Un WiFi 10 000 fois moins énergivore

Un WiFi 10 000 fois moins énergivore

Le « Passive WiFi » est un WiFi basse consommation que sont parvenus à développer des chercheurs de l’Université de Washington. Sa mise au point lui permettrait de dépenser 10 000 fois moins d’énergie qu’un WiFi classique.

Un Wifi écologique et économique

Nos points d’accès WiFi actuels s’avèrent très gourmands en énergie, et nos objets connectés sont toujours plus nombreux. Pour un smartphone, par exemple, le WiFi est le deuxième poste de consommation d’énergie du téléphone derrière la consommation due à l’écran. Une équipe d’ingénieurs chercheurs de l’Université de Washington propose alors une petite révolution technologique : un WiFi qui dépense 10 000 fois moins d’énergie que nos WiFi traditionnels logés dans les routeurs. Cette innovation est même 1 000 fois moins énergivore que les systèmes de Bluetooth low energy et autre Zigbee.

Le secret du « Passive WiFi »

Pour réussir un tel exploit, les universitaires ont « tout simplement » supprimé le composant RF (Radio Frequency) du module WiFi. Ce composant est un poste important de consommation énergétique et les chercheurs ont donc pensé à préférer l’exploitation du Digital Baseband, autre élément du module, qui lui ne consomme que très peu (autour de 10 microwatts de puissance). Le nouveau système repose alors sur des opérations numériques et analogiques, toutes deux séparées dans deux boitiers différents. Le groupe de chercheurs explique qu’ au cours des 20 dernières années, la partie numérique de l’équation est devenus très efficace d’un point de vue énergétique mais les composants analogiques consomment toujours beaucoup d’énergie. En séparant la partie analogique de la numérique, les ingénieurs américains ont pu arriver à une forte économie d’énergie.

Faible consommation, de nouvelles utilisations

Le Passive WiFi mis au point par les chercheurs, s’il est bien plus économe, reste de faible puissance (11 Mbit/seconde) et de portée honorable de 30 mètres. La consommation d’énergie s’élève alors de 15 à 60 microwatts selon la puissance de la bande passante.

Le saviez-vous ?



Faire des économies d’énergie passe également par la rénovation énergétique. Notre simulateur de bilan énergétique vous permet d’estimer vous dépenses énergétique et les économies d’énergie réalisables dans votre logement. » target= »_blank »>demander un devis gratuit et sans engagement !



Si l’on ne peut pas regarder de vidéos haute définition avec ce WiFi passif, il permet toutefois d’imaginer de nouvelles opportunités d’utilisation telles que le marché de l’Internet des objets (IoT). Ainsi, on pourrait équiper des objets connectés utilisant actuellement la connectivité Bluetooth, ou d’autres protocoles, par le WiFi basse consommation. Une suppression d’intermédiaires qui pourrait s’avérer est très utile pour les environnements résidentiels équipés par la domotique. Le Passive WiFi permettrait également plus de sécurité dans l’usage de ces objets. À l’heure où la plupart de nos objets sont de plus en plus connectés, c’est un marché tout entier qui s’ouvre pour le WiFi passif, aujourd’hui et dans les prochaines années.

Présentation du Passive WiFi en anglais par l’Université de Washington

Source : https://www.youtube.com/channel/UCfSiYryINctnCaKe-jilVeA

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :