Comparatif des prix de l’énergie

Prix de l’énergie

Électricité, bois, gaz, fioul… Le prix du kWh évolue différemment selon les sources d’énergie utilisées pour chauffer votre intérieur. Le chauffage électrique reste à ce jour la solution la plus coûteuse, tandis que le bois conserve son titre de combustible le moins cher du marché. Retour sur les tarifs actuellement en vigueur et comparatif des tendances sur les 5 dernières années.


Des travaux de rénovation s’imposent pour passer d’une énergie à l’autre, mais les ressources financières ne sont pas toujours au rendez-vous. Pour réduire les coûts d’installation d’une chaudière à gaz ou d’un appareil de chauffage au bois, vous pouvez compter sur les aides mises en place par l’État. Faites le test sur QuelleEnergie.fr pour connaître le montant des aides attribuables en fonction de votre projet.


Le chauffage électrique toujours aussi coûteux

Chauffage électriqueLes ménages chauffés à l’électricité voient le prix du kWh augmenter régulièrement. Les baisses du tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité sont rares et de faible ampleur. Ces tarifs sont proposés par le fournisseur historique EDF, aux côtés d’autres offres à prix de marché également commercialisées par les fournisseurs dits « alternatifs ». Le Tarif Bleu distribué par EDF s’élève aujourd’hui à 0,1557 € TTC par kWh en option Base pour une puissance de 6 kVA.

À titre d’exemple, un ménage de 3 personnes occupant une maison de 100 m² en Bourgogne-Franche-Comté dépensera ainsi 1 868 € par an pour une consommation de 12 000 kWh en chauffage et eau chaude sanitaire (1). Sans compter le coût de l’abonnement. Un montant faisant écho à la moyenne nationale observée par l’étude d’Effy, 1er spécialiste de la rénovation énergétique. La facture moyenne était de 1 802 € par an chez les foyers disposant d’un chauffage électrique.

Ces dépenses annuelles sont susceptibles d’évoluer selon les offres souscrites et les fournisseurs. Vous trouverez sur le site du Médiateur de l’Énergie, energie-info.fr, des outils gratuits pour comparer ces offres et faire un choix éclairé. À l’issue de cette analyse, libre à vous d’opter pour une offre plus intéressante auprès de votre fournisseur ou d’un concurrent. Attention toutefois à ne pas céder à la précipitation si vous êtes démarché par téléphone. Evaluez par vous-même les avantages de l’offre et accordez-vous toujours un temps de réflexion.

Le bois : un combustible à prix imbattable

Chauffage au boisÀ l’extrême opposé, le bois offre une source d’énergie disponible localement et très économique à long terme. Les foyers utilisant cette ressource ont dépensé en moyenne 759 € par an, selon les chiffres recueillis en 2019 par Effy. Et pour cause, le stère de châtaignier, qui équivaut à une consommation de 1 600 kWh, est facturé environ 50 €. Le prix du kWh, en tenant compte du rendement de l’équipement, s’approche alors des 0,045 €, selon les données et estimations communiquées par l’association Ajena (2). Un coût au moins 3 fois plus avantageux que celui de l’électricité !

L’ampleur des économies réalisables dépend des performances de l’appareil de chauffage, ainsi que du format du combustible. Les chaudières offrant les meilleurs rendements fonctionnent généralement avec un format en granulés ou pellets, sensiblement plus cher à l’achat.

Chauffage au gaz : le confort sans excès

Chauffage au gazLe prix du kWh de gaz naturel évolue plus favorablement et plus régulièrement que celui de l’électricité. En 2020, son tarif réglementé a connu 7 baisses consécutives jusqu’au mois de juillet. Les TRV du gaz étaient commercialisés par le fournisseur historique ENGIE (ex-GDF Suez) jusqu’en novembre 2019. Les clients particuliers souscrivant déjà une offre conserveront ces tarifs jusqu’à leur suppression définitive prévue au 30 juin 2023. Ce qui signifie que les nouvelles souscriptions se font désormais aux prix des offres de marché fixés par les fournisseurs.

Le prix du kWh au tarif B1 (couvrant à la fois le chauffage et la production d’eau chaude) se situe actuellement entre 0,0497 € TTC et 0,0533 € TTC selon les zones tarifaires. La facture moyenne révélée par l’étude Effy était de 1 446 € par an pour les ménages chauffés au gaz.

L’efficacité de l’appareil joue un rôle crucial sur le niveau de consommation en combustible. Le rendement des modèles à condensation est particulièrement élevé dépassant les 90 %, tandis que les équipements plus anciens sont 25 % à 30 % moins performants.

Le fioul : une énergie de chauffage décriée

Les courbes du fioul sont soumises à des fluctuations brutales. À la merci du cours du pétrole, le prix du fioul domestique expose les ménages à des variations de budget conséquentes au cours de l’année. Ces foyers font partie des Français ayant le plus dépensé pour leur chauffage en 2019, avec une facture moyenne de 1 903 €. Un chiffre à relativiser en tenant compte de la superficie des habitations étudiées, généralement plus importantes chez les ménages chauffés au fioul. Au mètre carré, le fioul domestique rafle la seconde place avec une moyenne de 12,9 €/m², contre 15,9 €/m² pour l’électricité, selon les chiffres révélés par Effy. Le litre de fioul est actuellement facturé autour de 0,65 € TTC, mais évolue selon la qualité sélectionnée et le lieu d’approvisionnement.

Reposant sur une ressource énergétique fossile, le chauffage au fioul fait partie des équipements dont le remplacement est fortement encouragé par les pouvoirs publics avec des primes et des Coups de Pouce renforcés : jusqu’à 5 000 € de prime Effy pour remplacer son ancienne chaudière à fioul par un système plus performant.

Le saviez-vous ?

 

QuelleEnergie.fr propose des outils gratuits simples et rapides pour évaluer le montant des aides attribuables selon les projets.

 

Comparatif des prix de l’énergie sur 5 ans

Les tendances sur les 5 dernières années confirment le coût avantageux du chauffage au gaz et au bois par rapport aux solutions de chauffage électrique ou au fioul.

Tendances des prix de l'énergie

(1) Estimation réalisée sur le site energie-info du Médiateur de l’énergie.

(2) Selon les données de l’Argus de l’énergie, communiquées par l’association Ajena. Baromètres locaux (secteur de Lons-le-Saunier en Bourgogne-Franche-Comté) établis aux mois d’août.

0 note

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Euro-blue

Demandez la Prime Effy pour vos travaux
Calculer le montant de la prime

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :