Le point sur les aides à la rénovation énergétique en 2018

aide-renovation1

Pour encourager les Français à lancer des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement prévoit plusieurs aides. D’année en année, elles sont souvent reconduites, mais parfois légèrement modifiées. Dans cet article, nous faisons le point sur toutes les aides à la rénovation énergétique auxquelles on peut prétendre en 2018.

Le CITE

En 2018, le gouvernement prolonge le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Concrètement, il permet de déduire du revenu global 30 % des travaux de rénovation. Ce coup de pouce est plafonné à :

  • 8 000 € pour une personne seule ;
  • 16 000 € pour un couple.

Ce seuil maximal est calculé en fonction du montant TTC des travaux. L’aide est valable pour une liste de travaux prédéfinis, réalisés dans un logement achevé depuis 2 ans et utilisé comme résidence principale.

Cette année, plusieurs travaux sont retirés de la liste des rénovations compatibles : les volets roulants isolants, les portes d’entrée et le passage au double vitrage (à compter du 30 juin).

La Prime énergie Quelle Énergie

Pour changer de mode de chauffage, isoler les murs ou les fenêtres, les particuliers peuvent obtenir une Prime énergie Quelle Énergie. Celle-ci est accordée aux propriétaires qui effectuent des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale, à condition que la construction soit achevée depuis au moins 2 ans.

Le montant de la Prime énergie Quelle Énergie varie en fonction de nombreux critères. Les individus concernés sont invités à réaliser une simulation afin de connaître leurs droits.


Calculez simplement vos droits grâce à notre simulateur aides et subventions en ligne. Si vous souhaitez seulement calculer le montant de votre Prime Energie, essayez le simulateur de Prime Energie.


L’Eco PTZ

Cumulable avec le CITE, l’Eco PTZ est disponible jusqu’au 31 décembre 2018. D’un montant maximal de 30 000 €, il permet aux Français de financer plus facilement leurs travaux de rénovation, en réalisant un emprunt avantageux, à taux zéro. Afin de prétendre à ce dispositif, il faut que les travaux soient assurés par des professionnels Reconnus Garants de l’Environnement (RGE). Cette aide est accessible uniquement pour les travaux dans les logements achevés avant le 1er janvier 1990.

renovation-energetique2

Aides de l’ANAH et programme Mieux habiter

Dans les logements finalisés depuis au moins 15 ans, les travaux de rénovation énergétique sont généralement compatibles avec les aides de l’ANAH, à condition d’être propriétaire de la maison ou de l’appartement. Pour des travaux dits « lourds », la prise en charge s’élève à 50 % dans la limite d’un chantier à 50 000 € HT. En parallèle, les rénovations énergétiques, jusqu’à 20 000 € HT, sont financées par l’ANAH à 35 % ou 50 %.

Dans le cadre du programme « Habiter Mieux », il est possible d’obtenir un coup de pouce supplémentaire grâce au fonds d’aide à la rénovation thermique des logements (FART) de l’ANAH. Le dispositif accompagne également les propriétaires dans le diagnostic thermique et le montage des travaux.

TVA à 5,5 %

Dans l’univers de la rénovation thermique, de nombreux travaux et matériaux sont soumis à une TVA réduite de 5,5 %, contre 20 % traditionnellement. L’avantage de cette aide réside dans son accessibilité : dès lors que les professionnels peuvent appliquer une TVA de 5,5 %, les particuliers qui demandent des devis de travaux en profitent directement.

Le Pacte Énergie Solidarité

Grâce au Pacte Énergie Solidarité, les propriétaires occupants peuvent rénover leurs combles perdus pour la somme symbolique de 1 €. Concrètement, ce dispositif s’adresse à une mission bien particulière : le soufflage au sol de laine de verre minérale, une opération qui dure deux heures seulement. Cette solution est accessible pour une surface illimitée. Il est destiné à tous les propriétaires d’une maison de plus de 15 ans avec isolation vieillissante, sous conditions de ressources.

Le saviez-vous ?

Dans le cadre de la rénovation énergétique du logement, l’éco-conditionnalité signifie que les aides ne sont éligibles qu’à la condition que l’entreprise réalisant les travaux soit qualifiée RGE (Reconnu Garant de L’Environnement). Demandez votre devis gratuit sur Quelle Energie pour être mis en contact avec des professionnels qualifiés :

Le chèque énergie

Testé dans plusieurs départements, le chèque énergie est déployé sur toute la France en 2018. Tous les foyers dont les revenus se situent sous un plafond prédéfini recevront automatiquement cette aide de la part de l’État, afin de payer leurs factures de gaz ou d’électricité, ou de financer une partie de leurs travaux d’isolation, de rénovation ou de changement de chaudière.

Vos réactions

15 Jan

Comme souvent dans la presse, on met en avant le crédit d’impôt alors que pour plus de la moitié des ménages en France, les aides les plus avantageuses proviennent de l’ANAH (35 à 50% plus 10% de prime, plus aides des collectivités). Il serait plus judicieux de mettre en premier les aides les plus solvabilisatrices : vous ne croyez pas ?

V. Perrin



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :