Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Savez-vous comment entretenir votre insert à bois ?
L'installation d'un insert cheminée est-elle adaptée à votre situation ?

Comment bien entretenir votre insert à bois

Vous souhaitez investir dans un insert à bois, mais vous hésitez à vous lancer, car vous voulez en savoir plus sur son entretien ? Il s’agit en effet d’un appareil de chauffage assez performant, mais qui demande un entretien régulier. Pensez à le nettoyer après chaque flambée et prenez soin de ses éléments pour qu’il soit sûr et agréable à utiliser sur le long terme.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Présentation sommaire de l’insert

L’insert pour cheminée est un appareil de chauffage placé dans le foyer d’une cheminée et qui produit de la chaleur grâce à la combustion de bûches de bois ou de granulés. Il transmet ses calories par rayonnement ou par convection. Enfin, son rendement est nettement supérieur à celui d’une cheminée classique puisque son âtre est fermé ce qui empêche les déperditions de calories, et aussi parce que son alimentation en air est canalisée.

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d'un insert cheminée dans un logement.

L’entretien commence par l’utilisation d’un bon bois

Un insert offrira un rendement élevé, fumera et s’encrassera moins si on utilise un bois bien sec, dont le taux d’humidité n’est pas supérieur à 20 %. La combustion de bois vert produit en effet des déchets qui peuvent encrasser ses parois et le conduit d’évacuation de la fumée.

Un nettoyage systématique du cendrier

Le cendrier doit être vidé et nettoyé avec un aspirateur chaque fois qu’il est plein afin que l’appareil ait un bon tirage. Il se présente parfois sous la forme d’un tiroir ou d’une caissette située sous l’appareil.
Il existe des inserts qui ne disposent pas de cendrier, car la combustion s’effectue directement sur une sole qui répartit mieux la chaleur. La cendre générée par la combustion s’embrasera à la flambée suivante et se réduira en poussière. Cette dernière devra néanmoins être récupérée avec une petite brosse et une pelle pour ne pas encrasser le foyer.

l'entretien de l'insert à bois

Le nettoyage de la vitre et des parois

Le nettoyage de la vitre doit être effectué chaque fois qu’elle est un peu sale pour éviter un encrassement profond qui s’avérera difficile à enlever. Cette opération doit être menée sur une surface froide.
De la suie se dépose sur la vitre lorsque la combustion s’effectue au ralenti ou si le bois est humide. Vous pouvez par exemple faire un feu vif et puissant pour faire disparaître la suie qui tapissait sa surface. Il vous est aussi possible d’utiliser des détergents spécialement développés pour les inserts. Ils enlèveront la suie tout en évitant de rayer la vitre et tout en préservant les autres éléments de l’appareil.
Ceux qui préfèrent les solutions naturelles pourront utiliser du vinaigre blanc. Les cristaux de soude dilués dans de l’eau chaude permettent aussi d’enlever la suie efficacement.
La cendre est également un bon nettoyant. On procèdera en la répartissant sur une chamoisine ou sur un chiffon et on frottera doucement la surface vitrée.
Concernant les parois, des nettoyants spéciaux récurent le goudron, la suie et tout résidu qui les entartrent. Utilisez une brosse dure pour éliminer les objets fortement incrustés.

Le nettoyage des grilles de ventilation

Celles-ci doivent être constamment propres. On les brossera régulièrement pour déloger la poussière qui s’y est déposée afin qu'elle ne soit pas propulsée dans la pièce.

Le contrôle régulier du ventilateur

Certains inserts comportent un ventilateur pour optimiser la distribution de la chaleur. De la poussière peut l’encrasser au fil du temps et altérer son mécanisme. Il est ainsi important de l’enlever avec un pinceau au moins 2 fois par an. On devra aussi lubrifier son moteur et ses pales pour assurer leur bon fonctionnement.

Le ramonage, impératif pour éviter les incendies de cheminée

Le conduit d’évacuation des fumées doit toujours être propre pour que l’insert à bois ait un bon tirage, mais aussi pour garantir une utilisation sûre. Le ramonage doit être réalisé 2 fois par an, dont une fois pendant la période de marche de l’appareil. Cette opération est à confier à un professionnel. Celui-ci enlèvera la suie ainsi que tout corps étranger qui est tombé dans le tuyau tel que les feuilles mortes, les nids d’oiseau, etc. Ces objets risquent en effet de prendre feu et de provoquer un incendie si des particules enflammées ou des braises remontent dans le conduit. Le ramoneur remettra un certificat de ramonage que l’on conservera 2 ans et qui constituera de preuve du bon entretien de l’appareil en cas de sinistre.
Enfin, pour préserver le conduit d’évacuation, on protégera son orifice avec un cône qui empêchera que des objets y tombent.

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d'un insert cheminée dans un logement.

Insert cheminée : vos questions