Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

La nature de mon sous-sol peut-elle avoir un impact sur l’installation et l’utilisation d’une pompe à chaleur géothermique ?

Par L’équipe de rédaction

Oui, bien sûr, la qualité du sol est particulièrement influente sur les résultats. Toutefois, les experts des centres scientifiques et techniques s’accordent sur le fait que toutes les natures de sol sont exploitables. La différence se fera dans les moyens utilisés pour la réalisation de l’ouvrage.

 

Profitez de 1000€ supplémentaires pour votre pompe à chaleur !

 

👇

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Des natures de sol difficiles

Les conditions les plus difficiles sont la roche et un sol sableux, pour lesquelles il est sage de faire appel à un installateur qualifié. Il saura vous expliquer les obstacles auxquels il se heurte et les conséquences pécuniaires. Il faut savoir que l’installation dans la roche est difficile. Non seulement parce que la dureté de la matière entrave la mise en œuvre, mais parce que la roche est peu favorable au transfert d’énergie. De même, un sol trop sableux offre un rendement deux fois inférieur à un sol argileux. Ces natures de sol nécessitent un aménagement particulier, pour les amener à un rendement normal. La conséquence est un coût plus élevé.

Une incidence directe sur le COP

La qualité de votre sol a donc une incidence directe sur le COP (cœfficient de performance). Celui-ci est le rapport entre l’énergie électrique consommée pour faire fonctionner la pompe à chaleur et l’énergie récupérée et restituée dans votre maison. Exemple : pour 1 kW d’électricité consommée, le chauffage sera de 5 kW de chaleur. L’échelle s’étend de 2 à 7, fortement impactée par la nature du sol, mais aussi par la qualité du matériel utilisé pour votre installation et par la méthode mise en œuvre (capteur vertical ou capteur horizontal).

1.202 €/an
C’est le montant moyen des économies réalisés grâce à l’installation d'une PAC géothermique dans un logement.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction