Climatiseur ou ventilateur, comment bien faire son choix ?

choix-ventilateur-climatisation1

Pour rafraîchir la maison par temps caniculaire, il ne suffit pas d’ouvrir les fenêtres tôt le matin ou tard le soir : les particuliers achètent généralement des climatiseurs ou ventilateurs. Vous hésitez entre les différents appareils existants et vous ne savez pas vers quelle alternative vous tourner ? Nous faisons le point sur les principales solutions, leurs atouts et limites.

Le ventilateur : un achat économique pour des performances limitées

Pour moins souffrir de la chaleur chez vous cet été, vous pouvez simplement vous offrir un ventilateur : on en trouve à tous les prix dans le commerce, dès 15 €. Cet appareil va continuellement brasser l’air, vous procurant une sensation de fraîcheur. Vous pouvez le choisir sur pied pour le déplacer facilement d’une pièce à l’autre. Sinon, les ventilateurs de plafond présentent aussi certains avantages : ils ne prennent pas de place et sont utiles en hiver, pour repousser la chaleur en bas et limiter les factures de chauffage.

Peu énergivore, le ventilateur ne rafraîchit que lorsqu’il est allumé. En ce sens, s’il fait vraiment très chaud, vous allez devoir le laisser en fonctionnement toute la journée (ce qui finira par impacter votre facture d’électricité), et vous ne parviendrez à vous rafraîchir qu’en vous plaçant devant l’appareil. En somme, cet équipement demeure efficace pour réduire la sensation de chaud, mais il ne permet pas de diminuer la température dans la pièce.

Le saviez-vous ?

 

Un système de climatisation performant permet de réaliser des économies d’énergie. En améliorant ainsi de manière notable votre niveau de performance énergétique, vous pouvez avoir droit à des aides. Découvrez-les avec notre simulateur !

 

La climatisation : un investissement et de l’entretien, pour des résultats optimaux

Le climatiseur peut être facilement comparé à une pompe à chaleur agissant comme un réfrigérateur. Plus concrètement, il aspire l’air chaud pour le traiter dans un compresseur, le refroidir et le redistribuer. Il existe différents types de climatiseurs mobiles (monobloc, split) ou fixes (possibilité d’opter pour un système réversible, servant de chauffage en hiver). Contrairement au ventilateur caractérisé par son action sommaire et localisée, la climatisation vous permet d’atteindre la température souhaitée dans une pièce. Il s’agit de la solution plébiscitée quand on cherche un confort optimal en été.

climatiseur-maison2

En revanche, cette installation consomme une certaine quantité d’électricité : en moyenne, il faut compter 100 watts par m² de surface. À titre d’exemple, pour une pièce de 20 m² avec une hauteur sous plafond de 2,5 mètres, la puissance minimale requise est de 2 250 W. Puisqu’ils ont besoin de beaucoup d’énergie pour fonctionner, ces dispositifs sont polluants. De plus, s’il faut dépenser un minimum de 200 € pour une climatisation d’entrée de gamme, vous devez aussi prévoir des frais d’entretien, avec un contrôle technique obligatoire chaque année pour tous les systèmes contenant plus de 2 kg de fluide frigorigène (au-delà de 12 kW de puissance).

Le rafraîchisseur d’air : une alternative intermédiaire à méditer !

Contrairement à la climatisation, le rafraîchisseur d’air ne détient pas de liquide frigorigène. Ici, l’air chaud est aspiré avant de se fixer sur un tampon humide. Le phénomène d’évaporation permet de récupérer la chaleur, avant qu’un air refroidi ne ressorte de l’appareil. Plus efficace que le ventilateur, ce dispositif fait descendre le mercure dans la pièce. En revanche, vous ne pouvez pas forcément obtenir la température souhaitée, car la puissance n’équivaut pas à celle d’une climatisation.


Les travaux de rénovation énergétique sont à faire idéalement en été ou au printemps. N’attendez pas l’hiver pour faire des économies d’énergie !


Cette solution reste particulièrement intéressante pour ceux qui redoutent le côté énergivore de la climatisation : ici, on consomme moins d’électricité, et on ne sollicite pas un liquide frigorigène potentiellement dangereux. Il faut également savoir qu’avec ce type d’appareil, on dispose parfois de fonctionnalités permettant de purifier l’air.

Comment choisir une alternative pour rafraîchir la maison ?

La sélection de vos équipements dépendra essentiellement de vos moyens et vos besoins. Si vous vivez dans une région plutôt chaude, où l’on dépasse les 25° (et souvent les 30°) tout au long de l’été, l’investissement dans une climatisation peut se révéler utile. En revanche, dans les régions plus tempérées, des ventilateurs ou rafraîchisseurs d’air restent généralement suffisants.

Et si vous souffrez vraiment de la chaleur chez vous pendant l’été, vous devez vous poser une autre question : votre logement est-il bien isolé ? Car si une mauvaise isolation entraîne des dépenses en chauffage supérieures l’hiver, elle peut aussi générer la sensation désagréable d’une atmosphère étouffante l’été. En ce sens, prenez le temps de vous intéresser aux travaux de rénovation à faire l’été : ils vous permettront de mieux supporter la chaleur l’année prochaine, mais également de réaliser des économies d’énergie dès cet hiver !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :