Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
L'isolation phonique du plafond
L'isolation de votre toiture doit-elle être renforcée ?

Tout savoir sur l’isolation acoustique du plafond

Vous ne supportez plus vos voisins du dessus parce qu’ils sont trop bruyants ? Pour ne plus vivre cette frustration au quotidien, la solution qui s’impose est d’améliorer l’isolation phonique de votre plafond. Vous réduirez nettement l’intensité du bruit qui porte atteinte à votre confort et vous retrouverez une vie plus zen. Cette isolation n’est pourtant pas un projet si anodin puisque vous devez tenir compte de plusieurs paramètres avant sa réalisation.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Les principes de l’isolation phonique du plafond

L’isolation acoustique, ou isolation phonique, empêche la propagation des bruits et protège votre intérieur contre les bruits extérieurs.

Les solutions d’amélioration phonique d’un logement dépendent de la nature de votre maison, de la pièce à isoler et de son mode d’installation. Sachez que la règlementation stipule l’atténuation du bruit extérieur à 30 dB au moins dans les constructions neuves dont le niveau sonore ambiant est « normal », soit entre 60 et 65 dB. Ce niveau doit être réduit à 45 dB au moins pour les bâtiments situés dans des zones fortement bruyantes et se trouvant à proximité d’un aéroport par exemple, d’une voie ferrée ou d’une autoroute.

Par ailleurs, lors d’une rénovation, aucune réglementation n’est encore prévue concernant l’isolation phonique des logements individuels. L'article R. 111-23-4 du Code de la construction et de l'habitation oblige quand même les propriétaires de maisons localisées dans les sites fortement exposés à réaliser ce chantier.

Calculer les économies que vous pouvez réaliser en isolant mieux votre logement

Les différentes sortes de nuisances sonores

Il existe plusieurs types de nuisances sonores. On distingue ainsi :

  • les bruits d’impacts tels que les bruits de pas, les chocs sur le sol, le bruit de la pluie, etc.,
  • les bruits aériens comme les sons produits par la musique et les bruits de voix,
  • les vibrations qui sont produites par le ronronnement constant des équipements qui fonctionnent dans une maison.

Il est à noter qu’il est parfois difficile de maîtriser les bruits et les vibrations même si on isole parfaitement un plafond, car ils peuvent se propager à travers les murs ! Ainsi, pour être efficace, l’isolation phonique du plafond doit être entreprise en même temps que l’isolation du reste de l’habitation.

Obtenez des devis gratuits de professionnels qualifiés

Quels sont les types d’isolants à votre disposition ?

Il existe plusieurs variétés d’isolants destinés à l’isolation phonique de votre appartement. Leur qualité d’isolation varie d’un modèle à l’autre.

  • Les plaques de plâtre, aussi connues sous le nom de "placo" : elles sont très utilisées en France pour réduire de moitié les nuisances sonores d’un logement. Elles sont aussi adaptées à l’isolation acoustique des cloisons.
  • Les isolants thermiques naturels tels que la laine de bois, les fibres de bois ou le chanvre. Ces isolants offrent des performances phoniques exceptionnelles et peuvent être installés au plafond à condition d’être ensuite recouverts par un revêtement ;
  • l’absorption phonique dépliable est une solution qui limite la réverbération du son. Elle consiste à installer une mousse polyuréthane alvéolée et enroulée le long du plafond.
  • le panneau isolant thermique et acoustique : il réduit considérablement les bruits provenant de l’étage. Il est 6 fois plus performant qu’un enduit de plâtre d’une épaisseur de 1 centimètre.
  • Les dalles murales en liège : le liège, connu pour sa capacité d’absorption acoustique, est adapté pour n’importe quelle mission d’isolation, et ce, même pour le plafond. Il suffit de bien visser chaque plaque avant de la recouvrir.

Avantages et inconvénients de l’isolation phonique du plafond

Les avantages de l’isolation phonique d’un plafond sont nombreux :

  • Votre logement retrouvera son confort optimal, car vous n’aurez plus à subir les bruits de pas de votre voisin à l’étage ;
  • L’isolation phonique de votre appartement participe partiellement à l’amélioration de son isolation thermique, surtout si vous avez posé des isolants thermiques ! Aussi, vous réduirez davantage votre consommation d’énergie en chauffage.
  • L’État vous accordera des aides financières et des avantages fiscaux, à condition que les travaux assurent aussi une bonne isolation thermique (ce qui est souvent le cas) et soient menés par un professionnel RGE.

Il existe néanmoins quelques inconvénients. En effet, l’isolation phonique, si elle est limitée au plafond, n’assurera pas l’isolation complète de votre logement. Pour un impact réel, l’isolation devra être entreprise sur l’ensemble de votre demeure (murs, sols et ouvertures compris). Ce projet exige de même une maîtrise du domaine, que ce soit dans le choix des isolants ou dans leur mise en place. C’est la raison pour laquelle vous devez confier cette mission à un professionnel.

Quel est le prix d’un isolant phonique de plafond ?

Plusieurs types d’isolant sont disponibles pour les travaux d’isolation phonique du plafond. Leur prix peut varier du simple au triple. Ci-dessous, vous pouvez retrouver quelques exemples de prix.

  • Polystyrène expansé : entre 10 et 20 €/m²
  • Polystyrène extrudé : entre 15 et 20 €/m²
  • Polyuréthane : entre 20 et 25 €/m²
  • Laine de verre : entre 3,50 et 8 €/m²
  • Laine de roche : entre 5 et 10 €/m²
  • Fibres de lin : entre 15 et 17 €/m²
  • Fibre de bois : entre 12 et 20 €/m²
  • Cellulose : entre 20 et 30 €/m²
  • Liège expansé en dalles : entre 10 et 30 €/m²
  • Perlite environ 190 €/m3

Outre le prix de l’isolant, vous devez également prévoir le coût de la main-d’œuvre. Il varie en fonction des tarifs de votre prestataire et de la surface à couvrir.

Estimez le montant des travaux que vous souhaitez entreprendre

Isolation des combles : vos questions