Éclairages : nos conseils pour qu’ils consomment moins d’électricité

Il représenterait 10 à 15 % de votre facture d’électricité, selon l’ADEME : l’éclairage coûte plutôt cher, alors même qu’il existe des méthodes simples pour moins gaspiller. Dans cet article, nous allons aborder cette thématique dans le but de vous donner toutes les clés en main : vous aurez enfin les informations utiles pour réduire le poids de vos lumières sur votre budget.

Bien choisir ses ampoules

Avez-vous pensé à bien évaluer vos besoins pour sélectionner les ampoules adéquates ? Dans les rayons des magasins, les produits ne manquent pas – mais tous les choix ne sont pas forcément recommandés dans toutes les situations.

Aujourd’hui, on ne vend que des ampoules qui consomment peu d’électricité : les fluocompactes (LFC) ou les LED. Pour simplifier la démarche des particuliers qui veulent se procurer des ampoules efficaces, on conseille de se pencher sur les LED, qui sont compatibles avec toutes les pièces et même l’extérieur.


Vous rêvez de faire des économies d’électricité ? Faites le bilan pour trouver des solutions écologiques adaptées à votre logement.


Elles présentent l’avantage de s’allumer instantanément, mais aussi de supporter l’alternance répétée entre la position allumée et éteinte. Toutefois, elles sont assez onéreuses à l’achat : pour qu’elles demeurent rentables, privilégiez celles qui durent plus de 20 000 heures et sont classées au moins A+.

Les lampes fluocompactes seront moins chères à l’achat : elles s’allument progressivement et offrent une longévité généralement inférieure à 10 000 heures. Moins économes que les LED, elles restent intéressantes pour les petits budgets.

Attention : si les lampes halogènes ne sont plus fabriquées depuis 2018, certains magasins les vendent parce qu’ils en ont encore en stock. Il faut savoir qu’elles durent peu de temps (2 000 heures) et qu’elles sont très énergivores (classement C ou D).

Miser sur la domotique et les technologies modernes

Parmi les astuces pour économiser de l’eau et de l’énergie chez soi, on trouve toujours des conseils liés à l’usage de la domotique, idéale pour mieux contrôler ses dépenses et les réduire drastiquement. Pour ce qui concerne uniquement l’éclairage, rien ne vous empêche de tester les ampoules connectées. Elles nécessitent un investissement, notamment parce qu’elles ont un côté high-tech très attractif (couleurs, synchronisation avec la musique, modulateur d’intensité, etc.).

Ces appareils présentent l’avantage d’être manipulables à distance, par l’intermédiaire d’un smartphone ou d’une enceinte intelligente (type Google Home ou Alexa). Dans les familles qui ont tendance à oublier d’éteindre la lumière, il s’agit d’une bonne alternative pour éviter les gaspillages énergétiques.

D’autres technologies pourraient, à l’avenir, permettre de faire des économies : les lampes LED à filament, qui ne sont pas encore assez développées pour connaître leur efficacité, mais qui offrent un bon potentiel. C’est aussi le cas des OLED (Organic LED), sur lesquelles les industriels travaillent, pour puiser la lumière dans le rayonnement de matériaux semi-conducteurs.

Le saviez-vous ?

 

Il existe des aides d’État pour vos travaux de rénovation énergétique, permettant d’augmenter l’efficacité énergétique de votre logement et de réduire vos factures. Vérifier votre éligibilité !

 

Adopter les bons réflexes et sensibiliser toute la famille

Les économies en matière d’éclairage reposent avant tout sur du bon sens et de la bonne volonté. Très simplement, il faut absolument prendre l’habitude d’éteindre la lumière quand on sort d’une pièce. Logiquement, on inculque aussi ce bon réflexe aux enfants dès le plus jeune âge.

Par ailleurs, pour le moral, pour la planète et pour le budget, il est toujours préférable de profiter au maximum de la lumière naturelle, en ouvrant les volets dès qu’il fait jour et en faisant en sorte d’avoir un intérieur lumineux (repeindre les murs en blanc, par exemple).

À titre d’information, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) conseille d’éviter les lumières trop froides dans les lieux fréquentés par les enfants (leur chambre, les crèches, les garderies, etc.). De plus, les personnes qui consomment des médicaments photo-sensibilisants doivent réduire leur exposition à la lumière bleue. Enfin, d’une manière générale, il ne faut pas regarder directement les lumières LED : choisissez des luminaires qui diffusent au maximum l’éclairage.

5 notes

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Euro-blue

Demandez la Prime Effy pour vos travaux
Calculer le montant de la prime

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :