Location : qui s’occupe de l’entretien de la chaudière ?

Vous êtes locataire d’un appartement ou d’une maison : les gros travaux (remplacement de chaudière, isolation, etc.) sont gérés et financés par votre propriétaire. Cependant, la loi précise aussi que les menues réparations et l’entretien du logement relèvent de la responsabilité de l’occupant. En tant que locataire, quelles sont vos responsabilités concernant la chaudière ? Êtes-vous tenu de l’entretenir et que risquez-vous si vous ne respectez pas les règles ?

Le locataire doit entretenir régulièrement la chaudière

Il est primordial de bien entretenir sa chaudière pour une raison évidente : les appareils qui ne sont pas assez souvent contrôlés risquent davantage de rejeter du monoxyde de carbone (CO), un gaz extrêmement dangereux. Pour rappel, celui-ci reste incolore et inodore, on ne s’aperçoit généralement pas qu’on le respire… Et ce sont les symptômes de l’intoxication qui alertent, parfois trop tard ! En cas d’exposition à ce gaz, vous risquez des nausées, des maux de tête et une sensation de malaise général. Dans les cas les plus graves, sans prise en charge médicale et si les quantités de CO sont importantes, vous risquez des complications.

En théorie, c’est à vous d’entretenir la chaudière, sauf mention contraire dans le bail. Vérifiez donc bien le contrat de location : s’il stipule que votre bailleur doit effectuer cet entretien, vous êtes en droit de vous retourner contre lui s’il ne respecte pas cet engagement. En revanche, si aucune mention n’est faite, il faut déduire que l’entretien reste à votre charge.

Très concrètement, un professionnel doit contrôler la chaudière au moins une fois par an et vous transmettre un rapport détaillé. Vous pouvez souscrire un contrat d’entretien si vous le préférez. Cela vous permet de payer une même somme tous les mois, et d’avoir un niveau d’assistance variable (selon les options choisies, le professionnel peut par exemple proposer des interventions gratuites en cas de souci, sans que vous ne deviez payer les frais de déplacement).


Identifiez le système le plus performant et le moins coûteux en fonction des caractéristiques de votre logement : test gratuit sur QuelleEnergie.fr


Quels risques si je ne fais pas l’entretien de ma chaudière ?

Il faut savoir que les appareils bien entretenus permettent généralement de faire des économies d’énergie, sans compter que ce rendez-vous annuel aide à anticiper les pannes courantes, pour éviter les grosses dépenses dues à certaines négligences.

En termes de réglementation, aucune sanction n’existe pour un locataire qui n’entretient pas sa chaudière. Toutefois, les bailleurs exigent généralement un certificat tous les ans pour prouver que cela a bien été fait. De plus, quand vous quitterez votre appartement ou maison, si des défauts dus à un mauvais entretien sont mis en évidence, vous risquez des retenues sur le dépôt de garantie.

Du côté de votre assurance aussi, vous vous exposez à des risques si vous n’entretenez pas votre chaudière. En cas de sinistre, celle-ci peut refuser toute indemnisation à cause d’un défaut d’entretien.

Enfin, si vous faites face à une panne qui aurait pu être évitée grâce à ce rendez-vous d’entretien, le propriétaire peut exiger que vous preniez en charge les réparations… Une facture potentiellement salée !

Le saviez-vous ?

 

Faites une demande de devis auprès de nos partenaires qualifiés et découvrez les solutions de financement les plus adaptées à votre situation.

 

Un rendez-vous chaque année pour contrôler la chaudière, combien cela coûte ?

L’entretien de la chaudière permet de vérifier que tout fonctionne, de la nettoyer ou encore de s’assurer qu’elle ne rejette pas de gaz potentiellement dangereux. C’est aussi le moment de faire le point sur l’état de l’équipement et les éventuelles réparations nécessaires pour un fonctionnement optimal. Le professionnel qui intervient peut vous donner quelques conseils d’usage et il vous fournit une attestation d’entretien, que vous transmettez à votre bailleur. Cette intervention coûte entre 80 et 150 € selon les régions.

Vous pouvez souscrire un abonnement chez certains professionnels afin de payer entre 10 et 20 € par mois environ et d’avoir ce rendez-vous annuel assuré, pour ne pas l’oublier et lisser la dépense sur 12 mois !

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :