Pourquoi les Français ont-ils toujours trop froid chez eux ?

Chaque année, quand les vagues de froid traversent notre pays, le constat est sensiblement le même : les Français se plaignent de la température chez eux, qu’ils jugent trop basse. L’an dernier encore, le baromètre Qualitel-Ipsos nous apprenait que 60 % des personnes interrogées souffraient du froid chez elles. Plusieurs raisons différentes expliquent ce problème récurrent.

Des logements mal isolés

Dans ce même sondage Qualitel-Ipsos, on apprenait que les Parisiens étaient ceux qui souffraient le plus du froid à la maison. En Île-de-France, le parc immobilier vieillissant contient un grand nombre de passoires énergétiques très difficiles à chauffer, qui coûtent cher aux occupants… Sans jamais permettre d’accéder à un véritable confort thermique.

Cette année, une étude Guy Hoquet a révélé que 13 % des logements français entrent dans la catégorie des passoires thermiques, avec un classement énergétique entre F et G. Près d’un logement sur deux est classé D, et un tiers figure dans la catégorie E. En somme, plus de 80 % de nos habitations sont trop énergivores.

Dans ces cas spécifiques, il ne suffit pas de suivre les conseils simples pour avoir plus chaud chez soi, mais il devient nécessaire d’envisager une véritable rénovation énergétique. Entre 2014 et 2016, plus de 5 millions de familles ont réhabilité leur maison (isolation du toit, changement des ouvertures). Il faudrait poursuivre cette dynamique mais, aujourd’hui encore, le coût des travaux continue de freiner les Français, qui ne connaissent pas toujours les aides disponibles.

Enfin, le ministère comptabilise pas moins de 450 000 logements indignes en France (bâtiments en mauvais état, loyers impayés, résidents pauvres). Beaucoup de problématiques se concentrent sur ces habitats défavorisés, que l’on cible en priorité dans le déploiement d’incitations à la rénovation.


L’isolation de votre logement vous permet de faire des économies sur votre facture énergétique. Effectuez une simulation sur notre site pour découvrir à quelle aides vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.


Une question de perception de température

Si les Français ont froid chez eux, c’est parfois plus simplement parce qu’ils surévaluent la température idéale. En moyenne, selon un sondage Ifop pour Eni, nous avons besoin de 20,2 degrés pour nous sentir bien chez nous. Mais pour 17 % de la population, il paraît difficile de vivre au-dessous de 22°… Forcément, quand on recherche une telle chaleur, on souffre plus rapidement du froid dans les pièces de vie.

D’une manière générale, les études statistiques montrent que dans les régions fraîches, au nord de la France, on est plus tolérant. En revanche, plus on descend dans le sud et plus on va vers les climats méditerranéens, plus les habitants ont tendance à pousser le thermostat… Parfois jusqu’à 25° !

Pour information, le Code de l’énergie fixe une température minimale obligatoire pour les logements en location dont le permis de construire a été déposé après le 1er juin 2001 : au centre de chaque pièce, on doit atteindre 19°. La température minimale, quant à elle, ne doit pas descendre sous 18°.

Un chauffage qui coûte trop cher

Certaines énergies comme le gaz ou le fioul connaissent une inflation importante, qui n’est pas sans conséquence sur le budget des Français. Logiquement, ils veillent à ne pas trop solliciter la chaudière, et ils ont un peu plus froid chez eux. Un particulier sur trois diminue volontairement son chauffage pour faire des économies, selon le médiateur national de l’énergie.

Dans le cas d’une location avec chauffage collectif, si le propriétaire n’assure pas des conditions de vie acceptables à l’occupant, ce dernier peut saisir le tribunal d’instance. Il devra au préalable avertir son bailleur par courrier recommandé avec avis de réception et mise en demeure. Attention : ces poursuites sont souvent complexes, car il faut réussir à démontrer que l’on n’atteint effectivement pas les températures légales fixées par le Code de l’énergie.

Quelques petites astuces pour faire grimper le mercure en plein hiver

Si vous souffrez vraiment du froid à la maison et que vous ne voulez pas dépenser trop en énergies, avez-vous pensé à vous chauffer au bois ? Cette énergie verte revient moins cher, et il existe des aides attractives pour investir dans un poêle à moindre coût, par exemple.

Sinon, rien ne vous empêche de limiter les entrées d’air avec des boudins sous les portes, ou d’optimiser les performances de vos radiateurs en installant des panneaux réflecteurs en aluminium.

Le saviez-vous ?

 

Vous pouvez demander un devis pour un poêle à bois directement en ligne. Consultez également les meilleures solutions de chauffage en faisant une simulation gratuite.

 

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :