L’importance des fenêtres dans l’isolation acoustique

On le sait, l’isolation d’un logement est un gage de confort. Souvent, on considère l’aspect thermique de celle-ci, qui permet de se protéger des variations de température extérieures et de maintenir une atmosphère agréable dans le logement sans faire augmenter sa facture de chauffage ou d’électricité. L’aspect phonique de l’isolation est parfois oublié, alors qu’il est tout aussi important.

Le bruit, une nuisance pervasive

Plusieurs types de bruits peuvent être source de nuisance. Il y a d’abord les bruits extérieurs, notamment ceux des axes de circulation. Viennent ensuite la propagation des bruits intérieurs, qui peuvent venir de votre propre logement, mais aussi de ceux de vos voisins qui sont dans le même bâtiment que vous.


L’isolation phonique ou thermique au niveau des fenêtres est importante, mais ne peut s’envisager seule. Testez le simulateur gratuit Quelle Energie pour calculer les économies que vous pourrez faire en isolant votre logement.


Pour comprendre comment choisir son isolant, il faut donc savoir comment se propage le bruit. Sur des solides, le bruit se transmet par des vibrations. Ainsi, les meilleurs isolants sont les matériaux disposant d’une forte masse. C’est pour cela que les points faibles du logement sont souvent les ouvertures, telles que le toit où les fenêtres, même si notre perception peut nous induire en erreur et nous amener à penser que le bruit se transmet par le mur. Les ouvertures sont en effet constituées de matériaux dont la masse est moins importante, ce qui nuit à leur performance phonique. Pour cela, on va compléter l’effet masse par un effet ressort, c’est-à-dire qu’entre deux masses, une couche d’isolant est placée pour absorber les vibrations. Dans le cas des fenêtres, cet isolant est souvent de l’air ou du gaz d’argon.

Une préoccupation toujours d’actualité

Selon une enquête Ifop de 2014, plus de 80 % des français affirment se préoccuper des nuisances sonores. Or beaucoup de logements ont encore une mauvaise isolation phonique. Sont particulièrement concernés les bâtiments construits après la Seconde Guerre Mondiale, dans des matériaux souvent moins denses que les matériaux d’avant-guerre, sans aucune réglementation. La première législation sur la question date de 1969, elle impose une réduction des bruits de ventilation, d’ascenseurs, de pas, et l’isolation entre des pièces principales de deux logements différents. Cette réglementation a par la suite été complétée et les exigences ont été relevées dans les années 1990.

Quelles fenêtres pour une meilleure isolation ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un simple double vitrage ne suffit pas pour obtenir une meilleure isolation acoustique. Pour qu’un double vitrage soit un bon isolant sonore, l’une des meilleures techniques consiste à avoir une différence d’épaisseur entre le vitrage extérieur et le vitrage intérieur. Plus cette différence est grande, plus l’isolation sonore est efficace, cela revient à jouer sur la différence de masse.

Mais attention, car certaines fenêtres, si elles ont de meilleures performances phoniques, sacrifient leur capacité d’isolant thermique. En effet, pour des raisons de poids et d’épaisseur, l’épaisseur de la couche de gaz entre les deux vitrages est parfois réduite, ce qui peut amener près de 20 % de pertes de chaleur.

L'isolation apporte un confort supplémentaire à votre logementLes critères principaux pour choisir une fenêtre isolante à la fois sur le plan phonique et thermique sont donc :

  • l’épaisseur totale du vitrage
  • la différence d’épaisseur entre les deux vitrages
  • l’épaisseur de la couche de gaz entre les deux vitrages

Le saviez-vous ?



Isolation phonique et thermique sont souvent liées, mais pas toujours. Pour faire le bon choix d’isolation, mieux vaut être bien conseillé. Trouvez un professionnel qualifié grâce au simulateur Quelle Energie.



L’isolation : un problème global

Enfin, il convient de dire que l’isolation phonique d’un logement est évidemment une affaire globale et ne concerne pas que les vitrages. Une fenêtre peut être extrêmement efficace ; si elle est mal posée les efforts seront vains. Il en va de même si le reste des parois (murs, toit, sol) est mal isolé. Il peut être parfois très difficile de s’y retrouver, et une multitude de labels existent. Parmi les nombreuses certifications sur ce sujet, CEKAL AR propose six classes de AR1 à AR6 (Acoustiques Renforcées) qualifiant l’atténuation des bruits extérieurs par le vitrage en décibels. Par exemple, un vitrage de classe AR3 affaiblit le son de 30 à 33 dB. Une simplification pourrait intervenir. Si la nouvelle étiquette énergétique européenne était adoptée, elle devrait en effet mentionner à la fois la performance thermique et phonique de la fenêtre.

Offre exceptionnelle : Isolez vos combles perdus à partir de 1 €


Pour ajouter encore à l’isolation thermique et acoustique, testez votre éligibilité au Pacte Energie Solidarité pour isoler vos combles perdus à partir de 1 €.
Testez votre éligibilité !

On en parle dans cet article

L’isolation

Evitez les déperditions thermiques grâce à l’isolation. Elle permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique.

En savoir plus

Vos réactions

27 Août

Un article qui en dit bien des choses sur l’impact de l’isolation des fenêtres! Merci, je le partage sur les réseaux sociaux de mon entreprise!

Michael
27 Août

@Michael : merci beaucoup !

Juliette Guery



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :