Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Devez-vous faire ramoner votre poêle à bois ?
Quel poêle choisir pour chauffer votre logement?

Ramoner son poêle à bois : une mesure indispensable

Ecologique et pratique, le poêle à bois vous apporte chaleur et confort. Cet équipement demande cependant un peu d'entretien pour assurer la sécurité des occupants du logement et maintenir les performances de chauffage. Un poêle à bois doit être ramoné à intervalle régulier. Un entretien courant peut se faire tous les deux mois, tandis qu'un ramonage complet, effectué par un professionnel, sera à programmer tous les ans.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Pourquoi ramoner son poêle à bois ?

La première raison est qu'il s'agit d'une obligation légale. Le ramonage assure la sécurité et la santé des occupants du logement. Il permet d'éviter les intoxications au monoxyde de carbone. Par ailleurs, il assure au poêle de meilleures performances, grâce à un tirage optimisé du conduit d'évacuation des fumées. Ces raisons expliquent que le ramonage soit obligatoire. Si cet entretien n'est pas effectué, votre installation de chauffage ne sera pas couverte par votre assurance en cas de sinistre.

Le ramonage annuel doit être effectué par un professionnel, mais vous pouvez procéder entre temps, généralement tous les deux ou trois mois, à un ramonage partiel à des fins de nettoyage de votre poêle à bois. Il ne s'agit pas là d'une obligation légale, mais d'une démarche volontaire qui améliore le fonctionnement du poêle en enlevant régulièrement les cendres, que l'on balaie ou aspire. On nettoie à cette occasion la vitre et les parois intérieures.

En quoi consiste le ramonage d’un poêle à bois ?

Lors d'un ramonage annuel complet, le professionnel effectue les tâches suivantes :

  • ramonage du conduit : l'objectif est d'éliminer un maximum de déchets et de résidus de combustion qui se sont déposés dans le conduit d'aération, en se servant d'une canne ou d'une perche équipée d'un hérisson
  • démontage et nettoyage du déflecteur : là encore, le but du ramonage sera d'éliminer les cendres et les résidus
  • nettoyage des canaux de circulation de fumée : le professionnel démonte les trappes, nettoie avec un goupillon, puis remet les trappes à leur place
  • vérification du fonctionnement du poêle et du tirage : après allumage du feu et mise en service du poêle, le professionnel vérifiera en se rendant à l'extérieur que la fumée s'évacue sans problème par la cheminée.

Une fois l'intervention terminée, le professionnel établit un certificat de ramonage, qui garantit que le conduit d'évacuation a bien été nettoyé de tous ses résidus et que l'installation fonctionne.

le ramonage du poêle à bois

Combien coûte une opération de ramonage ?

Nombreux sont ceux qui hésitent à faire entretenir leur installation de chauffage pour des raisons de coût. Dans le cas du ramonage d'un poêle à bois, ces réticences ne se justifient pas vraiment. Le ramonage régulier, outre qu'il relève d'une obligation, permet d'éviter les pollutions et assure un bon tirage du poêle. Il améliore donc le fonctionnement et les performances de l'installation, tout en permettant de se chauffer en toute sécurité.

Les tarifs du ramonage d'un poêle à bois sont variables en fonction des régions, mais aussi de l'état des conduits d'évacuation. En d'autres termes, un entretien régulier vous assure un meilleur tarif, puisque le professionnel a moins de résidus à gratter et évacuer. La procédure est donc plus rapide. Comptez entre 60 et 90 euros en Ile de France et à Paris, moins en province : généralement entre 40 et 60 euros pour un conduit d'évacuation.

Qui doit faire effectuer le ramonage du poêle à bois ?

Qui doit faire effectuer et payer le ramonage ? Plusieurs situations peuvent se présenter, mais la règle générale veut que l'entretien du poêle à bois soit pris en charge par la personne qui l'utilise, qu'il soit propriétaire ou locataire.

Situations qui peuvent se présenter :

  • vous êtes propriétaire d’un logement que vous occupez, disposant d'un poêle à bois : vous prenez en charge son ramonage
  • vous êtes propriétaire bailleur d'un logement que vous louez : votre locataire doit prendre en charge le ramonage, mais vous devez vérifier que l'entretien a été fait avant toute signature de bail
  • dans un immeuble : le ramonage des cheminées collectives revient aux copropriétaires qui se partagent les frais, mais peuvent les récupérer dans les charges s'ils louent un appartement disposant d'un poêle à bois.

Poêle à bois : vos questions