Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur basse température ?

Il existe différents types de pompes à chaleur (PAC) dont le modèle basse température. Connue pour être un système de chauffage économique et écologique, on vous explique tout sur son fonctionnement, ses avantages et son installation.

Une pompe à chaleur : comment ça marche ?

Il existe deux modèles de pompe à chaleur (PAC) basse température :

  • Air-eau : la PAC utilise les calories de l’air extérieur
  • Géothermique : ce sont les calories du sol qui sont récupérées par la PAC

Dans les deux cas, ce sont des technologies écologiques car elles n’utilisent pas d’énergies fossiles pour chauffer votre maison.

Une pompe à chaleur air-eau fonctionne en plusieurs étapes. Elle puise les calories de l’air extérieur ou du sol grâce à un fluide frigorigène à l’état liquide. Ce dernier monte en température et passe à l’état gazeux grâce à l’évaporateur. Le compresseur va alors modifier l’état du gaz qui passe alors sous haute pression. Le condenseur va transmettre la chaleur au circuit d’eau chaude qui alimente vos radiateurs ou votre plancher chauffant. Enfin, le détendeur fait chuter la pression du fluide frigorigène qui repasse à l’état liquide avant évaporation.

On dit qu’une PAC est « basse température » lorsque son système chauffe l’eau de votre circuit de chauffage à une température comprise entre 35 et 45°C.

 

Les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur basse température

Avant de vous lancer dans l’installation d’une pompe à chaleur dite basse température, il est important de savoir si ce système de chauffage est compatible avec vos besoins et vos attentes. La PAC basse température comporte des avantages sur le long terme :

✔️ Un rendement et des performances élevées grâce à l’écart entre la température extérieure, où la pompe à chaleur capte les calories, et la température de l’eau de chauffage qui est plus faible. Par conséquent, le compresseur fonctionnera moins intensément qu’avec une PAC haute température et consommera donc moins d’électricité.

✔️ Une consommation électrique faible puisque la PAC utilise, essentiellement, une source d’énergie renouvelable. Vos économies d’énergie sont donc plus importantes par rapport aux factures de votre ancienne chaudière au gaz ou au fioul.

✔️ Respect de l’environnement car votre chaudière n’utilise pas d’énergie fossile pour chauffer votre logement.

✔️ Le prix de la pompe à chaleur basse température est moins élevé que celui de la PAC haute température.

Cependant, la pompe à chaleur a tout de même quelques inconvénients :

Moins puissante qu’une PAC dite haute température, cela peut être un frein à l’achat si vous vivez dans une région froide ou si votre logement est mal isolé car les déperditions thermiques poussent les systèmes de chauffage à fonctionner davantage pour compenser.

❌ En cas de rénovation de votre logement, les radiateurs doivent être compatibles avec la PAC basse température. S’ils ne sont pas compatibles, leur remplacement entraîne des coûts supplémentaires.

Quels travaux pour installer une pompe à chaleur chez soi ?

Vous devez faire appel à un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement(RGE) pour installer les différents éléments de votre pompe à chaleur.

Les PAC basse température air-eau et géothermique sont éligibles aux nombreuses aides financières comme le Coup de pouce chauffage, les Certificats d’Economie d’Energie (CEE) ou encore l’Eco-prêt à taux zéro. Elles peuvent faire considérablement baisser le prix de vos travaux d’installation en fonction de votre lieu d’habitation et des revenus de votre foyer.

 

Comment se passe l’entretien de la PAC basse température ?

Comme tout système de chauffage, la pompe à chaleur doit être entretenue pour assurer son bon fonctionnement et vous permettre de continuer à tirer profit de ses excellentes performances énergétiques.

En complément de la maintenance effectuée par le chauffagiste, vous pouvez effectuer régulièrement quelques gestes simples pour optimiser son fonctionnement : surveiller la pression du module hydraulique et effectuer un complément d’eau dans votre circuit de chauffage si vous avez une PAC géothermique. Si vous disposez d’une PAC aérothermique, vous pouvez nettoyer régulièrement l’unité extérieure pour une bonne circulation de l’air et dépoussiérer les bouches d’insufflation intérieures. En cas d’arrêt prolongé, n’hésitez pas à couvrir votre PAC.

Bon à savoir

 

Depuis 2010, un contrôle annuel d’étanchéité est obligatoire par la loi pour les PAC utilisant des fluides frigorigènes « Hydro Fluoro Carbures » (HFC ou HCFC). Elles doivent être entretenue tous les ans par un professionnel afin de vérifier leur état et leur bon fonctionnement. Pour les modèles disposants de fluide frigorigène, tout dépend de la quantité utilisée par votre modèle :

– De 2 à 30 kg : l’inspection sera annuelle
– De 30 à 300 kg : le contrôle est semestriel
– Au-delà de 300 kg : l’entretien est trimestriel

On en parle dans cet article

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur aérothermique ou géothermique extrait de l’énergie à l’extérieur de l’habitation pour l’injecter à l’intérieur via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :