Quels sont les objectifs de la transition énergétique ?

Dans un contexte général de hausse des prix des énergies, la thématique de la transition énergétique fait toujours la une des journaux. Le gouvernement, lorsqu’il augmente les taxes sur le carburant, argumente également autour de cette fameuse transition : en quoi consiste-t-elle précisément ? Rappel des principaux objectifs fixés pour les prochaines années.

Transition énergétique : un terme défini par la loi

Aujourd’hui, on évoque la notion de transition énergétique pour aborder les changements opérés afin de métamorphoser le système énergétique français. En effet, les décisions prises dans ce cadre ambitionnent de limiter l’impact lié à la production, la distribution et la consommation des énergies, qu’il s’agisse de l’électricité ou du gaz, par exemple.

Schématiquement, on considère souvent que la transition énergétique vise à passer d’un système énergique utilisant exclusivement les énergies fossiles à un nouveau mode de consommation, cette fois concentré uniquement sur les énergies renouvelables.

Dans les faits, tout l’enjeu de cette transition repose sur un meilleur équilibre de notre mix énergétique. Nous devons répondre à tous les besoins énergétiques des particuliers et professionnels, baisser autant que possible notre empreinte carbone et solliciter un maximum d’énergies locales, pour devenir indépendants face aux pays exportateurs.

Tous les changements opérés dans le cadre de cette transition respectent la loi de transition énergétique de 2015. Ce dispositif encadre les différentes transformations nécessaires pour rejeter moins de CO2 et faire d’importantes économies énergétiques.


Testez la performance actuelle de votre isolation et découvrez combien vous pouvez économiser grâce aux travaux de rénovation énergétique.


Des enjeux environnementaux… mais pas que !

Comme son nom l’indique, la transition énergétique inclut avant tout des enjeux environnementaux : toutes les actions mises en œuvre visent la préservation de la planète et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour ralentir le réchauffement climatique. Mais toutes ces initiatives ne ciblent pas seulement notre écosystème : elles couvrent des sujets très vastes et déterminants pour l’avenir.

Les problématiques sanitaires

Dans le monde, la pollution de l’air cause déjà de nombreux problèmes de santé : on souffre de maladies respiratoires gênantes et parfois graves, et on sait qu’elles sont favorisées par une piètre qualité atmosphérique.

Pire encore, si le réchauffement climatique s’accélère, on risque de voir se concrétiser une transformation des écosystèmes, qui pourrait engendrer l’apparition de nouvelles bactéries ou de nouveaux insectes.

Les problématiques économiques, politiques et sécuritaires

Les énergies fossiles coûtent cher aux entreprises. En réduisant leurs dépenses énergétiques et en favorisant l’autoconsommation, elles pourront augmenter leur compétitivité et compter sur une plus grande indépendance énergétique.

Plus largement, cette indépendance énergétique de nos pays permettrait également de s’affranchir des pays producteurs d’énergies fossiles qui exportent sur nos terres.

Enfin, si l’énergie nucléaire est onéreuse et demande l’utilisation de quantités importantes d’eau, on n’oublie pas qu’elle peut être à l’origine de catastrophes dont on a déjà connu les conséquences par le passé.

Les objectifs de la transition énergétique

Face à toutes les problématiques actuelles, on comprend facilement qu’il est nécessaire d’entrer dans une dynamique de transition. Mais à quel rythme peut-on progresser ? Comment réduire l’usage des carburants et autres centrales nucléaires ? La loi sur la transition énergétique vient donner des réponses claires, en fixant des objectifs précis à l’horizon 2030 :

  • Réduire les émissions de GES de 40 % ;
  • Diminuer de 30 % la consommation d’énergies fossiles ;
  • Consommer 20 % d’énergies en moins ;
  • Mobiliser 40 % d’énergies renouvelables pour la production électrique, et 32 % pour la consommation énergétique globale.

D’autres objectifs à long terme font également partie de la loi, comme celui de réduire de moitié le volume des déchets dans nos déchetteries et diminuer de 50 % les consommations énergétiques d’ici 2050. La part du nucléaire dans notre production électrique, quant à elle, devra être abaissée à 50 %.

Bien évidemment, cette transition énergétique inclut aussi une dimension sociale. Par exemple, puisque nos habitations émettent une grande partie des GES, il faut rénover massivement le parc immobilier français. Pour cela, l’État prévoit des aides comme le Pacte Énergie Solidaire, qui permet d’isoler ses combles pour 1 €, entre autres.

Le saviez-vous ?

 

Vous pouvez tester votre éligibilité et calculer le montant des aides et subventions pour vos travaux de rénovation énergétique !

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :