Panorama village avec montagnes

Comment le gouvernement veut-il massifier la rénovation énergétique en 2022 ?

Par Amandine Martinet

Le 3 novembre 2021

France Rénov', Prêt avance rénovation… Retour sur les derniers projets gouvernementaux en date pour améliorer l'efficacité énergétique du parc immobilier français, et ce que cela peut changer concrètement pour vous.

Ce n’est plus un secret pour personne, la rénovation énergétique des logements particuliers en France est un enjeu politique majeur pour les années à venir, en plus d’être une nécessité. Aussi, simplifier et massifier, tels semblent être les mots d’ordre du gouvernement à l’approche de 2022. Qu’est-ce que cela signifie vraiment, et quels sont les recours envisagés ou déjà actés pour y parvenir ? C’est ce qu’il s’agit de décrypter.

Rénovation des logements : les freins à la dynamique

Des aides financières encore trop méconnues

 

Aujourd’hui, rares sont les personnes qui peuvent se targuer de connaître tous les dispositifs existants d’aide à la rénovation énergétique. En fait, pour beaucoup de particuliers, il s'agit même d’un univers bien obscur !

 

Selon le baromètre 2021 “les Français et les EnR” par Qualit’EnR et OpinionWay, 77% des particuliers déclarent avoir besoin d’être accompagnés pour savoir à quelles aides ils auraient droit. 27% des interrogés disent même ne connaître aucune des aides financières à la rénovation existantes à ce jour. Un chiffre qui est en augmentation de 4 points par rapport à 2019. L’autre problème, c’est que ce constat est encore plus vrai pour les ménages à faibles revenus, pour qui ce taux grimpe à 36%.

 

Particuliers

 

Et là où la bât blesse, c’est que cette méconnaissance empêche souvent les particuliers de se lancer dans des projets de rénovation. En effet, une enquête menée par l’Anah en mai 2021 nous apprend que 7 Français sur 10 n’auraient pas entrepris de travaux s’ils n’avaient pas bénéficié de MaPrimeRénov’. Il est donc essentiel de mieux informer les ménages quant aux aides auxquelles ils ont droit pour les encourager à sauter le pas.

 

Des parcours parfois trop difficiles

 

Si la connaissance des dispositifs d’aides doit être élargie, les modalités pour en bénéficier peuvent, elles, être facilitées. Démarches administratives fastidieuses, critères d’éligibilité pointus, délais d’obtention élargis… La route est parfois longue pour les ménages avant de recevoir leurs aides. Le gouvernement s’est donc retrouvé confronté à une problématique de simplification des dispositifs pour pouvoir massifier les projets de rénovation énergétique en France.

Quelles solutions pour 2022 ?

Le dispositif France Rénov’

 

Voici la dernière arme en date dégainée par le gouvernement : France Rénov’ est un parcours complet d’accompagnement du particulier dans son projet de rénovation énergétique. C’est-à-dire que ce service public, qui va être mis en place à partir du 1er janvier 2022, rassemble ces trois éléments :

 

  • Une plateforme unique en ligne, un numéro de téléphone unique et plus de 450 guichets répartis sur toute la France pour fournir des renseignements gratuits et personnalisés sur les travaux de rénovation énergétique
  • La création d’accompagnateurs rénov’, des conseillers dédiés pour assister le particulier tout au long des travaux (choix de l’artisan, comparaison des devis, élaboration d’un plan de financement…)
  • Une nouvelle aide financière, MaPrimeRénov’ Sérénité, conçue pour favoriser les projets de rénovation de grande envergure. Elle pourra couvrir jusqu’à 50% du montant des travaux, dans un plafond maximum de 30 000 €. A savoir que cette aide sera cumulable avec les Certificats d’économie d’énergie dès l’été 2022.

 

Le prêt avance rénovation

 

L’objectif de ce nouveau dispositif, instauré dans le cadre de la loi Climat et résilience, c’est de permettre à tous les particuliers d’avoir accès au prêt bancaire pour financer le reste à charge de leurs travaux après déduction des autres aides financières. Les emprunteurs n’ont à payer que les intérêts, et le prêt est remboursé au moment de la vente du bien immobilier grâce à la plus value que les travaux de rénovation énergétique ont permis. Autre évolution en discussion, une partie du prêt avance rénovation pourrait être garantie par l’Etat sous conditions de ressources.

 

Femme tapant sur sa calculatrice avec des papiers

 

Il reste désormais à convaincre les établissements bancaires de proposer ce service : à ce jour, la Banque Postale et le Crédit Mutuel se sont déjà engagés à la distribuer auprès des particuliers.

 

Le renforcement des dispositifs existants

 

Outre la création de nouvelles aides, le gouvernement souhaite miser sur celles qui existent déjà. On pense notamment au budget de MaPrimeRénov’ consolidé pour atteindre les 2 milliards d’euros pour l’année 2022 : l’Etat compte beaucoup sur cette subvention qui a rencontré un succès aussi fort qu’inattendu depuis sa création en 2020, et d’autant plus depuis sont ouverture à tous les ménages sans conditions de revenus en 2021. Au total, cette aide devrait permettre de financer quelque 800 000 projets de rénovation cette année, un chiffre bien au-delà des espérances initiales.

 

bourse picto

D'autre part, l’éco-prêt à taux zéro devrait être prolongé jusqu’à fin 2023, selon des informations de Capital (le dispositif devait initialement s’arrêter au 31 décembre 2021, mais pourrait être reconduit pour deux ans dans le cadre de la loi finance).

 

Un cadre législatif plus strict

 

Si l’Etat compte sur les aides financières pour encourager les ménages Français à rénover leur logement, des mesures réglementaires vont prochainement venir appuyer cette ambition : par exemple, dans le cadre de la loi Climat et résilience, il va être interdit d’augmenter ou de réévaluer les loyers des habitations considérées comme des passoires thermiques (étiquettes F et G du nouveau DPE, réformé en juillet 2021) à l'été 2022. Par ailleurs, un audit énergétique va devenir obligatoire au moment de la vente de ce même type de logement, dès l’année prochaine.

 

L’ensemble de ces décisions pourra-t-il permettre l’accélération espérée des projets de rénovation énergétique ? C'est l’année à venir qui le dira.

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !