Pour réduire leurs dépenses, les Français attendent toujours plus avant d’allumer le chauffage

Plus de 7 Français sur 10 redoutent l’arrivée de l’hiver et ses conséquences sur la facture de chauffage, selon le dernier sondage Odoxa réalisé pour JeChange. Très concrètement, cette enquête menée en octobre 2019 fait ressortir les peurs des consommateurs face à l’envolée des tarifs de l’électricité et du gaz. Elle montre également que la précarité énergétique continue de toucher les ménages de plein fouet : ceux-ci retardent autant que possible la mise en route de la chaudière, pour conserver un maximum de pouvoir d’achat.

La peur de l’hiver et de son impact sur la facture énergétique

Sur notre territoire, on déplore de plus en plus de victimes de précarité énergétique : dans le sondage Odoxa pour JeChange, 71 % des individus interrogés ont affirmé redouter l’arrivée de l’hiver. Près d’un tiers craint « beaucoup » les conséquences des baisses de température sur le montant des factures de chauffage.

En toute logique, quand les premières journées fraîches font leur apparition, les consommateurs n’ont pas le réflexe d’allumer la chaudière : ils patientent le plus tard possible. Moins de 30 % envisagent la mise en route dès lors qu’ils ont un peu froid. Les autres attendent de vraiment souffrir pour franchir le pas, afin de dépenser le moins d’argent possible.

Dès lors que le chauffage fonctionne, les particuliers continuent de craindre une hausse de leurs dépenses. Pour éviter un tel scénario, 43 % se chauffent au minimum et 34 % n’enclenchent pas les radiateurs dans toutes les pièces.


Avec Quelle Energie vous pouvez réaliser un bilan énergétique complet et gratuit. Réalisez des économies d’énergie avec ce test !


Face aux augmentations des tarifs, l’incompréhension domine

Cette enquête révèle parallèlement que presque 9 Français sur 10 considèrent les hausses des tarifs (électricité, gaz) comme trop fréquentes. 88 % les qualifient également de « trop importantes ». S’il paraît logique d’identifier un certain mécontentement face à cette baisse du pouvoir d’achat, une autre réalité pose problème : les consommateurs ne comprennent pas la situation.

En effet, la moitié des sondés ne sait pas exactement de combien son tarif a augmenté. Un peu plus de 10 % seulement songent à changer de fournisseur, alors même que cette tactique peut justement aider à diminuer le montant des factures. Contre toute attente, pour environ trois quarts des individus interrogés, le fait de solliciter un nouveau fournisseur ne permettra pas d’effectuer des économies.

Le saviez-vous ?

 

Pour trouvez les solutions de rénovation énergétique les plus adaptées à votre logement, QuelleEnergie.fr vous propose son diagnostic énergétique complet et personnalisé.

 

Que font les Français pour réduire leurs factures énergétiques ?

77 % des Français instaurent au moins une technique pour payer moins en chauffage l’hiver. Très concrètement, la méthode la plus utilisée (43 %) reste d’utiliser le moins possible la chaudière, en baissant autant que possible le thermostat – quitte à souffrir du froid…

En deuxième position, on trouve la stratégie consistant à chauffer uniquement certaines pièces, mise en place par 34 % des sondés. D’autres pistes ont été évoquées par les personnes ayant participé à l’enquête, comme le fait de changer de fournisseur (11 %) et l’usage des heures creuses (8 %).

Parallèlement, environ un quart des consommateurs a engagé des travaux pour mieux isoler son logement. Il s’agit de l’une des pratiques les plus pertinentes, puisqu’elle permet de se chauffer moins et de garder davantage de chaleur : on économise, sans pour autant grelotter dans les pièces de vie !

Des travaux d’isolation accessibles à tous et utiles pour mieux vivre les prochains hivers

Il existe de nombreuses aides pour faciliter la rénovation énergétique des logements mal isolés, accessibles à tous. Par exemple, avec la Prime Coup de pouce CEE, Effy (signataire de la charte Coup de Pouce) offre des bonus jusqu’à 4 000 € pour l’installation d’une chaudière plus performante. Mais on peut aussi isoler ses combles ou planchers bas pour 1 €, par l’intermédiaire du Pacte Énergie Solidarité.

On trouve également des aides locales, des prises en charge par l’Anah et des avantages comme le crédit d’impôt pour rénover à moindre coût : n’hésitez pas à vous renseigner avant de lancer un tel projet chez vous.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :