Les isolants minces réfléchissants sont-ils vraiment efficaces ?

Par L’équipe de rédaction

Isoler son logement pour limiter les pertes de chaleur, c'est la priorité lors d'une rénovation. En effet, c'est l'isolation qui amène le plus d'économies dans le temps. Il existe plusieurs types d'isolants, et notamment le type réfléchissant.

 

Calculez grâce au simulateur de Quelle Energie, quel pourrait-être le montant des économies sur votre facture énergétique.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Les isolants minces réfléchissants sont constitués d’un matériau de type laine minérale, mousse plastique ou film à bulle, enrobé de plusieurs couches d’aluminium ou de film aluminisé qui lui confèrent son aspect brillant. L’aluminium permet de réfléchir le rayonnement thermique, ce qui protège du soleil l’été et permet de garder la chaleur à l’intérieur l’hiver. Mais l’aluminium est aussi un bon conducteur de chaleur. C’est pourquoi la résistance thermique d’un isolant mince réfléchissant dépasse rarement 1 K.m²/W. Cette couche est souvent placée entre deux lames d’air, ce qui améliore la résistance thermique de l’ensemble, pour atteindre environ 2 K.m²/W.

 

Ce matériau épais de 3 cm en général ne permet donc pas à lui seul d’isoler le toit d’une habitation. Les isolants minces réfléchissants restent attractifs car peu encombrants et faciles à installer. Il est donc judicieux de les utiliser en complément d’une autre isolation thermique, de manière à atteindre les valeurs de résistance requises par la réglementation thermique. A noter que l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) indiquait en 2012 que les isolants minces réfléchissants installés seuls ne permettent pas de bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’un éco prêt à 0%.

451 € / an 
C’est le montant des économies réalisables grâce au renforcement de l'isolation des combles dans un logement.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction