La consommation d’énergie : une préoccupation pour 70 % des Français

Cette année encore, le baromètre Énergie-Info montre que les Français se soucient de plus en plus de leurs consommations énergétiques : s’ils étaient 68 % à considérer cette problématique comme importante en 2017, ils sont 70 % en 2019. Plus que jamais, les consommateurs cherchent des solutions fiables pour dépenser moins en chauffage et électricité – mais ils rencontrent aussi des difficultés dans leurs démarches, notamment à cause des arnaques qui existent dans le milieu.

Plus de la moitié des dépenses d’un foyer sont consacrées aux énergies

Le baromètre 2019 Énergie-Info démontre que, comme les années précédentes, les sondés érigent la consommation énergétique au rang des préoccupations importantes. La principale raison pour laquelle ils s’en soucient reste d’ordre économique : en moyenne, 63 % des revenus partent dans les factures énergétiques.

Même si beaucoup ont mis en place de bonnes habitudes pour faire des économies d’énergie, on estime que la précarité énergétique demeure ancrée sur le territoire. En effet, 15 % des sondés ont admis avoir eu froid au cours de l’hiver précédent et, parmi eux, 41 % déclarent que ce problème découle essentiellement d’une mauvaise isolation.

Au final, environ un ménage sur trois réduit le chauffage pour conserver son pouvoir d’achat et maîtriser le montant des factures de gaz ou d’électricité.


Vous souhaitez améliorer les performances de votre logement et diminuer vos factures d’énergie ? Trouvez une solution efficace grâce à notre simulateur en ligne.


Des Français mieux informés sur l’ouverture du marché… mais toujours sceptiques !

Une meilleure maîtrise des formalités liées au changement de fournisseur

Cette année, plus d’un Français sur deux a été contacté par une entreprise pour souscrire une nouvelle offre d’électricité ou de gaz – 61 % ont également fait l’objet de prospection pour isoler leur maison et 44 % pour installer du matériel faisant appel aux énergies renouvelables (pompe à chaleur, panneaux solaires, etc.).

Au final, ces sollicitations provenant de différents interlocuteurs permettent aux consommateurs d’être mieux informés : 87 % d’entre eux sont désormais conscients de l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence.

Toutefois, même s’ils savent qu’ils ont le droit de changer de fournisseur, les individus ayant participé à l’enquête ont moins volontiers admis être bien conscients des tenants et aboutissants de cette ouverture (66 %). Environ un tiers d’entre eux aimerait avoir davantage de renseignements sur le sujet.

Entre 60 et 70 % des Français connaissent bien la démarche pour changer de fournisseur, et la considèrent même comme plutôt facile. Résultat : ils sont plus nombreux à signer un nouveau contrat ou à envisager de le faire (39 % ont choisi un nouveau fournisseur ou comptent le faire en 2019, contre 33 % en 2018).

Une confiance de plus en plus fragile

Alors même que les Français ont majoritairement peur des arnaques à la rénovation énergétique, ils se montrent aussi sceptiques face à cette ouverture du marché : la part des individus considérant que c’est une bonne chose diminue (passant de 65 % en 2018 à 60 % en 2019).

Seulement 19 % des personnes ayant participé au baromètre ont admis que l’ouverture à la concurrence aboutissait à une meilleure qualité de service – un chiffre bas jamais atteint depuis 2014.

Le saviez-vous ?

 

Vous pouvez tester votre éligibilité et estimer le montant des aides et subventions disponibles pour financer vos travaux de rénovation grâce à notre simulateur.

 

Les offres vertes suscitent de plus en plus d’intérêt

Autre tendance soulignée par ce baromètre Info-Énergie : environ 6 Français sur 10 se disent intéressés par les offres vertes. 12 % d’entre eux sont favorables à l’idée d’en souscrire une, même si elle coûte plus cher qu’une concurrente.

Mais pour près d’une personne interrogée sur deux, la souscription à une offre verte n’est envisageable que si le tarif se révèle inférieur à celui des autres propositions.

Enfin, plus d’un tiers des Français prévoit de devenir producteur d’électricité verte, une préoccupation qui concerne plus particulièrement les propriétaires qui vivent dans une maison individuelle.

Jean Gaubert, Médiateur national de l’énergie, attire l’attention sur le scepticisme des Français : pour lui, il faut impérativement que les fournisseurs adoptent des pratiques commerciales honnêtes et loyales, sans quoi l’ouverture du marché ne pourra pas totalement profiter aux consommateurs.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :