Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Les villes du futur

Par L’équipe de rédaction

Publié le 15/09/2016 à 16h30, mis à jour le 24/03/2022 à 15h33

Face à un taux d’urbanisation croissant, il devient nécessaire de penser la ville du futur qui répond aux exigences du développement durable. En effet, il ne faut pas sous-estimer l’impact des villes sur l’environnement étant donné qu’en moyenne celles-ci représentent 70% des émissions de gaz à effet de serre, d’après l’agence des Nations Unies pour le développement urbain, et seulement 2% du territoire occupé. Alors comment imaginons-nous la ville du futur ?

La nécessité d’adapter les villes

Plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement en ville, et ce chiffre devrait atteindre les 2/3 d’ici à 2050. La ville devient donc un enjeu central en ce qui concerne le développement durable.

 

Il n’est pas rare qu’apparaissent des classements mettant en garde la population sur la qualité de l’air en ville, la pollution aux particules fines etc. De plus en plus fréquemment, les autorités publiques tentent de mettre en place des mesures répondant à ces urgences. Mais cette prise de conscience ne date pas d’hier et déjà des villes se sont aperçues qu’il était nécessaire de se réformer. Par exemple, on trouve en Ecosse, un petit village de 500 habitants appelé Findhorn, qui a su concrétiser son engagement écologique dès les années 1980. On peut y découvrir plus de 100 maisons neutres en matière d’émission de gaz à effet de serre, construites, pour une partie, à partir de tonneaux qui autrefois servaient à la maturation d’alcool. Les habitants ont aussi optimisé le fonctionnement de la ville en traitant les eaux usées grâce à des bactéries et des plantes, en produisant de l’énergie à base d’éoliennes ou en chauffant l’eau grâce à l’énergie solaire.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Ces villes durables du futur

De nombreuses avancées technologiques ont su se mettre au service du développement durable. C’est ainsi que sont sortis de terre des quartiers éco-responsables. Par exemple à Heidelberg, en Allemagne, un des quartiers les plus propres se verra doté de deux nouveaux bâtiments à la pointe de la technologie. Les façades et les toits seront recouverts de panneaux solaires pour approvisionner les bâtiments en énergie, de végétaux pour limiter les températures excessives, et la peinture utilisée absorbera une partie de la pollution.

👉  Le saviez-vous ?

Pour réaliser vous aussi des économies d’énergie faîtes des travaux chez vous. Quelle Energie vous propose de réaliser un devis gratuit avant de s’engager dans d’éventuels travaux.

On retrouve ce genre d’initiatives en France aussi, et plus précisément à Lyon. En effet l’écoquartier de Confluence nommé Hikari produit plus d’énergie qu’il n’en utilise. Le surplus d’énergie est redistribué selon les besoins : l’énergie produite dans les bureaux pendant la nuit, alors vides, est renvoyée vers les logements qui en ont besoin. Des capteurs sont placés à l’intérieur des bâtiments pour mesurer la température et la présence d’individus pour s’adapter aux besoins en temps réel.

 

Néanmoins, c’est au Qatar que l’initiative a été poussée le plus loin. En effet, ce n’est pas seulement un quartier mais une ville entière qui a adopté la stratégie du zéro déchet, zéro carbone et 100% d’énergie renouvelable. Si la ville en elle-même a fait face à quelques difficultés suite à la crise financière de 2008, et reste donc encore inachevée, elle sert de laboratoire pour tester et améliorer les innovations qui feront les villes de demain.

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème