5 infos-clé sur le poêle à granulés

poêle à granulésLe poêle à granulés (ou pellets) est une solution vous permettant de chauffer une pièce à vivre tout en réalisant des économies sur votre facture grâce à un fort rendement énergétique. Quelle Energie vous propose de connaître l’essentiel du poêle à granulés.

Le fonctionnement

Le poêle à granulés de bois est composé d’un réservoir à combustibles qui contient les granulés de bois ou pellets. Pour produire de la chaleur, ils brûlent dans un creuset de combustion ou brasier grâce à une arrivée d’air. Les cendres tombent alors dans un cendrier tandis que les fumées s’évacuent dans le conduit. La chaleur se diffuse dans la pièce où est installé le poêle à granulés, généralement dans la pièce à vivre car il agit comme un chauffage d’appoint.

L’installation

Le poêle à granulés a l’avantage d’être peu encombrant : il prend 0,5 m² au sol et mesure 1 m de haut. Pour un rendement optimal de minimum 80 %, le poêle doit être correctement réglé. Faites confiance à un professionnel pour cela, d’autant plus si votre installation est particulière.

Les pellets

Le pellet est un combustible issu du compactage de sciures de résineux. Son diamètre est de 6 à 8 mm et il mesure entre 15 et 25 mm. Son taux d’humidité est très faible (moins de 10 %) ce qui optimise sa combustion. Les granulés de bois se stockent facilement dans le réservoir du poêle. Ils sont livrés en vrac ou par sac de rechargement (10 ou 25 kg). Enfin, les granulés de bois sont plutôt bon marché, dans la mesure où à quantité égale d’énergie produite, ils sont moins chers que l’électricité, le fioul ou le gaz naturel.

Les économies

En installant un poêle à granulés, vous pouvez prétendre au crédit d’impôt à condition qu’il serve à votre habitation principale, qu’il ait un rendement supérieur à 75 % et qu’il ait été vendu et installé par un professionnel. Pour un premier achat, vous aurez droit à un crédit d’impôt de 22 % et de 36 % pour un renouvellement de matériel. Renseignez-vous également auprès de votre région, département ou ville car l’Etat subventionne la réalisation de travaux d’économies d’énergie et peut participer à l’acquisition d’un poêle à granulés. Pour connaître plus précisément les économies que vous pouvez réaliser en fonction de votre consommation énergétique actuelle, faites la simulation gratuite de Quelle Energie.

Un chauffage écolo

Bien que le poêle à granulés dégage des émissions de CO2 puisqu’il s’agit d’une combustion de bois, elles sont compensées par le carbone capté par les arbres. De plus, le poêle à pellets émet moins de particules fines et de monoxyde de carbone qu’un poêle à bois. Regardez aussi les labels : la norme « NF granulés biocombustibles » garantit que le bois  servant à chauffer une maison provient d’exploitations dans lesquelles un arbre est planté pour chaque arbre coupé.

On en parle dans cet article

Les économies d’énergie

Quelle Energie, c’est le guide de référence des économies d’énergie dans votre logement : fiches produit détaillées, économies locales, aides et subventions, démarches etc.

En savoir plus

Vos réactions

21 Mai

Peu importe le type de poêle ou de produits de combustion, la pollution est beaucoup trop élevée lorsqu’il y a combustion de solide. Bien que ce soit moins que les poêles à bois, il est encore de beaucoup trop. Ce sont des polluants toxiques dangereux. Une énergie sale qui tue même, entre chez vos voisins lorsque les issues sont fermées. Pas une solution respectable pour les autres même pour l’utilisateur.

Lise bédard
23 Mai

Bonjour Lise,

La combustion du bois est en effet polluante mais moins que d’autres dans l’absolu. C’est pourquoi Quelle Energie vous suggère d’utiliser du bois labellisé qui contient moins de COV et autres polluants atmosphériques et est donc moins polluant.

Mathilde Chevallier
19 Juin

C’est sûr que de « brûler » de l’uranium, c’est beaucoup mieux.
Les gaz de schiste, ça aussi, c’est très bien.
Se chauffer à 18°C en hiver, c’est peut-être ce qu’il y a de mieux. Un pull, tout simplement.

foy
20 Juin

L’idée de compacter la sciure est bonne, par contre, l’utilisation de résineux dans les chauffage au bois traditionnels est généralement proscrite à cause de l’encrassement rapide de la cheminée. Ce chauffage implique donc un ramonage plus fréquent…

Alain Donat
20 Juin

Bonjour,

J’ai voulu être moi aussi écolo et en même temp faire des économies de gaz. Résultat des courses : changer ma chaudière murale y compris le ballon d’eau chaude (chauffage et eau chaude à tous les étages 365j/365j) contre un poêle à pellets chauffage d’environ 60 m² soit le rez de chaussée uniquement !, sans l’eau chaude, reserve de 3j ! Prix de la chaudière y compris main d’oeuvre 4 700 €, prix du poêle 5 500 €, cherchez l’erreur ! De qui se moque-t-on? Ne sommes nous pas victimes d’un certain effet de mode ? (subventionné qui plus est!!)

BUSIGNY
20 Juin

Bonjour,
@foy, effectivement, parfois, une des solutions est de diminuer la température ambiante de la maison. Quelle Energie conseille de chauffer sa maison à 19°C.
@Alain Donat, vous avez raison, une nettoyage fréquent est requis à cause de l’encrassage, comme nous l’expliquons dans notre page produit poêle à granulés.

Mathilde Chevallier
24 Juil

Bonjour,
Je voudrais acheter un poêle bouilleur à granulés, mais je ne connais pas les prix. Est ce que quelqu’un pourrait me renseigner ou bien m’indiquer où je peux en acheter un. Merci et bonne soirée.

imbert
08 Août

@Imbert : La fourchette du prix est comprise entre 3.000 et 15.000 € en moyenne. Vous pouvez en trouver auprès des fabricants classiques.

Mathilde Chevallier



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :