Chauffage et eau chaude : l’étiquette énergie obligatoire

Chauffage et l'eau chaude : l'étiquette énergie obligatoire

Les travaux sur la directive européenne eco-design avancent à grand pas. Cette étiquette est désormais obligatoire sur les chaudières et chauffe-eaux, mais d’autres modifications sont attendues sous peu.

Une étiquette pour le chauffage et la production d’eau chaude

étiquette énergieDepuis le 26 septembre, l’étiquette énergie, que nous connaissons tous et qui fête ses 20 ans cette année, est désormais obligatoire pour les appareils de chauffage et de production d’eau chaude. Sont concernées les chaudières et chauffe-eaux d’une puissance inférieure à 70 kW ainsi que les ballons d’eau chaude de moins de 500 litres. Quant aux appareils d’une puissance comprise entre 70 kW et 400 kW, ils seront soumis à des minima de performance : ceux ayant un rendement inférieur à 86 % seront progressivement éliminés du marché. Évidemment, les performances énergétiques d’une installation de chauffage doivent s’évaluer en prenant en compte la totalité des éléments (chaudière, répartiteurs, évacuation, régulateurs…). Cela est surtout valable pour le chauffage central. Ainsi, les artisans seront chargés au cas par cas d’établir l’étiquette des installations de chauffage.


Vous souhaitez changer pour un chauffage plus efficace ? Le simulateur Quelle Energie vous aide à trouver un moyen de chauffage économique et plus confortable. Poêle à bois, chaudière gaz ou fioul, pompes à chaleur, comparez toutes les solutions.


Les convecteurs électriques et poêles à bois exemptés

Certains équipements échappent notablement à la règle et ne seront pas soumis à l’obligation d’étiquetage. Il s’agit essentiellement des poêles à bois et convecteurs électriques. En effet, au regard de la réglementation européenne, ces appareils sont considérés comme des systèmes de chauffage secondaires. Cette absence peut être regrettable, surtout si l’on prend en compte le fait que le développement du nucléaire a pendant longtemps encouragé le chauffage « tout électrique » en France, et que beaucoup de ménages utilisent encore cette énergie comme moyen de chauffage principal. Seul palliatif à cette absence, la mention « Ne convient qu’aux espaces bien isolés ou pour des usages occasionnels », qui figurera sur les appareils de chauffage électriques.

La fin des A+++

Les modifications ne s’arrêtent pas là pour l’étiquette énergie et une refonte des catégories devrait avoir lieu. En effet, la classification est parfois trompeuse. Au fil des années, les équipements se sont fait de plus en plus performants, et des catégories telles que A+++ se sont vues de plus en plus remplies. Ainsi, il se peut que le consommateur se tourne vers un produit étiqueté A+ en pensant qu’il est efficace alors qu’il s’agit de l’un des moins performants du marché. Pour résoudre ce problème et anticiper sur les évolutions futures, il est prévu de supprimer les classes supérieures à A et de laisser les deux premières catégories (A et B) vides au départ afin d’anticiper sur une meilleure performance future des équipements.

Le saviez-vous ?



Le chauffage est souvent le premier poste de dépenses énergétiques. Grâce au simulateur Quelle Energie, trouvez une solution pour vous chauffer sans vous ruiner.



Les fenêtres bientôt étiquetées ?

Radiateur fenêtreDe plus, les menuiseries (fenêtres et porte-fenêtres) pourraient bientôt se voir obligées à porter l’étiquette également. Alors que le syndicat des fabricants de verre plat se montre enthousiaste à cette idée, de nombreux fabricants de fenêtres s’y opposent, notamment car il ne permettrait pas d’avoir une approche globale des performances d’une fenêtre, qui dépendent de la qualité du matériau, mais aussi de la localisation, de l’orientation et de la pose.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur aérothermique ou géothermique extrait de l’énergie à l’extérieur de l’habitation pour l’injecter à l’intérieur via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :