La classe énergétique d’une habitation, qu’est-ce que c’est ?

Connue grâce au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), la classe énergétique d’une maison fait partie des données que l’on doit obligatoirement transmettre pour une vente ou une location. Deux notes sont attribuées au terme de chaque étude : la première concerne la consommation d’énergie du logement, la seconde s’attache à ses émissions de gaz à effet de serre. QuelleEnergie.fr vous explique tout ce qu’il faut savoir sur ces informations !

Un document indispensable pour mieux utiliser les énergies chez soi

Désormais, le calcul de la consommation énergétique d’une maison dans le cadre d’un DPE est obligatoire pour toute location ou mise en vente. Il est réalisé par des professionnels certifiés, qui ne se contentent pas d’attribuer une simple note : ils peuvent aussi vous conseiller sur les travaux les plus efficaces, dans votre cas bien particulier, pour faire davantage d’économies d’énergies.

Seules certaines constructions sont exemptées de Diagnostic de Performance Énergétique : les bâtiments provisoires, les constructions indépendantes dont la superficie reste inférieure à 50 m², les monuments historiques et certains entrepôts industriels ou artisanaux et agricoles.

Une base pour comparer plusieurs logements entre eux

Quand vous recherchez un achat ou une location, la classe énergétique fait partie des critères vous permettant de comparer les offres. En effet, l’estimation de la consommation annuelle, en kWh/m².an, reste un simple chiffre facile à lire et à interpréter. Il vous aide à anticiper ce que vous coûtera l’habitation chaque année en chauffage et électricité, mais aussi à connaître son empreinte carbone (les gaz à effet de serre émis).

Un dispositif pour stimuler les prises de conscience

En rendant le Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire, le gouvernement entend par ailleurs stimuler les particuliers qui vivent dans une passoire énergétique. En effet, les plus mauvais élèves qui obtiennent des notes réellement basses vont se rendre compte de l’impact de leur logement sur la planète, mais aussi de ce qu’ils pourraient gagner chaque année (sur leur facture de chauffage, notamment) en faisant quelques travaux de rénovation. S’il est informatif, le DPE se veut pédagogique : il sensibilise les individus.

Très concrètement, on remarque déjà que beaucoup de personnes, suite au DPE, décident d’effectuer une rénovation énergétique chez eux. Cette étude présente l’avantage de cibler les points faibles du bâtiment, pour aider les personnes concernées à identifier quels sont les chantiers prioritaires dans leurs cas. Elles se lancent plus volontiers dans des projets de rénovation énergétique, d’autant qu’elles peuvent généralement bénéficier de dispositifs de financement comme le CITE, les primes diverses ou l’Éco-PTZ.

Bien interpréter la classe énergétique d’une habitation

Un DPE livre plusieurs informations différentes qu’il convient de bien lire pour éviter toute mauvaise interprétation.


Avant de proposer votre bien en location, faites réaliser des travaux de rénovation énergétique afin d’augmenter le confort thermique des locataires. Les travaux d’isolation sont les travaux les plus rentables en termes de coût/économies.


La consommation énergétique en énergie primaire

Notée de A à G, la consommation énergétique en énergie primaire se calcule en kWh/m².an. Plus on se rapproche de A, plus l’habitation est économe – à l’inverse, les intérieurs classés E, F ou G sont très énergivores. Selon l’ADEME, en France, la moyenne sur le parc résidentiel est de 240 kWh/m².an, ce qui correspond à une classe E.

Les émissions de gaz à effet de serre

Sur le DPE, l’échelle des émissions de gaz à effet de serre se base sur une donnée calculée en kg eq CO²/m².an. Plus on rejette de dioxyde de carbone, plus on se rapproche de G, la pire note attribuée.

À titre informatif, un DPE doit également contenir une description complète du logement avec ses équipements de chauffage, le dispositif permettant d’avoir l’eau chaude, les systèmes de ventilation, la climatisation s’il y en a une, etc. La quantité d’énergie consommée est calculée sur la base d’une méthode standardisée, ce qui assure que la comparaison entre différents DPE de logements en vente / location reste toujours pertinente.

Pour rappel, si le DPE vous renseigne sur les besoins moyens en énergie primaire, ce n’est en aucun cas une garantie : il se fie à une utilisation traditionnelle. Si, par exemple, vous avez de mauvaises habitudes, il se peut que vous consommiez plus que le chiffre indiqué !

Le saviez-vous ?

 

Pour faire le bilan, découvrez notre diagnostic énergétique complet et personnalisé, que vous pouvez réaliser en ligne, gratuitement et sans engagement !

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :