Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Un poêle à bûches à gazéification pour un rendement plus élevé

Par L’équipe de rédaction

Publié le 14/12/2013 à 17h30, mis à jour le 02/09/2021 à 16h31

Pendant toute l’année, il est important pour beaucoup de monde d’avoir un mode de chauffage économique, performant et ayant d’excellents rendements. En plus des poêles classiques, il existe un type de poêle est récent et avec un très bon rendement qui gagne du terrain dans les maisons : il s’agit du poêle à bûches à gazéification. Celui-ci permet de faire des économies et offre un bon compromis entre un poêle classique et une chaudière à condensation.

Comment fonctionne le poêle bûches à gazéification ?

Le fonctionnement de ce genre de poêle repose sur le principe de la gazéification du bois. Ce procédé permet de transformer le bois introduit dans le poêle en un gaz riche en monoxyde de carbone, hydrogène et azote. Le gazéificateur met le bois sous haute pression et à température élevée. Le gaz qui en résulte sert lors de la combustion, sur le même principe que dans une chaudière à gaz classique. Le gaz produit est de très bonne qualité et les avantages de la gazéification sont nombreux : peu de déchets, rendements élevés du fait de la température de combustion très élevée, valorisation de l’énergie contenue dans les gaz de la turbine à gaz pour la production de vapeur.

Quels usages ?

Le poêle à bûches à gazéification peut non seulement répondre à vos besoins en chauffage (grâce à la chaleur du feu directement et grâce aux radiateurs dont l’eau est chauffée via le poêle), mais aussi vos besoins en eau chaude sanitaire. En utilisant ces deux fonctions, il est encore plus rentable. Il permet ainsi de faire des économies sur l’électricité. Il suffit de le brancher sur un ballon-tampon, montage indispensable si l’on veut une bonne régulation, un meilleur fonctionnement et une plus grande autonomie du poêle. Les bûches permettent ainsi de chauffer l’ensemble de l’installation. Lors de leur combustion, le gaz produit est alors utilisé sur le même principe qu’une chaudière à gaz classique et permet de chauffer l’eau.

Comment installe-t-on un poêle à bûches à gazéification ?

L’installation du poêle doit se faire par des électriciens-chauffagistes spécialisés. Vous pouvez d’ailleurs faire appel à l’un de nos 1.000 installateurs partenaires certifiés. Il y en a forcément un près de chez vous. L’installation doit répondre aux critères spécifiques de la norme EN 303-5 concernant l’épaisseur des parois, les matériaux utilisés, le rendement, le niveau d’autonomie, les émissions et particulièrement la sécurité avec la température des parois et l’étanchéité du poêle. La pose d’un poêle à bûches à gazéification se fera généralement avec la pose d’une sonde et d’un thermostat, l’injection d’un produit de protection d’eau de chauffage. Le nettoyage du poêle se fait par le biais d’une manette située à l’arrière et le vidage des cendres ne se fait que deux fois par mois en moyenne.

Quel est son rendement et son prix ?

Le prix d’un poêle à bûches à gazéification peut varier du simple au double selon son degré de perfectionnement. Pour 5.000 à 10.000 € HT, l’appareil aura une forte puissance. Pour un plus petit investissement de l’ordre de 2.000 à 2.500 € HT, la puissance sera moins importante. Les économies réalisées avec l’installation de ce type de poêle sont importantes et de l’ordre de 20 à 35% par rapport aux poêles classiques. Le rendement varie de 80 à 95% et permet un amortissement rapide de l’investissement réalisé.

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème