Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Quelle évolution des prix de l’énergie en 10 ans et quelles prévisions ?

Par L’équipe de rédaction

Publié le 21/11/2018 à 17h44, mis à jour le 07/09/2021 à 14h27

Les prix des énergies ont connu ces dernières années une augmentation à la fois continue et importante, et tout particulièrement ceux de l’électricité et le gaz. Ces hausses favorisent généralement les prises de conscience collectives et incitent au passage individuel à des énergies renouvelables.

Le prix de l’électricité

L’électricité a vu son coût augmenter de 44% entre 2008 et 2018. Cette hausse est amenée à se poursuivre car elle couvre les nouveaux coûts liés au prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires et au déploiement des énergies renouvelables.

 

Pour rappel, le prix de l’électricité est basé sur la somme des coûts suivants :

 

  • le coût de l’abonnement, de la consommation (facturée au kWh)

  • les frais d’accès (première installation ou changement de fournisseur)

  • les taxes en vigueur

 

A titre indicatif, le prix complet (abonnement et taxes inclus) du kWh d’électricité pour l’abonnement de base à EDF atteint la moyenne de 0,2100€ en 2018 (tarif bleu option base 6 kVA).

 

Plusieurs gestes sont recommandés pour économiser sur vos factures d’électricité, comme celui d’équiper son logement d’un système d’éclairage de qualité et performant (de type ampoule LED) afin de diviser votre consommation.

Découvrez avec QuelleEnergie.fr les solutions pour réduire votre facture d’électricité

Le prix du fioul

En 10 ans, et contrairement au prix de l’électricité qui augmente de manière presque linéaire, le prix du fioul a beaucoup fluctué. Il a fortement augmenté entre 2008 et 2014 puis diminué progressivement pour retrouver en 2016 un tarif équivalent à celui de 2006. Il aura varié de +10% entre 2008 et 2018, et son prix moyen cette année était de 0,0921€ par kWh.

 

Cette nouvelle hausse s’explique essentiellement par la crise financière et la raréfaction de la ressource qui font monter les prix. Trois éléments rentrent essentiellement en compte dans la composition et l’évolution du prix du fioul :

 

  • Le prix du pétrole (le fioul étant un produit pétrolier). Les fluctuations importantes s’expliquent notamment par les situations géopolitiques.

  • L’offre et la demande de fioul en France et en Europe. Lorsque la demande est plus forte durant l’hiver, les prix augmentent. En revanche, ils diminuent de mai à septembre, quand la demande est plus faible.

  • La météo, puisque plus les températures sont basses, plus la consommation augmente. Il existe un risque d’augmentation du délai de livraison.

 

Le prix du fioul est très variable car indexé sur les prix du pétrole, eux-mêmes extrêmement volatiles. C’est pour cette raison qu’elle est l’énergie la moins stable et donc sur laquelle il faut le moins compter. 

 

Dans l’idée de faire disparaître le chauffage au fioul d’ici 2028, Edouard Philippe a récemment annoncé que certaines dépenses entreraient dans le CITE, avec le coût de la main d’oeuvre dédié au changement d’une chaudière à fioul vers un système de chauffage aux énergies renouvelables éligible à 30%, et la dépose de cuve à fioul éligible à hauteur de 50%.

Le prix du gaz

Egalement étroitement corrélé au cours du pétrole, le gaz voit son prix fluctuer en fonction de ce dernier. Le gaz a connu une hausse de 45% pour le tarif B0 et de 28% pour le tarif B1 entre 2008 et 2018. La facture de gaz se décompose selon les éléments suivants :

 

  • Le coût de l’abonnement (fixe)
  • Le prix du kWh de gaz (partie variable dépendant de la consommation)
  • Les taxes en vigueur

 

Dans le cas où le ménage se chauffe au gaz, le montant fixe de l’abonnement est plus élevé que si vous n’utilisez le gaz que pour la cuisson / l’eau chaude. En contrepartie, le prix du kWh de gaz est plus faible (B1).

 

A titre indicatif, le prix complet du kWh de gaz pour l’abonnement de base est aujourd’hui de 0,1370€/kWh (B0). Il est de 0,0757€/kWh pour l’abonnement B1.

Le prix du bois

Le bois existe sous différentes formes : en granulés, en bûches, en plaquettes etc. Le marché a connu un réel accroissement de la demande pour le bois en granulés, et cette augmentation explique une hausse de prix de 13% entre 2008 et 2017. Le bois bûches a quant à lui connu une augmentation de 15%. 

 

En 2017, le prix du kWh du bois bûches était en moyenne de 0,0412€ contre 0,0615€ pour les granulés, prix très variable en fonction du type de bois et de la distance de livraison.

Les tendances à venir

Le graphique ci-dessous indique l’évolution du prix de l’électricité d’ici 2030 selon les prévisions de différents acteurs du secteur : la Commission de régulation de l’énergie (CRE), la Cour des Comptes, et l’Union Française de l’Électricité (UFE).

 

renover-maison1

 

Lorsqu’on superpose les déclarations des uns et des autres, ainsi que le prix moyen de l’électricité actuel (12 kVA heures creuses heures pleines, source : PEGASE), on constate que la tendance actuelle se situe dans la partie haute des scenarii précédemment évoqués.

 

Tout pointe à dire que toutes les énergies voient leur prix évoluer de manière exponentielle, notamment au vu de la rarification de chaque ressource. Les études tablent généralement sur une hausse du prix de l’électricité de 80% à horizon 2030.

 

Source des données : http://www.prix-carburants.developpement-durable.gouv.fr/petrole/se_cons_fr.htm (fioul)

 

EDF.fr (électricité)

 

Engie.fr (gaz naturel)

👉 Le saviez-vous ?
QuelleEnergie.fr vous met en relation avec des entreprises certifiées RGE.

Je trouve mon artisan RGE

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction