Bien choisir son bois de chauffage

bien choisir son bois de chauffageLe bois est une énergie très intéressante pour son chauffage, d’appoint ou central. Elle est peu chère et renouvelable, dans la mesure où la ressource se reconstitue beaucoup plus rapidement que les énergies fossiles. Le bois de chauffage se présente sous différentes formes : bûches, plaquettes, granulés.

Un combustible de qualité

Les essences de bois pour les bûches sont classées en deux grands groupes en fonction de leur densité.


Les feuillus durs (chêne, bouleau, hêtre, frêne, noyer etc.) sont particulièrement adaptés au chauffage domestique car leur combustion dure plus longtemps.


Les résineux et feuillus tendres (épicéa, sapin, peuplier, pin etc.) sont plus adaptés aux feux allumés dans un poêle ou une cheminée froide. Ils prennent feu plus facilement et brûlent relativement vite.

Les granulés de bois sont un dérivé des bûches. Ils sont obtenus par la compression de sciures de bois. Aucune substance chimique n’est ajoutée pour leur cohésion : les additifs sont naturels. Grâce à leur pouvoir calorifique d’au moins 4 600 kWh, les granulés permettent un rendement élevé et une autonomie importante. Ce combustible est toutefois plus cher que les bûches.

Suivre les certifications

Il est important de bien utiliser du bois de chauffage pour se chauffer. Faire brûler du bois « souillé », issu de la récupération (cageots, journaux, vieux meubles, bois échoué en bord de mer…) est déconseillé. Ce bois peut contenir des produits chimiques et corrosifs libérant alors à la combustion des substances toxiques et donc dangereuses. Pour être sûr de la qualité de son bois, il suffit de faire confiance aux certifications. Elles offrent des garanties quant à la nature du bois, son degré d’humidité, son pouvoir calorifique, la quantité vendue… « NF Bois de chauffage », « NF granulés biocombustibles », « Din plus », « Flamme Verte » sont autant de labels qu’il vous faut privilégier.

  • L’étiquette de la marque « NF Bois de chauffage », associée aux produits vendus ou à la livraison par les entreprises certifiées, vous fournit toutes les informations essentielles pour estimer la qualité du groupe d’essences (chêne, hêtre, charme…), de la longueur, du niveau d’humidité et de la quantité livrée en stères.
  • La norme « NF granulés biocombustible » vous apporte une garantie sur l’absence de traitement chimique de la matière première, les dimensions, le pouvoir calorifique inférieur (PCI), l’humidité, le taux de cendres, la durabilité mécanique, la masse volumique apparente, les taux de soufre, chlore et azote ainsi que la présence ou non de liant naturel (type amidon de maïs).
  • La norme « Din Plus » est une référence européenne concernant la qualité des granulés de bois. Elle garantit les mêmes critères que les labels « NF Bois de chauffage » et « NF granulés biocombustibles ».
  • « Flamme Verte » est le label de qualité du chauffage au bois. Les entreprises signataires de la charte qualité « Flamme Verte » s’engagent à commercialiser des appareils (poêles, inserts, chaudières…) économiques, apportant sécurité et performances énergétiques et environnementales.

Vos réactions

14 Fév

Bonjour Mathilde,

La norme européenne pour le granulé est « En+ »

La norme « NF » n’est pas un critère de qualité en soi, car il y a plusieurs niveaux de qualité NF en fonction du taux d’humidité donc un bois peut être vert mais normé NF car il répond à des critères précis et clairement annoncés.
Il en est de même avec la charte France Bois Bûches dont les représentants s’engagent à respecter notamment le taux d’humidité et les quantités affichées.

allo bois
15 Fév

@Allo bois : J’ai essayé de me renseigner sur cette norme européenne En+ dont vous parlez. Mais, je n’ai quasiment rien trouvé. Par exemple, l’Ademe qui a édité un fascicule sur le chauffage au bois n’en parle pas. http://ademe.typepad.fr/files/guide_ademe_se_chauffer_au_bois.pdf Quelles sont vos sources ?

Mathilde Chevallier
19 Fév

Poêle à bois, insert, laissez tomber ! Comment chauffer la salle de bain, les pièces fermées, 2 poêles dans une maison, impossible !
Apport d’air extérieur obligatoire pour la combustion !
Solution : une chaudière bois à gazéification avec ballon de 1 500 litres (1 ou 2 ) 85 °c dans les radiateurs. Accepte tous les bois même pas secs, 400 euros annuel de bois pour une maison de 300 m² dans les Vosges à souvent -18°c.
Peut être installée à l’extérieur sous un appentis, (donc pas de risque de mettre le feu à la maison) et cheminée double paroi inox indestructible.
Faible besoin de dépression donc longueur de cheminée réduite,
Fabrication polonaise ou eonove, peut être couplée à une autre chaudière gaz ou fuel.
Prix pour 36 kw : 5 000 euros. Livraison gratuite. Complet chaudière + ballon + régulation électronique sophistiquée + vannes. Installation facile par n’importe quel plombier.
Pratiquement pas de cendres.
Une chauffe tous les 3 jours et bois à 18 euros le stère ,chutes de chêne en botte de 2 stères.

Le granulé à éviter : plus cher que le fuel, stockage périeux (humidité) et la charte qualité : du pipeau. Pour payer le bois 50 euros le stère, on se fout de nous. Il y en a des milliers de stères dans les bois, arbres tombés jamais utilisés.

Dites donc la vérité ! 3 ans d’expérience. Avant, 2 citernes de propane à 1 400 euros par an.
Normes européennes à la poubelle pour le bois pour cette solution.

ravizza
19 Fév

@Ravizza : Selon la base Pégase, données issues du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, le granulés de bois est moins cher que le fuel. Nous avons d’ailleurs écrit un article sur le coût des combustibles depuis 2002. Quelles sont les sources qui vous permettent d’affirmer le contraire ?

Mathilde Chevallier
22 Fév

Je trouve les commentaires de ravizza un peu fantaisistes et pas sérieux. 400 € annuel pour une maison de 300 m² et dans une région comme les Vosges ! Waouh ! Il ne doit pas faire chaud chez lui ?
Certes, en matière de chauffage comme pour d’autres d’ailleurs, il n’y a pas de panacée mais je trouve que les granulés de bois sont un bon compromis.
Pour une maison de 160 m² habitable construite en 1983 et très bien isolée, murs et plafonds, puisqu’à l’origine construite pour un chauffage tout électrique, câbles chauffants et convecteurs, ma facture annuelle d’électicité était d’environ 2 600 € (chauffage + eau chaude + éclairage + piscine + domestique) dès la première année d’utilisation. Mon poêle a été installé en novembre 2012 , ma facture EDF a baissé de 1 350 € et la première année nous ne maîtrisions pas parfaitement l’utilisation de notre poêle Palazzetti type Marisa.

Magnin-Fiault Georges
22 Fév

@Georges : Merci pour votre témoignage ! Une question : vous utilisez votre poêle comme chauffage d’appoint ?

Mathilde Chevallier
25 Fév

L’idée est belle mais je viens de demander 3 devis pour une chaudière à granulés bois pellets pour chauffer 300m² bien isolés et je suis obligée de constater que « in fine » même sur 20 ans ce n’est pas amortissable : devis à 55 000 et 45 000 et le dernier à 44 000 + la consommation annuelle de 2 000 €.
L’électricité est moins chère sur 20 ans : installation. 20.000 € avec supers radiateurs à accumulation qui se chargent. La nuit 1/2 tarif, même avec un kw/H qui risque d’augmenter… On oublie toujours de penser en coût global….

Franciska
26 Fév

@Franciska : Vos devis sont largement trop élevés. Une chaudière à granulés de bois coûte entre 12.000 et 20.000 €. Son coût moyen revient à 15.000€ : 12.000 € pour le prix de la chaudière et 3.000 € pour le prix de la main d’oeuvre. Ce sont les fourchettes de prix pratiqués par nos partenaires installateurs.Par ailleurs, le bois est l’énergie la moins chère !

Mathilde Chevallier
28 Fév

@Mathilde
http://www.enplus-pellets.eu/
http://www.enplus-pellets.ch/fr/page-daccueil.html
http://www.granulesbois.com/norme-din+.htm

@ravizza
Autres solutions : poêle/cheminée bouilleur, foyer ferme canalisable, chaudière à granulés sans parler des autres ENR… Comme quoi les solutions sont multiples et il faut étudier chaque cas avant d’en recommander une…Il y a tellement de cas particuliers.

@Fraciska Il doit s’agir d’un modèle très haut de gamme.

allo bois
07 Mar

Pour la 4ème année consécutive je propose de se regrouper pour acheter des granulés de bois (pellets).

En diminuant les coûts de transports, en s’appuyant sur l’entraide, nous pouvons obtenir des tarifs plus attractifs.

Les meilleurs tarifs nous seront proposés pour des camions complets livrés sur un seul point de livraison.

Il est tout à fait possible de se grouper à plusieurs entre amis, voisins, collègues de travail sur la majeure partie des régions françaises.

Ludovic

Laignel
08 Mar

@Laignel : Merci de proposer cette idée. Si jamais, des personnes cherchaient à vous contacter, êtes-vous d’accord pour que je leur transmette votre adresse mail ?

Mathilde Chevallier
04 Sep

Franciska avait raison : il faut raisonner en fonction du coût global. Il faut aussi penser en terme de confort : le confort de la chaleur par rayonnement est un vrai plus. La perception de chaleur peut même faire baisser la température de référence.

Sinon, pour info, je viens de lire que la facture annuelle moyenne par foyer est de 1.700€
Pour se comparer aux autres…

Eric
05 Sep

@Eric : Vous avez raison, on oublie souvent le critère confort.

Mathilde Chevallier



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :