Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Certificats d'Economies d'Energie
4.000.000€ de primes déjà versées

Coût, rendement, écologie quel type de chauffage choisir, gaz ou fioul ?

Si vous souhaitez équiper votre logement d'un nouvel appareil de chauffage, le fioul et le gaz sont deux combustibles possibles. Tous deux produits à partir d'énergies fossiles, ils ont un pouvoir calorifique similaire mais présentent des différences en matière de pollution, de prix et de coût d'installation de la chaudière.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

prime coup de pouce pour la chaudiere a gaz

Deux combustibles à base d'énergies fossiles

Le fioul domestique, ou mazout, est un combustible liquide obtenu à partir du pétrole grâce à plusieurs opérations :

  • distillation : séparation des molécules lourdes et légères
  • conversion : réduction de la taille des molécules
  • amélioration : diminution de la teneur en soufre
  • mélange : ajout d'additifs

Il existe deux types de fioul domestique : standard ou de qualité supérieure. Ce second produit contient des additifs spécifiques lui permettant notamment d'améliorer sa conservation et sa tenue au froid, de réduire les émissions de CO2 et d'atteindre un rendement supérieur. Le fioul est livré aux particuliers par des sociétés spécialisées. Il est ensuite nécessaire de le stocker dans une citerne.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Remplacer une chaudière à fioul par une chaudière au gaz vous permettra de recevoir une prime Coup de Pouce d’un montant de 2 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus modestes et d’un montant de 3 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus très modestes.


Le gaz naturel, extrait en milieu marin ou terrestre, subit des traitements afin d'enlever certains sous-produits (azote, hélium, gaz carbonique…) ainsi que les composés corrosifs. Il est ensuite injecté dans le réseau de distribution alimentant particuliers, professionnels et industriels. Il se compose principalement de méthane mélangé à d'autres gaz. Toutes les communes ne sont cependant pas desservies par le réseau de gaz naturel, aussi appelé gaz de ville.

Des émissions toxiques inférieures lors de la combustion du gaz

La combustion du fioul et celle du gaz produisent des polluants. Les valeurs moyennes des émissions de dioxyde de carbone (en grammes de CO2/kWh) sont :

 

  • fioul domestique : 300
  • gaz naturel : 234

Ces valeurs sont calculées en utilisant la méthode 3CL, servant également pour les diagnostics de performance énergétique.

Pour les oxydes d'azote (dont l'acide nitrique et le dioxyde d'azote) et de soufre, leur émission est supérieure dans le cas de la combustion du fioul par rapport à celle du gaz, que la chaudière soit ancienne ou récente. Enfin, la combustion du fioul émet également des particules fines de type PM10 et PM2,5. Globalement le fioul est beaucoup moins propre que le gaz.

Un prix moyen supérieur pour le fioul domestique

Le prix moyen du kWh (en cts) de ces combustibles est :

  • 8,19 pour le fioul
  • 7,15 pour le gaz naturel

Le prix du fioul dépend :

  • du prix du pétrole sur lequel il est indexé,
  • de l'offre et de la demande : il coûte plus cher durant les saisons froides
  • des taxes dont la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques (TICPE)

Après une forte augmentation de 2008 à 2014, il a diminué jusqu'en 2016. En décembre 2017, son prix est le plus élevé de l'année, atteignant le niveau de 2014. Le coût du fioul varie donc de manière assez imprévisible. De plus, la TICPE a augmenté en 2018 et continuera de croître jusqu'en 2021.

Après une augmentation conséquente entre 2005 et 2012, le prix du gaz naturel, qui dépend de celui du pétrole, a diminué entre 2012 et 2016. En 2014, la formule tarifaire de calcul du coût du gaz a été changée pour diminuer la part d'indexation sur le prix du pétrole. Depuis juillet 2016, les tarifs sont en légère augmentation, notamment à cause de l'accroissement de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel. La facture de gaz de chauffage comprend un abonnement (dont le prix est fixe), le coût de la consommation et les taxes.

Des rendements semblables mais un prix d'installation différent

Le pouvoir calorifique du fioul et du gaz sont similaires, valant entre 11 et 12 kWh/kg. Ainsi, indépendamment du combustible, les chaudières à haute performance énergétique (à condensation, à basse température…) offrent des rendements équivalents.

Cependant, le coût global de l'installation de la chaudière diffère :

 

  • 3 000 à 8 000 € pour un appareil fonctionnant au gaz
  • 7 000 à 11 000 € pour un équipement utilisant du fioul

En effet, dans le cas d'une chaudière au fioul, il faut acheter et installer une cuve de stockage, qui peut être éventuellement enterrée.

Il est important de savoir que les chaudières au fioul ne sont plus éligibles à la majeur partie des aides écologiques telles que le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique ou la Prime énergie.

Les chaudières à haute performance au gaz sont encore éligibles aux aides écologiques et notamment à la Prime coup de pouce Quelle Energie qui est 2 000e pour les ménages modestes et 3 000€ pour les ménages très modestes.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Remplacer une chaudière à fioul par une chaudière au gaz vous permettra de recevoir une prime Coup de Pouce d’un montant de 2 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus modestes et d’un montant de 3 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus très modestes.


Les lecteurs ont aussi aimé :