Installation d’une pompe à chaleur : comment ne pas se faire avoir ?

Vigilance arnaque

La pompe à chaleur (PAC) remporte un franc succès auprès des consommateurs. Cet engouement n’a pas échappé aux éco-délinquants qui ont aussitôt sollicité les particuliers : démarchage abusif, offres commerciales alléchantes sans considérations techniques ou critères de revenu, travaux à la va-vite… Et la bonne affaire vire au cauchemar pour les victimes devant engager de nouveaux travaux en plus des sommes déjà mobilisées. Si l’arnaque prend, c’est que l’installation d’une pompe à chaleur bénéficie bel et bien d’importantes aides à la rénovation. Encore faut-il se tourner vers les bons interlocuteurs. Voici les bonnes pratiques à appliquer tout au long d’un projet de travaux pour éviter les pièges et les questions à se poser avant de se lancer.

8 points de vigilance à cocher à chaque étape du projet

1 - Démarchage« Je suis à l’origine du projet ». À l’inverse, si vous avez été démarché à domicile ou par téléphone ne donnez pas suite et signalez toute pratique abusive sur la plateforme SignalConso, lancée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

2 - « Je sélectionne mes interlocuteurs ». Besoin de conseils pour élaborer votre projet de travaux et trouver des solutions de financement adaptées ? Rapprochez-vous d’un conseiller spécialisé du réseau FAIRE.fr, QuelleEnergie.fr ou encore Effy.

À savoir : certaines entreprises malveillantes brandissent les noms d’acteurs phare du secteur ou se présentent comme étant mandatées par l’Etat. Là encore, coupez court à toute communication, et rendez-vous directement sur les sites officiels.

3 - « Je demande plusieurs devis afin de comparer les offres ». Ignorez les offres commerciales proposées sans visite technique préalable et assurez-vous que les équipements soient certifiés NF PAC ou HP-Keymark. Exigez également l’étude thermique ayant permis d’établir le dimensionnement de l’appareil inscrit sur le devis.

4 - « Je vérifie que l’entreprise dispose de la qualification RGE », condition indispensable au versement des aides à la rénovation. Cette qualification est complétée d’un signe de qualité par catégorie de travaux comme QUALIPAC chauffage et eau chaude sanitaire ou QUALIPAC chauffe-eau thermodynamique. Incontournable mais pas infaillible, la qualification RGE ne garantit pas à elle seule le sérieux de l’entreprise ! Renseignez-vous également sur sa réputation et ses précédents chantiers.


QuelleEnergie.fr vous met en relation avec les artisans partenaires qualifiés RGE, de votre région, pour toute demande de devis gratuits.


5 - « J’effectue les démarches de demande d’aides financières avant de signer un devis ».

6 - « Je m’assure que la réception des travaux, la mise en service et la prise en main soient prévues dans l’offre et j’exige des conditions de garantie écrites avant d’apposer ma signature ».

7 - « Je reste vigilant au moment de la réception du chantier ». Veillez à noter les vices apparents, à inscrire en tant que « réserves » sur le Procès-Verbal (PV) de réception des travaux. Vous aurez également la possibilité de refuser la réception pour travaux inachevés ou non conformes.

8 - « Je prévois un contrat de maintenance de l’équipement ».

Les questions à se poser avant d’entamer les démarches d’installation d’une PAC

Être préparé et rester informé vous permettra de déceler plus facilement les tentatives abusives. Si les détails techniques restent du ressort du professionnel, vous pouvez néanmoins définir les grandes lignes de votre projet.

Unité extérieureQuel emplacement ? Mal positionnée, l’unité extérieure de la pompe à chaleur est susceptible de causer des nuisances sonores pour vous et votre voisinage. L’exposition du module extérieur joue également un rôle dans l’optimisation des performances de votre PAC.

Quel équipement ? Une PAC air-air, air-eau ou encore une installation géothermique… Les prix diffèrent et les dispositifs d’aides ne seront pas nécessairement les mêmes !


Par exemple, la PAC air-air est éligible à la Prime Effy mais pas à MaPrimeRénov’, tandis qu’une PAC Air/Eau pourra cumuler ces deux dispositifs. C’est le principe de l’offre Ma Pompe à Chaleur Air/Eau dès 1 500 € proposée par Effy.


Quels besoins ? Un installateur qualifié saura déterminer le dimensionnement le plus approprié en fonction de vos besoins et des spécificités du logement :

  • usages : chauffage et/ou eau chaude sanitaire ;
  • nombres d’occupant ;
  • températures extérieures enregistrées à la saison froide ;
  • niveau d’isolation du logement.

Un surdimensionnement risque d’entraîner une usure prématurée de l’appareil. À l’inverse, si la puissance est insuffisante, les économies d’énergie seront rapidement compensées par un recours excessif à votre solution d’appoint au gaz ou à l’électricité.

Quelles sont les conditions de remplacement ? Le système déjà en place aura un impact sur l’ampleur des travaux à prévoir et donc sur le coût de l’opération. La PAC s’intégrera plus aisément à une installation de chauffage central.

Ces premiers éléments vous aideront à clarifier votre projet et faciliteront les échanges avec le professionnel.

1 note

On en parle dans cet article

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur aérothermique ou géothermique extrait de l’énergie à l’extérieur de l’habitation pour l’injecter à l’intérieur via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur.

En savoir plus

Vos réactions


Gratuit !

Les services Quelle Energie :

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Euro-blue

Demandez la Prime Effy pour vos travaux
Calculer le montant de la prime

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :