5 questions à se poser pour bien choisir un devis de poêle à bûches

Vous avez sous vos yeux plusieurs devis pour installer un poêle à bûches mais vous ne savez pas lequel choisir. Car il est parfois difficile de déceler le meilleur devis capable de vous satisfaire pleinement. Sachez qu’installer un poêle à bûches permet de réaliser des économies sur votre facture énergétique mais aussi d’améliorer sont confort et l’esthétisme d’une pièce à vivre. Alors pour bien choisir le devis qui vous satisfera, nous vous proposons de les comparer objectivement à travers 5 questions.

Le devis est-il en phase avec mes besoins ?

Un poêle à bûches est généralement installé en complément d’un système de chauffage central mais il peut parfois satisfaire l’ensemble des besoins en chauffage d’un logement. Dans ce cas, le poêle à bois doit avoir des caractéristiques différentes avec une puissance et des dimensions plus importantes. Vérifiez bien que le devis a été réalisé en fonction de la surface à chauffer. Par exemple, si votre maison est bien isolée et vous avez une surface de 110 m2 à chauffer, la puissance conseillée est de 8 kW. Enfin, regardez si le devis inclut la pose du conduit d’évacuation des fumées. Si ce n’est pas le cas, voilà qui peut justifier un devis à un prix inférieur aux autres !

Quel est le rendement du poêle ?

Le rendement énergétique d’un poêle à bois dépendra de sa qualité de fabrication. Cette caractéristique technique est affichée par le constructeur, elle est intrinsèque à l’équipement même si la qualité du combustible peut avoir un impact sur les résultats. Un rendement supérieur ou égale à 70 % est nécessaire pour qu’un poêle à bûches soit labellisé « Flamme Verte« . Ce label est la garantie d’un bon rendement et d’une pollution moindre. Les installateurs privilégient les poêles certifiés « Flamme Verte » mais toutes les marques ne se valent pas et il faut rester vigilant. Enfin, pour obtenir un meilleur rendement, le poêle mixte accepte les bûches mais aussi les granulés de bois qui ont un pouvoir calorifique plus élevé.

L’installateur est-il certifié ?

Tout comme l’équipement, il est important de pouvoir s’assurer de la qualité de travail que sera capable de fournir l’installateur de votre poêle à bûches. Quelle Energie vous conseille de faire appel à ses partenaires installateurs qui bénéficient tous de l’appellation Qualit’EnR. Et pour votre installation, la certification Quali’Bois est le meilleur gage de compétence d’une entreprise.

Quelle est la qualité du service après-vente ?

Comme tout appareil de chauffage, le poêle à bois nécessite un entretien régulier pour assurer sa longévité et préserver ses performances. Alors vérifiez bien sur le devis si un contrat d’entretien est prévu. Car si le décendrage, le nettoyage de la vitre et de l’intérieur de la hotte peut être effectué par vos soins, le ramonage des conduits de fumées est obligatoire deux fois par an. Il doit être réalisé par un professionnel et coûte en moyenne 90€/an. Si votre installateur potentiel peut effectuer ce type d’opération, n’hésitez pas à le proposer dans le contrat d’installation afin de négocier un prix plus intéressant.

Le prix est-il raisonnable ?

Le prix d’un poêle à bûches peut varier de 600 à 3500€. Pour le coût d’installation, il oscille entre 200 et 700 € selon le temps de travail nécessaire à l’installation. Comptez aussi jusqu’à 2 000 € pour le perçage d’un conduit d’évacuation de fumées. On estime que le temps de retour sur investissement est de 3 ans comparé à un chauffage tout électrique. Cette courte durée est réduite grâce à l’éligibilité de l’équipement au crédit d’impôt. Le taux est de 30 % sur le matériel, s’il est installé par un professionnel certifié RGE.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions

15 Sep

Bonjour,
Quelle est la définition du bouquet de travaux aujourd’hui : est-ce que changer une/des vitres, isoler un mur ou toutes les façades est suffisant en complément de l’installation d’un poêle ?
Merci

StephaneP
17 Sep

@StéphaneP : L’isolation des murs et l’installation d’un poêle constitue un bouquet travaux. Si vous y ajoutez l’isolation des fenêtres, vous pourrez en plus avoir un crédit d’impôt à 18% sur cette action.

Mathilde Chevallier
22 Oct

Faisant suite à la lecture de cet article, le crédit d’impôt n’est-il pas de 30% jusqu’à la fin de l’année (2015) concernant l’achat d’un poêle à bois installé par un professionnel ? Merci

Olivier
06 Nov

@Olivier : Tout-à-fait, merci de nous l’avoir signalé. L’article datait de 2012, mais le taux est effectivement de 30% (taux unique sur le matériel si installé par un professionnel RGE) maintenant. Le crédit d’impôt devrait être reconduit au même taux pour l’année 2016.

Manuel Blanc



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :