[Eolienne Domestique] Verticale et horizontale : quelle rentabilité ?

[Eolienne Domestique] verticale et horizontale

En complément du photovoltaïque, les petits éoliens permettent d’utiliser le vent comme source d’énergie renouvelable pour produire de l’électricité en site isolé ou raccordé au réseau. Les particuliers ayant investi dans cette solution utilisent cette électricité pour leur propre consommation ou la revendre à des distributeurs d’énergie comme EDF. Cependant, beaucoup d’interrogations planent autour de ces appareils… Les revenus générés par les éoliennes domestiques actuelles ont, en effet, très peu de chances de couvrir l’investissement de départ.

(chauffage, isolation, solaire)

Une solution verte pour les particuliers…

Les éoliennes domestiques, appelées aussi éoliennes privées ou mini-éoliennes, fonctionnent sur le même principe que les « moulins à vent » installés un peu partout sur le territoire. Leur taille a été pensée à l’usage domestique et leur puissance adaptée aux besoins des particuliers. Ainsi, les éoliennes privées peuvent produire 100 W à 20 kW d’électricité et leurs mâts mesurent jusqu’à 35 m.


Pour installer une éolienne, il est impératif de se questionner sur la qualité du site et la faisabilité du projet. Il est, ainsi, nécessaire de réaliser une analyse du vent pour estimer la production de la future éolienne. Pour finir, il est impératif de disposer d’un permis de construire et d’un accord du voisinage avant d’installer ce type d’appareil dans son jardin ou sur son toit. Une fois toutes ces précautions prises, vient le choix de l’éolienne… Deux solutions existent :

  • L’éolienne horizontale, il s’agit de la plus répandue aujourd’hui. Celle-ci capte le vent grâce à deux ou trois pales, formant une hélice, qui tournent autour d’un mât placé horizontalement par rapport au sol. Cette éolienne équipe de plus en plus de maisons car son rendement est important. Attention, ce type d’éolienne est peu sensible aux vents faibles et met du temps à se déclencher car elle s’adapte difficilement aux changements de direction du vent. Par ailleurs, cette solution est connue pour être assez bruyante. Il est donc conseillé de l’installer à distance du voisinage.
  • L’éolienne verticale est, elle, beaucoup moins connue. Elle a pourtant l’avantage de capter les vents faibles comme très forts et de nécessiter beaucoup moins de place. Ses pales, formant un rotor, tournent autour d’un mât vertical. Il existe trois types de rotor : hélicoïdal, en H et cylindrique. Beaucoup moins imposante que l’éolienne horizontale, elle est souvent installée en toiture car elle est également très peu bruyante.

Schéma des différentes éoliennes verticales

… à la rentabilité encore incertaine

Les prix d’une éolienne domestique dépendent de nombreux facteurs tels que ses caractéristiques techniques, sa puissance, l’importance des travaux d’installation… Ainsi, le coût d’une éolienne oscille entre 10.000 et 90.000 €, installation comprise. Il s’agit donc d’un investissement conséquent.La plupart des particuliers équipés en éoliennes domestiques revendent le surplus d’électricité non consommé à EDF. Cela leur permet d’amortir quelque peu leur achat. Cela fait-il des éoliennes domestiques un investissement rentable ?

Pour évaluer la rentabilité des éoliennes domestiques, prenons l’exemple concret d’une installation située à Marseille, soit une zone très venteuse, produisant 12.000 kWh d’électricité par an et d’un coût de 35.000 €, installation comprise.
Ajoutons à ce coût les frais supplémentaires tels que le prix du raccordement qui s’élève à 2.000 € en moyenne, le changement d’onduleur à hauteur de 1.500 € et les frais d’entretien pour lesquels il faut prévoir environ 300 € par an (donc sur 15 ans, cela revient à 4.500 €). La somme de l’investissement de départ et des frais annexes fait grimper la note à 43.000 €.
Il faut également tenir compte du tarif de rachat de l’électricité éolienne qui s’élève actuellement à 0,082 € / kWh et de la durée de 15 ans du contrat de rachat avec le fournisseur d’électricité.
Ainsi, en se basant sur ce tarif de rachat et une production annuelle de 12.000 kWh, l’installation génère en 15 ans 14.760 € de revenus éoliens, soit à peine 34% de l’investissement global.

Photovoltaïque : gagnez jusqu’à 22 500 € sur 15 ans pour un investissement 3 fois moins élevé

Nous sommes donc bien loin des 43.000 € investis… Les revenus permis par l’éolienne domestique remboursent à peine le tiers de l’investissement de départ. Par ailleurs, notre calcul illustre le cas d’une revente totale de l’électricité à EDF, nous n’avons pas déduit la part d’électricité consommée par le ménage, la rentabilité serait encore moins importante.

Les éoliennes domestiques sont certes un mode de production d’énergie avec très peu d’impact sur l’environnement mais comme on le voit dans l’exemple précédent, le coût conséquent de ces installations ne permet généralement pas aux particuliers de rentabiliser leur investissement grâce aux économies d’énergie réalisées ou aux revenus éoliens générés. Ainsi, il est préférable de s’orienter vers une installation photovoltaïque. Celle-ci s’amortit en énergie au bout de 3 à 5 ans tout en générant des revenus garantis pendant 20 ans. Le temps de retour sur investissement a certes augmenté à plus de 10 ans avec la restriction du soutien public, mais sa rentabilité globale, au moins, n’est pas remise en cause. Ce qui reste à démontrer pour les petites installations éoliennes.

On en parle dans cet article

Les énergies de chauffage

Il existe différentes énergies qui permettent d’alimenter un système de chauffage : le fioul, le gaz, le bois, les énergies renouvelables etc.

Vos réactions

08 Avr

Photovoltaique: Trop de place necessaire, rendement souvent inférieur de 50% de la capacité annoncée, fontionnement max 7h/jour. Eolienne horizontale: Un générateur de bruit, rendra vite l’âme après quelques tempêtes….Eolienne verticale: le meilleur choix, mais il faut du vent…..Des technologies pas compatibles avec les néophytes….Pas de magie, rien n’égsle l’EDF…..

Pilote
01 Mar

Tant que le Kw est entre 15 et 20 centimes d’Euro: Oublier. Toutes ces énergies, vent et soleil ne sont que de pures arnaques ou dispositifs de camping/bateaux.
Ce que les écolos n’ont pas compris: Il faut plancher sur les combustibles synthétiques pour remplacer le mazout, rien d’autre….du moins inventé à ce jour.
De plus tout stockage, distribution via un onduleur n’est pas à la portée d’un homme de la rue, trop tecnhnique.

Germain



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :