Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

La pompe à chaleur : comment ça marche ?

Par L’équipe de rédaction

Publié le 09/03/2018 à 17h44, mis à jour le 01/07/2022 à 14h58

La pompe à chaleur est encore mal connue des propriétaires Français. Pourtant, elle offre de très nombreux avantages, tant utilisée en système de chauffage qu’en système de climatisation. Mais ce dispositif est-il adapté à tous les logements ? Comment fonctionne vraiment une pompe à chaleur ?

pompe à chaleur 700

La pompe à chaleur, un appareil écologique et économique © Maxime Huriez

La pompe à chaleur, extracteur d’énergie

La pompe à chaleur est un dispositif relativement simple, qui a la particularité de pouvoir s’adapter à toutes les situations. Le principe d’action, facile à comprendre, est semblable à une boucle : il s’agit de récupérer la chaleur du sol, de l’air extérieur ou d’une nappe aquifère, pour la restituer à l’intérieur.

 

Plus concrètement, la pompe à chaleur joue avec un fluide réfrigérant qui condense à température ambiante, et s’évapore à basse température. Ces changements d’état sont alors à l’origine d’une production d’énergie qui peut être utilisée pour chauffer ou refroidir votre logement. La pompe à chaleur fonctionne exactement à l’inverse des réfrigérateurs qui se trouvent dans nos cuisines.

 

Un fluide caloporteur se réchauffe au contact de la source de chaleur choisie (eau, air ou terre) et se transforme en gaz. Un compresseur en augmente encore la température. La seule consommation énergétique d’une pompe à chaleur se situe dans l’électricité nécessaire au bon fonctionnement de ce compresseur. Le gaz caloporteur transfère sa chaleur à l’eau du circuit de chauffage et revient à l’état liquide. Un nouveau mécanisme intervient finalement, le détendeur, qui permet à ce liquide de retrouver son état gazeux, et de recommencer son circuit de transformations.

Les différents modèles de pompe à chaleur

Ainsi, le rendement des pompes à chaleur correspond à la quantité d’énergie produite, divisée par la quantité d’électricité absorbée par le compresseur. Plus la différence de température sera faible entre l’endroit où l’on puise la chaleur et la température de chauffe demandée, meilleur sera le rendement.

 

Une pompe à chaleur sera par exemple très efficace pour alimenter un plancher chauffant ou une piscine à Lyon, mais moins efficace pour chauffer l’eau des radiateurs d’une maison en Belgique. On parle de coefficient de performance (COP). Un indice qui peut déterminer les aides et subventions auxquelles vous aurez le droit pour l’installation de votre pompe à chaleur.

La pompe à chaleur est-elle la solution pour mon logement ?

Les différents noms des pompes à chaleur vous indiquent d’abord là où elles puisent la chaleur, puis là où elles la restituent. Même si toutes les combinaisons sont techniquement possible, vous trouverez principalement dans le commerce les modèles suivants : 

 

Les PAC aérothermiques

 

Les PAC géothermiques

  • La pompe à chaleur eau-eau
  • La pompe à chaleur sol-eau

 

C’est cette grande variété de modèle qui fait de la pompe à chaleur un système caméléon, capable de convenir à tous les types de logements. De plus en plus performantes, les pompes à chaleur peuvent être adaptées à des constructions neuves comme à la rénovation de bâtiments.

 

💡 Bon à savoir : les pompes à chaleur réversibles ont l’avantage de pouvoir inverser leur système, de façon à produire également du froid en été.

J'installe ma pompe à chaleur

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème