5 bonnes résolutions pour une année 2020 durable

Et si vous choisissiez de prendre davantage soin de notre planète en 2020 ? Avec quelques gestes faciles à mettre en place au quotidien, vous pouvez aborder votre routine d’une manière plus responsable… À son niveau, chacun peut réfléchir à son impact environnemental et aux méthodes pour le réduire durablement et intelligemment. Voici 5 conseils pour lancer cette dynamique dès 2020 !

1. Réduire ses emballages au minimum

Même les hypermarchés s’y mettent : le commerce en vrac a le vent en poupe. Désormais, vous pouvez acheter toutes sortes de denrées alimentaires (céréales pour le matin, riz, quinoa, fruits secs, gâteaux sucrés) sans suremballage. Conservez l’habitude d’emporter vos propres sacs réutilisables au marché, et de demander au fromager et au charcutier s’ils ne peuvent pas vous vendre leurs aliments dans vos boîtes en verre, par exemple.

Cette réduction des plastiques et autres cartons peut s’appliquer dans des pièces comme la salle de bain : privilégiez les savons et produits d’hygiène sous forme solide quand cela est possible, ou prenez des recharges. Côté hygiène du quotidien, bannissez définitivement les cotons jetables et remplacez-les par des serviettes et des lingettes lavables, que vous pouvez acheter ou fabriquer vous-même.

2. Privilégier la réutilisation et fuir la surconsommation

Les enseignes de grande distribution et les géants du commerce en ligne vous encouragent à toujours acheter plus, à coup de promotions et réductions plus agressives les unes que les autres.

Mais avant de craquer, posez-vous les bonnes questions : avez-vous vraiment besoin de cet objet ? Pouvez-vous éviter cette dépense en réparant quelque chose que vous possédez déjà, en faisant de la récupération ou en cherchant une seconde main ? Quand l’achat devient réellement nécessaire, privilégiez les alternatives les plus responsables et les plus équitables.

Comment financer ses travaux ?

 

Les aides et subventions pour faire financer vos rénovations sont nombreuses ! Estimez leur montant grâce au simulateur Quelle Energie.

3. Limiter les grands déplacements et favoriser les mobilités douces

Afin de réduire votre empreinte carbone, réfléchissez bien à chaque fois que vous prenez la route. Certains trajets du quotidien ne peuvent-ils pas être assurés par les transports collectifs de votre ville ou région ? Si c’est le cas, adoptez cette habitude plus écologique (et souvent plus économique, quand on considère à la fois le coût de l’essence, l’entretien de la voiture et la fatigue accumulée dans les embouteillages…).

Par ailleurs, envisagez les choses autrement quand vous partez en vacances. Essayez autant que possible de réduire le parcours effectué, pour choisir des destinations plus proches qui limiteront l’empreinte carbone de votre séjour. Vous pouvez accéder au dépaysement total sans vous envoler à des dizaines de milliers de kilomètres… Il suffit de faire preuve d’imagination et de bouleverser les habitudes, en campant par exemple !


Vous êtes peut-être éligible à l’opération d’isolation à 1 € : utilisez le simulateur QuelleEnergie.fr et suivez les étapes pour en bénéficier.


4. Rénover sa maison intelligemment

En 2020, il sera possible d’utiliser son chèque énergie pour des travaux de rénovation, qu’ils concernent l’amélioration des performances d’isolation ou le changement du système de chauffage, par exemple.

Si vous possédez encore une chaudière à fioul, remplacez-la par une alternative plus rentable et plus écologique comme la chaudière à granulés de bois, par exemple. Vous pouvez également isoler les combles, souvent responsables d’importantes déperditions de chaleur en hiver. Il existe des aides permettant de réaliser ce projet pour 1 € symbolique, destinées aux familles modestes : renseignez-vous dans l’optique de connaître vos droits !

5. Utiliser Internet de manière plus responsable

Saviez-vous que les mails conservés inutilement génèrent des émissions supplémentaires de gaz à effet de serre ? Pour rappel, toutes les informations contenues dans ces messages sont hébergées physiquement dans des datacenters particulièrement énergivores.

Si l’on se réfère aux recommandations de l’Ademe, il faut apprendre à réduire le nombre de destinataires par e-mail, tout en veillant à éviter les pièces jointes trop lourdes quand elles ne sont pas indispensables. On peut également faire appel à des moteurs de recherche plus responsables comme Ecosia, qui attribue 80 % de ses recettes publicitaires à la plantation d’arbres partout dans le monde.

Au travers de petites habitudes faciles à prendre, vous pouvez tous diminuer votre impact sur la planète : il suffit d’un peu de bonne volonté, les efforts deviennent très rapidement des automatismes… Alors il est temps de se lancer, n’est-ce pas ?

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :