[Nos Installateurs] PAC géothermiques sur nappes phréatiques

M.Lacroix, installateur de PAC géothemriques sur Nappes PhréatiquesL’Île de France est réputée pour ses nappes phréatiques nombreuses et peu profondes. Pourtant, peu d’installateurs ont su tirer parti de cette richesse énergétique souterraine. M. Lacroix d’Aquathermie.fr, passionné des dernières technologies et soucieux de son environnement, a décidé de se spécialiser dans ce secteur. Il a accepté de nous présenter l’une de ses réalisations en aquathermie. Il nous apporte des éclaircissements sur les avantages d’une telle installation : économies d’énergie, constance de la température. Il nous parle aussi de la satisfaction de ses clients et du manque d’engagement de l’Etat et des collectivités pour promouvoir ce système de chauffage économe et écologique.

Depuis combien d’années exercez-vous ?

J’exerce depuis 2 ans et demi, dans le cadre d’une EURL, Aquathermie.fr Energies Renouvelables, qui exerce son activité d’installations géothermiques et aquathermiques en Île de France.

Quel a été votre parcours avant d’exercer la profession d’installateur ?

J’ai travaillé durant 25 ans dans la distribution informatique, mon dernier poste était directeur achat/marketing d’un grossiste informatique.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous réorienter et à choisir ce métier d’installateur thermique ?

Un besoin à titre personnel, quand je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas d’installateur capable de mettre en œuvre des solutions sophistiquées dans le domaine de la géothermie. Et aussi une passion pour ces techniques de chauffage.  J’ai alors redécouvert cette technologie, car elle n’est pas toute récente, mais très peu utilisée par rapport au fort potentiel de nappes phréatiques, notamment en Île de France. Si elles sont exploitées de façon intelligente et prudente, c’est-à-dire sans risquer de pollution, c’est une source d’énergie très importante et surtout renouvelable, puisqu’elle se régénère avec la chaleur de la terre et du sol.

Quelle a été votre formation ?

J’ai autofinancé mes formations directement auprès de deux constructeurs de PAC. J’ai suivi une première formation chez France Géothermie, qui a aujourd’hui disparu, et une seconde chez CIAT, avec qui je travaille actuellement.

Présentez-nous la réalisation originale dont nous allons parler

Il s’agit du remplacement de la chaudière fioul d’une maison du XIXème siècle, par une pompe à chaleur eau/eau, sur nappe phréatique. La pompe à chaleur fournit l’eau de chauffage jusqu’à 60°C et l’eau chaude sanitaire (ballon de 300 litres). La facture de mon client est passée de 6 000 euros de fioul par an à 1 500 euros d’électricité.

Faites une simulation pour savoir si l’aquathermie est la bonne solution de chauffage pour votre maison !

Pouvez-vous nous décrire pas à pas cette installation ?

En général, lorsque je fais l’installation, je  procède à l’étude sur l’existence la nappe phréatique, puis, mon entreprise s’occupe de la partie forage. En région Parisienne, les forages sont souvent peu profonds : entre 15 et 30, ce qui permet d’avoir des coûts de forage moins importants et aussi d’installer des pompes de forage moins puissantes. Pour connaître l’existence et la profondeur d’une nappe phréatique,  j’utilise les données du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), qui recense tous les forages en Île de France. Par étude des forages aux alentours de l’installation, je peux déterminer à quelle profondeur se trouve l’eau. Il faut bien sûr vérifier la rentabilité de l’installation lorsqu’il est nécessaire de forer plus profondément, ce qui représente un surcoût. Pour une maison à faible besoin, l’installation d’une PAC en aquathermie serait inutile et trop onéreuse si l’eau se trouve à 80m de profondeur.

Pour cette installation, en l’occurrence, il y avait déjà un forage existant, à 22 mètres de profondeur, pour arroser le jardin.
installation PAC géothermie sur nappes phréatique en Île de France
Donc, je procède tout d’abord à une étude thermique du bâtiment, pour déterminer la puissance nécessaire pour chauffer la maison. J’en déduis la puissance de la PAC, puis la puissance de la pompe de forage, qui vient alimenter en eau la PAC. Ensuite, je conduis l’eau de la nappe phréatique à la chaufferie, grâce à la pompe de forage.

Dans la chaufferie, je mets en place le matériel nécessaire au fonctionnement de la PAC: la PAC elle-même, un échangeur intermédiaire (qui permet de protéger à la fois la PAC et la nappe phréatique), un ballon tampon (pour éviter à la PAC de faire des cycles courts, c’est-à-dire des démarrages successifs qui sont nuisibles à la longévité de la PAC) et un ballon qui sert pour l’eau chaude sanitaire de la maison.

Puis, c’est l’intégration de ce matériel dans le réseau existant. J’installe un By-Pass qui dérive le réseau de chauffage pour le faire passer par la PAC. Je connecte la PAC sur l’installation électrique du client. Enfin, je procède à la mise en service, qui se fait toujours en présence du constructeur qui valide l’installation, conformément à ses recommandations. C’est une garantie supplémentaire apportée au client.

Je finis par la formation du client, qui est très simple puisqu’elle se limite à l’utilisation du module qui permet de choisir la température désirée.

C’est une installation clefs en main. Mon client n’a qu’un seul interlocuteur.
PAC aquathermique dans une maison du XIXème

Quel est l’avantage de l’installation d’une PAC pour de la rénovation ?

Le gros avantage de l’aquathermie, c’est que l’eau de la nappe phréatique est à 12° tout l’hiver, à la différence de l’aérothermie qui doit réchauffer une température extérieure fluctuante. L’eau de la nappe phréatique alimente la PAC à une température déjà élevée, même par grands froids. En sortie, l’eau sera à 60-65°, exactement comme pour une chaudière au fioul ou au gaz. On peut donc conserver les radiateurs existants (fonte ou acier), ou, encore mieux, le plancher chauffant, sans faire de travaux supplémentaires à ce niveau.

Est-ce une installation qui convient à des habitations avec peu de terrain, ou des maisons de ville ?

Oui tout à fait, car la surface du forage terminé est de 40 à 60cm. Dans la mesure où l’engin de forage peut accéder au site, le forage peut même se faire à partir d’un sous-sol. La seule contrainte que l’on a, c’est qu’il faut 15m de distance entre l’endroit où on capte l’eau et l’endroit où on la rejette, pour éviter de refroidir l’eau pompée.

Par quel moyen votre client a eu connaissance de votre entreprise ?

Il l’a trouvée par mon site internet, qui est mon principal moyen de communication. Je fais aussi appel à Quelle Energie. Et bien sûr, le bouche à oreille. Mes clients sont satisfaits et en parlent autour d’eux. Ils acceptent aussi de faire visiter leur installation et de répondre aux questions de mes nouveaux clients, en toute transparence, puisque le contact se fait hors de ma présence. Mes clients sont mes meilleurs ambassadeurs.

Comment avez-vous convaincu votre client de l’efficacité de la solution que vous lui proposiez ?

Le client a été convaincu par la visite d’une installation en service et de surcroît en plein hiver : ma propre maison qui fait office de show-room. Il s’agit d’une habitation peu isolée, mais qui, grâce à l’aquathermie affiche des consommations très compétitives. J’ai, depuis deux ans que la PAC est installée, divisé ma consommation par 4. Le fait que je vive ce que je prône a rassuré mon client.

Parlez-nous de la satisfaction de votre client

Elle est totale car cette installation lui a permis de conserver ses fenêtres actuelles, en simple vitrage, qui concourent au charme de sa maison. Le toit est peu isolé, et pourtant sa facture de chauffage a été divisée par 4 ! Et ce, en traversant la période sibérienne de février 2012, avec des températures extérieures à -13°. Le retour sur investissement pour cette réalisation sera inférieur à 10 ans.

Mon client, qui participe à des actions humanitaires en Afrique, il installe des puits de forage pour fournir de l’eau aux populations locales, et qui avait au préalable une entreprise de jardinage, apprécie aussi le fait de ne plus émettre un gramme de CO2, et donc de préserver notre planète.

Je propose aussi à mes clients de leur installer un sous-compteur d’énergie qui leur permet de visualiser en temps réel la consommation électrique de la PAC et de la pompe de forage. Ils peuvent ainsi vérifier dès l’installation, que les consommations sont fidèles aux estimations que je leur avais annoncées.

Pourquoi avoir choisi CIAT comme fournisseur de PAC ?

Deux facteurs ont d’abord joué: la gamme de produits et leur prix. Mon choix s’était donc porté sur le leader français, France Géothermie, mais celui-ci  a fait faillite. J’ai donc ajouté comme critère la solidité financière et la pérennité de l’entreprise à mon choix. Car, même si la plupart des composants sont standards, le suivi du fabricant pour un produit d’une grande longévité tel que la PAC, est un facteur important. J’ai donc choisi CIAT, une entreprise française, de 271 millions(1) de CA, avec derrière elle, le groupe Somfy. Le fait qu’elle soit française est aussi pour mes clients un gage de qualité et de solidité. Cela facilite le suivi, par rapport, par exemple, à des entreprises allemandes qui commercialisent des produits intéressants mais souvent plus chers et qui, surtout, n’ont qu’une petite représentation en France.

Quelles sont vos perspectives de développement ?

L’entreprise se porte très bien. Cependant, notre difficulté est de trouver des grosses maisons, pour que cette installation, qui requiert un investissement lourd, soit rentable. Nous allons donc nous tourner aussi vers des petits bâtiments collectifs ou tertiaires, où les économies de consommation vont permettre d’amortir très rapidement l’investissement.

D’autre part, l’aquathermie est un peu tombée dans l’oubli, avec les baisses de crédits d’impôts. Je souhaiterais plus de soutien de la part du gouvernement et des collectivités, ne serait-ce que pour la promotion de cette solution qui amène de réelles économies financières.

En ce qui concerne les incitations financières, utilisez-vous le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie ?

Oui, pour une installation dernièrement, en tant que professionnel agréé Quali’PAC, j’ai rempli le dossier pour mon client, via le site d’un distributeur. Mon client a obtenu 700€ de bons d’achat pour l’installation d’une PAC conforme aux contraintes imposées par le dispositif.

Retrouvez les informations sur l’entreprise de M. Lacroix sur son site Aquathermie.fr
 

(1)Chiffres 2012 source CIAT

Vos réactions

08 Déc

je dispose d’un forage depuis 28 ans. La pompe est immergée à 18 m
j’ai un débit constant de 4m3 heure l. L’eau est ferrugineuse ( fer en solution)
mon mail : paul.marguier@orange.fr pensez- vous que je pourrais installer une pomps à chaleur pour remplacer la chaudière fuel ?

Marguier Paul
10 Jan

j ai une nappe au niveau du sol 3m3 heure 10 .7 degres

qu puis je faire

jonquet
11 Fév

Bonjour
Pourriez vous me contacter pour une installation pompe à chaleur sur nappe phréatique avec prestation forage inclus slimaniy@yahoo.fr

SLIMANI



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :