Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Tout savoir sur
la chaudière à cogénération
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit Réaliser mon bilan énergétique

Tout savoir sur la Chaudière à cogénération

En produisant de la chaleur et de l’électricité à partir de la même source d’énergie, la chaudière à cogénération est une solution efficace pour chauffer une maison et réduire sa dépendance envers les fournisseurs d’électricité.

Le fonctionnement de la micro-cogénération

Le principe de la cogénération est la production simultanée et à partir d’une unique énergie d’électricité et de chaleur. Elle est utilisée à l’échelle industrielle ou pour les immeubles d’habitation collectifs mais aussi chez les particuliers en maison individuelle où l’on parle plutôt de micro-cogénération. Dans ce cas, la chaudière à micro-cogénération ou chaudière électrogène produit à la fois de l’électricité et de l’eau chaude pour le chauffage ou les sanitaires.

Informations sur la chaudière à cogénération

Elle peut fonctionner au gaz, au fioul ou au bois. C’est dans la plupart des cas une chaudière à condensation à laquelle est ajouté un moteur Stirling produisant de l’électricité en faisant tourner un alternateur. La chaleur créée par ce procédé est récupérée pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Une seconde famille existe avec les piles à combustible. L’électricité et la chaleur sont fabriquées grâce à une réaction entre de l’hydrogène et de l’oxygène. Plus rares, ces modèles n’ont pas encore atteint un coût raisonnable pour être commercialisés à grande échelle.

526 € / an Simulation rapide

C’est le montant moyen des économies réalisées grâce à l’installation d’une chaudière à condensation gaz dans un logement.

Avantages et inconvénients de la chaudière à micro-cogénération

Le très bon rendement des chaudières gaz à micro-cogénération font d’elles un excellent système de chauffage pour faire des économies. Leur rendement peut dépasser celui d’une chaudière gaz à condensation classique, déjà très performante. Le second atout est bien sûr la production d’électricité qui amène vers l’autoconsommation et l’indépendance vis-à-vis des fournisseurs d’électricité.

L’installation d’une telle chaudière ressemble fortement à celle d’une chaudière classique avec un raccordement au réseau de chauffage central (radiateurs à eau ou plancher chauffant). Il faut cependant ajouter un raccordement au réseau électrique et à votre compteur d’électricité pour comptabiliser la quantité d’électricité produite éventuellement la part revendue.

L’inconvénient majeur de cette chaudière est son prix, encore très élevé. Alors qu’une chaudière gaz à condensation coûte entre 3 000€ et 6 000€, comptez entre 10 000€ et 20 000€ pour une chaudière à micro-cogénération. Un budget conséquent qui peut freiner, malgré l’éligibilité de ce matériel au crédit d’impôt.

Les alternatives à la cogénération

Si vous n’avez pas un tel budget, vous pouvez toujours opter pour une chaudière à condensation, de préférence au gaz naturel si vous disposez d’un raccordement au gaz de ville. C’est le modèle le moins coûteux et le plus facile à installer et entretenir.

Les chaudières hybrides sont également une solution intéressante pour profiter de l’efficacité d’une chaudière à condensation tout en limitant sa consommation de gaz naturel. Le couplage de la chaudière avec une pompe à chaleur air-eau permet d’exploiter au maximum la récupération gratuite de chaleur dans l’air extérieur tout en limitant les phases pendant lesquelles l’efficacité de la pompe à chaleur est basse. En effet, lorsqu’il fait trop froid, la chaudière gaz à condensation prend le relais et fonctionne alors avec de meilleures performances que la pompe à chaleur.