Vacances : économisez l’énergie en votre absence

Vacances: les bons gestes pour économiser

Faire des économies et retrouver un logement frais et sain à son retour de vacances, c’est possible ! Si certaines bonnes pratiques s’appliquent à la plupart des logements, d’autres dépendent de vos équipements et des caractéristiques de l’habitat. Le point sur les meilleurs gestes à adopter selon les situations.


Obtenez vos devis gratuits et des conseils personnalisés pour votre projet de rénovation.


Retrouver un air sain

Un air sainN’éteignez pas votre système ventilation (VMC) ! Le renouvellement mécanique de l’air est d’autant plus indispensable que vous ne serez pas là pour aérer le logement. En laissant la ventilation en marche, vous limitez la propagation des moisissures et autres polluants en votre absence.

Si l’habitation n’est pas équipée d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée), on parle de renouvellement naturel de l’air. En temps normal, c’est aux occupants de procéder à l’aération en ouvrant régulièrement les fenêtres. En période de vacance, ce renouvellement se fait par les grilles d’aération et tire également partie des défauts d’étanchéité du bâtiment. Dans ce cas, veillez à :

  • dépoussiérer les grilles d’aération ;
  • désengorger certains espaces afin de laisser libre cours au renouvellement naturel de l’air. Par exemple, ne laissez pas un meuble obstruer une voie d’aération.

--Si vous comptez couper le courant, utilisez les disjoncteurs divisionnaires (petits disjoncteurs) et conservez celui de la VMC en marche.

Des aides pour mes travaux ?

 

Vous souhaitez faire installer un système de ventilation performant dans votre logement ? Retrouvez toutes les aides pour financer votre projet grâce au simulateur d’aides et subvention de QuelleEnergie.fr.

 

Économies d’eau chaude

Partir sereinSi vous n’êtes plus là pour tirer l’eau chaude, votre chauffe-eau, lui, conserve le contenu du ballon à la température prévue (environ 60°). En cas d’absence prolongée, évitez ces dépenses inutiles en coupant l’arrivée d’eau et l’alimentation. A contrario, pour les congés de courte durée, cette économie pourrait ne pas compenser le surcoût dû à la chauffe d’un ballon entièrement refroidi.

Autres inconvénients de la mise hors tension : la perte éventuelle des paramètres enregistrés et l’arrêt des fonctionnalités de prévention contre les dommages liés à la corrosion. Si vous disposez d’un chauffe-eau électrique moderne, thermodynamique ou solaire programmable, sélectionnez simplement le mode « absence » afin de restreindre ses dépenses.

--Tout au long de l’année, un foyer moyen consacre environ 12 % de sa consommation d’énergie à la production d’eau chaude sanitaire (ECS).

Réfrigérateur et congélateur : faut-il les couper ?

Vider le réfrigérateurCouper ou non ses appareils de froid est une décision qui ne se prend pas au dernier moment. Vous devez en effet procéder au dégivrage en amont afin d’évacuer toute l’eau retenue dans l’appareil. L’écoulement peut être conséquent. Si vous n’êtes pas présent pour le gérer, les mauvaises odeurs s’installeront rapidement au rythme du développement bactérien. Sans compter les éventuels dommages causés par une fuite !

Vous retrouverez sur certains de ces appareils la fonction « vacances ». Elle joue essentiellement sur le réfrigérateur. En autorisant une température intérieure plus élevée, l’équipement offre une consommation réduite pour préserver les denrées les moins périssables (boissons, œufs…).

--Dégivrez régulièrement vos appareils de froid pour réaliser des économies substantielles : au-delà de 2 mm à 3 mm de givre, l’équipement consomme jusqu’à 30 % d’électricité en plus !

Pas de veille inutile : débranchez votre électronique

Les appareils connectés sont ne sont pas aussi énergivores que le gros électroménager, mais ils se multiplient ! Leurs petites consommations cumulées peuvent vous coûter cher sur l’année. Pour les réduire, pensez à débrancher vos ordinateurs, TV ou encore consoles de jeux, en période d’absence, mais pas seulement… Prenez l’habitude de débrancher systématiquement ces appareils pour lesquels la consommation en veille est inutile.

--L’Ademe estime la puissance totale de ces veilles à 50 W en moyenne par ménage, soit une dépense équivalente à 80 €/an.

Les volets : ouverts ou fermés ?

VoletsEn été, fermer tous les volets avant le départ permet de conserver la fraîcheur au sein du logement. Cette configuration présente toutefois l’inconvénient d’indiquer clairement votre absence. Pour dissuader d’éventuels rôdeurs, l’idéal est de confier à un proche ou à un voisin de confiance la mission d’inspecter les lieux. La personne pourra au passage aérer le logement et vérifier que tout est en ordre. Si vous avez des plantes, conservez un point de lumière naturelle. Idéalement auprès d’une petite ouverture, dans la salle de bain par exemple. Dans tous les cas, veillez à protéger les ouvertures les plus à risque : celles à l’abri des regards, donnant sur une impasse ou une façade sans vis-à-vis.

--Si vous disposez d’un système d’alarme anti-effraction, attention au moment de couper le courant. Sélectionnez avec soin les circuits à mettre hors tension. Pour toutes vos alarmes fonctionnant sur pile ou batterie, pensez également à vérifier qu’elles soient bien chargées avant le départ !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :