10 %. De même, ils ne sont pas tous égaux face au recyclage, et pour le coup n’ont pas le même impact sur l’environnement.

5. « Les panneaux solaires photovoltaïques ne sont rentables que dans le sud »

Faux FAUX ! Le point-clé lorsque l’on parle de photovoltaïque, et une des principales différences vis-à-vis du solaire thermique, est qu’il nécessite non pas de la chaleur mais de la lumière pour fonctionner. La température n’a donc aucune influence sur la production. Cela dit, l’ensoleillement n’est pas le même partout. La valeur varie entre 1.500 heures/an à Charleville-Mézières, et 2.946 heures/an à Aix-en-Provence. Cela donne une vente de la production photovoltaïque comprise entre 1.200 et 2.500 €. En déduisant les aides du prix de l’installation, on obtient bien un retour sur investissement compris entre 6 et 10 ans. Le Nord et l’Est sont donc des régions rentables pour le photovoltaïque !

On en parle dans cet article

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques produisent de l’électricité lorsqu’ils sont éclairés par le soleil. L’électricité peut être revendue au réseau ou utilisée pour sa propre consommation.

En savoir plus

Vos réactions

18 Juil

On me dit que pendant toute sa durée de vie un panneau photovoltaïque ne produira jamais la quantité d’énergie électrique qu’il a fallu pour le fabriquer ; donc, sans nier que l’installation soit rentable (au détriment des autres abonnés à EDF) ce n’est pas forcément un geste très écologique d’installer ce type de panneaux.

Brouaux
19 Juil

Il n’y a pas que des panneaux dans l’installation …Pourquoi n’en parlez vous pas ? quels sont les risques de panne et les frais de maintenance, voire la durée de vie? Pour être crédibles il faut fournir un information complète et honnête ce qui ,vu les zones d’ombre et les silences semble ne pas être le cas de votre annonce,
Cette attitude vous condamne immanquablement et conduit aux idées fausses que vous énoncez ci-dessus .

LANDON
19 Juil

Bonjour M. Brouaux,
Le photovoltaïque nécessite une certaine quantité d’énergie pour être crée mais cette énergie est récupérée en deux à 4 ans d’utilisation, au même titre que la pollution que le panneau engendre. C’est cela qui rentre en compte dans le calcul de l’empreinte écologique.

Julien Nargeot
19 Juil

Bonjour M. Landon,
Effectivement il n’y a pas que les panneaux dans une installation photovoltaïque, mais le reste est moins problématique et relève plus d’un système électrique classique qu’autre chose. Ce n’est pas ce qui prête le plus à polémique. Quelle Energie prépare une série d’articles techniques sur les différents composants d’une telle installation, comme par exemple l’onduleur dont le rôle est de formater le courant pour le rendre utilisable. C’est une des pièces les plus sollicitées qui nécessite un minimum d’entretien pour augmenter sa durée de vie. En cas de négligences, elle est de 12 ans en moyenne. Ne manquez pas les prochains articles de Quelle Energie pour savoir comment passer outre cette barre fatidique !

Julien Nargeot
19 Juil

le 19 07 2010
jacky
les panneaux sont en place depuit le mois mars et pas de reponce de grdf .

delas jacky
20 Juil

Après consultations de fournisseurs installateurs de panneaux photovoltaïques, je découvre que je ne peux que REVENDRE leur production totale à EDF et que je ne peux pas utiliser totalement ou partiellement l’électricité produite sur mon toit. Tenant compte du rendement du transport de courant sur les lignes , cette contrainte est abérrante économiquement et écologiquement. Autrement dit je prête mon toît à EDF et je paye l’investissement des panneaux et de l’onduleur.
Le retour sur investissement artificiellement construit sur les aides fiscales et le prix exorbitant du rachat (0.58€/Kwh) est soumis à la consommation de ma production par EDF. Mais qui me garantit un minimum de consommation?
La solution la plus souple consisterait à consommer sa propre production tant quelle est suffisante, et à prendre sur le réseau dans les heures de faible production.
Ceci réduirait, sans artifice, ma facture EDF et me rendrait autonome, ou presque en cas d’incident météorologique.
Je n’investirait dans le photovoltaïques qu’après l’abandon réel du monoipole d’EDF.
(voir pays européen proche)

Corneille
20 Sep

A QUAND LA BAISSE DU PR DU GENERATEUR PHOTOVOLTAIQUE POUR UNE VERITABLE RENTABILITE SUR LA BASE DE 44CTS € POUR LES INVESTISSEMENTS PROFESSIONELS

berthevas
21 Sep

Bonjour M. Berthevas,

Nous attendons cette annonce avec impatience également !

Julien Nargeot
21 Nov

Bonjour.

A la fin du contrat que se passe t’il entre EDF et le client??

Le client peut il rénover son installation et en profiter pour sa consommation propre?

Boethas
22 Nov

Bonjour,

A la fin du contrat, l’électricité produite n’est plus injectée sur le réseau et vous avez de nouveau la possibilité d’utiliser les panneaux pour votre usage personnel. Cela nécessite l’installation de batteries mais permet néanmoins de prolonger la rentabilité des panneaux solaires.

Julien Nargeot
13 Déc

Actuellement, la plupart des installations sont mal réalisées: L’inclinaison des panneaux est celle des toitures afin de bénéficier des aides de l’état. Pourtant, nous savons qu’elle est majoritairement mauvaise. Pour exemple, en Aquitaine les toits ont une pente moyenne de 33%. L’idéal pour les panneaux serait entre 45% et 55%. D’où une perte importante sur la rentabilité. De plus, vous ne parlez pas de l’abonnement EDF à payer chaque année.
Dernier point, si le reconditionnement de ces panneaux est possible, rien ne dit qu’il sera gratuit. L’amiante est un exemple du cout que peut avoir le conditionnement de certains produits.

upsie
13 Déc

Bonjour,

Juste une petite précision sur la valeur idéale de 30° d’inclinaison : il s’agit d’une valeur moyenne de la perpendiculaire au zénith du soleil. Cela a pour inconvénient de ne jamais optimiser le rendement, mais assure une production correcte tout au long de l’année. Pour bien faire, il faudrait changer l’inclinaison des panneaux tous les jours !

Julien Nargeot
16 Déc

Je suis célibataire et je paie des impôts élevés tout en ne profitant pas des infrastructures que j’aide à financer dans ma commune aussi je ne trouve pas choquant que les abonnés EDF fassent un éffort pour me payer mon éléctricité produite à 58 cts/kW. ça fait des années que je paye et j’aurais des panneaux PV dans 4 mois, il s’agit aussi d’un éffort pour se passer du pétrole dont nous avons déja passé le pic de production et que nous consommons plus que nous n’en trouvons et aussi se passer du nucléaire qui produit des déchets qui coutent une fortune à gérer et pour des dizaines de milliers d’années, sacrée option sur l’avenir!
Après moi le déluge c’est ça ? tout à fait l’air du temps… et nos enfants ? chez les américains ?

Robert
20 Fév

…des panneaux solaire qui restituent que 18/100 de rendement QU EL INTERET !!!!

mdn
20 Fév

Je suis toujours outré par la publicité mensongère qui est faite au sujet du coût de rachat de l’électricité produite par les particuliers : ce coût est indexé à l’aide d’une formule fournie par EDF et baisse chaque année.
Voici mon expérience : j’ai fait installer en septembre 2008 un générateur photovoltaïque, intégré au bâti, d’une puissance crête de 2,88 kWc ; le contrat de rachat par EDF a été signé le 17/01/2009 ; la durée du contrat est bien de 20 ans, mais avec un prix d’achat de 57,187 c€/kWh et une indexation de ce tarif à l’aide de deux coefficients ICHTTS1o = 141,8 et PPEIo = 121,4.
Concrêtement, ma première facture émise le 09/11/2009 a bien été payée au taux de 57,187 c€/kWh ; mais ma deuxième facture émise le 04/11/2010 a été réglée au taux de 55,928 c€/kWh … on est loin des 58 ou 60 c€/kWh annoncés dans les publicités mensongères, et en plus il faut payer tous les ans l’abonnement des compteurs installés pa EDF pour enregistrer la production du générateur.
J’aimerais que l’on informe correctement les futurs clients du photvoltaïque afin qu’ils soient prévenus et ne croient pas qu’une installation aussi coûteuse puisse être amortie en moins de 10 ans.

PINEL
21 Fév

Bonjour Monsieur,

Vous avez raison sur cette présicion, mais comme tous les indices de référence, ICHTTS1o et PPEIo peuvent être revus à la baisse OU à la hausse d’une année sur l’autre. En l’occurrence ces indices dépendent en grande partie du coût du travail et l’on peut comprendre que les récentes difficultés économiques du pays aient pesé sur le calcul.

Jérôme Calot
21 Fév

C’est le signe qu’il y a encore un gros potentiel dans la production d’électricité photovoltaïque !
Mais même avec ce rendement assez faible, l’opération est rentable pour les particuliers. Pour l’Etat par contre, il faut investir aujourd’hui pour que la R&D permette dans quelques années de produire des panneaux plus efficaces.

Jérôme Calot
30 Mar

Bonjour
Je voudrais savoir à quel prix erdf va me racheter ma production au-delà des 3kwc installés (je suis à 0,58 cts du kwc). Merci pour vos réponses.

laurent



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :