Evolution des coûts des combustibles de 2002 à aujourd’hui

Le 21ème siècle sera l’ère des économies d’énergie ou ne sera pas. Dans cette optique là, Quelle Energie s’efforce chaque semaine d’informer ses chers lecteurs des économies d’énergie possibles au moyen d’appareils innovants ou de comportements exemplaires. Cette semaine, nous avons décidé de vous informer de l’augmentation des prix des combustibles depuis dix ans. Cette augmentation est d’un côté malheureuse pour les consommateurs qui subissent de plein fouet les augmentations de tarifs et d’un autre côté efficace pour la protection de la planète car plus les prix augmentent et plus nous prenons conscience qu’il est indispensable de faire des économies d’énergie en passant à des combustibles verts qui sont beaucoup moins chers.

Coûts des énergies par kWh :

Ce graphique est sans appel : l’augmentation est forte et continue depuis plusieurs années. Alors comment se protéger de ces augmentations qui sont continuelles sur les dix dernières années et qui ne sont pas prêtes de s’arrêter ? Tout simplement en investissant dans des matériels économes en énergie et dans des combustibles gratuits tels que le rayonnement solaire. Dans un monde où tout va vite, prenez le temps de consulter le simulateur gratuit de Quelle Energie. En évaluant les différentes caractéristiques de votre maison, il saura vous orienter vers les meilleures solutions qui s’offrent à vous.

L’augmentation la plus forte concerne le fioul avec une hausse de 143%, ce qui s’explique essentiellement par la crise financière et la raréfaction de la ressource qui fait monter les prix. Viennent ensuite les gaz avec le propane et le gaz naturel qui sont indexés sur le pétrole et on vient de voir que le prix du pétrole est en constante augmentation. Ensuite se trouve le granulé en vrac avec une hausse de 79% qui s’explique par une demande énorme pour ce combustible écologique et peu coûteux. Le bois bûches subit une augmentation de 29% mais tout dépend de la région et de l’essence de bois choisie. Enfin en dernière position se trouve l’électricité, seulement 17% alors que tout le monde en parle…la réponse est simple, une augmentation de 17% sur un prix déjà haut est beaucoup plus impactante qu’une hausse plus élevée sur un montant plus faible.

Concernant les tarifs de l’électricité, nous avons choisi de les regrouper dans un premier temps pour l’élaboration du graphique général ci-dessus et de les détailler dans le graphique ci-dessous car les prix diffèrent selon les types d’abonnement et la puissance souscrite auprès de son fournisseur d’électricité.

Les sources de ces informations sur les prix des combustibles ont été prises sur le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Ce site centralise le prix des combustibles mois par mois et année par année, ces sources sont donc fiables car gouvernementales (Base Pegase).

Voici en détails les hypothèses de calculs utilisées pour trouver les résultats de prix des combustibles :

  • Propane
    Pour une livraison d’1 tonne dans une citerne consignée, avec rechargement à l’initiative du gazier. Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) du propane est de 12,88 kWh par kg.
  • Fioul
    Pour une livraison de 2 000 à 5 000 litres. La consommation standard d’une maison de taille moyenne avec chauffage et eau chaude sanitaire au fioul domestique (FOD) est de 2 000 litres de FOD par an. Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) du FOD est de 9,968 kWh par litre.
  • Bûches
    Bûches de 50 cm, livraison comprise. Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) d’un stère de bois-bûches est de 1,7 MWh.
  • Granulés en vrac
    Prix pour une livraison de 5 tonnes à 50 km.
  • Electricité au tarif bleu, option de base pour 3 kVa
    Hypothèse de calcul : consommation de 1 200 kWh par an. C’est la consommation standard d’un studio sans chauffage électrique.
  • Electricité au tarif bleu, option de base pour 6 kVa
    Hypothèse de calcul : consommation de 1 700 kWh par an. C’est la consommation standard d’un appartement de taille moyenne sans chauffage électrique.
  • Electricité au tarif bleu, option heure creuse pour 6 kVa
    Hypothèses de calcul : consommation de 3,5 MWh dont 1,3 MWh durant la plage heures creuses. Cette consommation est à peu près celle d’un studio tout électrique.
  • Electricité au tarif bleu, option heure creuse pour 9 kVa
    Hypothèses de calcul : consommation de 7,5 MWh dont 2,5 MWh durant la plage heures creuses. Cette consommation est à peu près celle d’un appartement de taille moyenne tout électrique.
  • Electricité au tarif bleu, option heure creuse pour 12 kVa
    Hypothèses de calcul : consommation de 13 MWh dont 5 MWh durant la plage heures creuses. Cette consommation est à peu près celle d’une maison tout électrique.
  • Gaz naturel
    Hypothèse de calcul : consommation annuelle de 23,26 MWh PCS. Il s’agit de la consommation standard d’un grand appartement avec chauffage, eau chaude sanitaire et cuisson au gaz.

Vos réactions

15 Jan

Vous parlez d’énergie gratuite comme le rayonnement solaire. Je rappelle que le pétrole est ‘gratuit’ : il suffit de le ramasser et de le transporter (c’est ça qui coûte), tout comme pour l’énergie solaire, la biomasse… L’autre coût provient des taxes (le bois n’est pas encore taxé)… Après, vient le problème de la rentabilité, une grosse chaudière (fioul ou nucléaire) coûte moins cher que les milliers de chaudières équivalentes…
Le grand problème en France est que la co-génération n’existe pas (même au niveau individuel) qui doublerait la rentabilité des centrales ou des équipements. Par exemple, un panneau solaire électrique + thermique pourrait récupérer ses 20% d’électricité et une bonne partie du reste sous forme thermique.

Christian
15 Jan

@Christian : Certes, mais une fois votre chaudière gaz (par exemple) installée, vous payez toujours le gaz, tandis qu’une fois les panneaux solaires installés, vous ne payez pas pas l’énergie solaire. C’est cela qui était entendu dans la phrase.

Mathilde Chevallier
15 Jan

Il y a une grossière erreur : le pouvoir calorifique du FOD cité dans le document serait de 11,8 kwh par litre. En fait, cette valeur correspond au kg de FOD. La valeur exacte est de 9, 96 kwh par litre.

Faure Alain
15 Jan

La chaudière micro-cogération existera très prochainement : courant mars 2013.

Clément
16 Jan

@Alain Faure : Merci beaucoup pour votre commentaire. Votre remarque est juste et nous avons changé la donnée. Nous en notifions par ailleurs le site du Ministère de l’Ecologie, car c’est de là d’où sont tirés ces chiffres.

Mathilde Chevallier
21 Jan

Les chaudières micro-cogénération existent déjà pour le particulier, depuis environ 3 à 5 ans. Mais à 20 000 € la chaudière et avec des inconvénients d’utilisation et de petit rendement, je pense que très peu de particuliers sont prêts à faire l’effort écologique.
Je pense qu’à l’avenir, avec les bâtiments BEPOS en 2020, l’énergie la moins chère sera celle que l’on ne consomme pas et que l’on produira pour les autres.

BUSSY Benjamin
22 Jan

@Benjamin Bussy : L’expression « l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas » est évidemment pleine de bon sens. Et c’est ce que rappelle d’ailleurs la Directive Européenne sur l’Efficacité Énergétique (EED) !

Mathilde Chevallier
18 Fév

Entièrement d’accord avec les commentaires ci-dessus mais on oublie un certain nombre de choses si l’on compare le chauffage électrique avec le chauffage au fioul ou au gaz :
– l’installation au fioul (ou gaz) avec une bonne chaudière, de bons radiateurs et une bonne régulation coûte une petite fortune à amortir !
– l’installation au fioul ou gaz nécessite une maintenance soumise à réglementation, nettoyage brûleur, ramonages dont le coût annuel n’est pas négligeable ! rendement faible !
– une installation de chauffage électrique avec de bons convecteurs ne coûte pas très cher. Le rendement est excellent et la maintenance quasi nulle !

André Valentin
19 Fév

@André Valentin : Nous venons de sortir une infographie sur le chauffage et son prix par énergie : http://www.quelleenergie.fr/magazine/economies-energie/infographie-1666-facture-chauffage-francais-17452/

Mathilde Chevallier
24 Avr

C’est un très bon article. Merci !! Il est bon de pouvoir trouver ce genre de données…

Cependant, j’ai voulu savoir s’il était possible que vous communiquiez les chiffres précis concernant les coûts par kWh des différentes énergies, de l’année la plus récente, apparemment 2011 (et 2012 ?). Votre graphique est très parlant mais on devine les coûts « à la louche » et il est très difficile de trouver les chiffres précis pour faire des estimations en général.

Merci d’avance pour cette demande assez particulière.

LANGLOIS
25 Avr

@Langlois : Merci pour vos félicitations ! Vous trouverez toutes les données utilisées pour cet article dans la base Pégase du Ministère.

Mathilde Chevallier
25 Avr

C’est super ! Merci beaucoup pour votre réponse et tout votre travail…
Pour tous ceux qui sont désireux d’avoir ces données, je le recommande !

LANGLOIS
15 Mar

Bonjour,
ce site est une bonne initiative, je me permets cependant de vous suggérer de mettre à jour cette page (les graphes s’arrêtent en 2010) et de vous signaler une coquille dans votre introduction : « Cette augmentation est d’un côté malheureux (…) » –> ce n’est pas le coté qui est malheureux mais l’augmentation qui est malheureuse 🙂
Bon courage pour maintenance du site.
Vincent Bourdin

Vincent Bourdin
16 Mar

Merci Vincent pour vos remarques/conseil ! Nous avons rectifié la coquille et parlons de refaire un article sur l’évolution des coûts des combustibles récemment.
Bien à vous,

Céline Lequeux



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :