[Photovoltaïque] L’autoconsommation, une solution rentable ?

[Photovoltaïque] L'autoconsommation, une solution rentable ?

Les panneaux solaires photovoltaïques s’inscrivent comme une solution idéale pour produire de l’électricité chez soi. D’une part, il s’agit d’un mode de production respectueux de l’environnement, qui permet, d’autre part, de réaliser d’importantes économies. Avant d’installer des panneaux solaires, il convient de penser à la finalité de l’électricité produite. Il est, en effet, possible de revendre cette production ou de l’utiliser pour ses propres besoins. Cette deuxième possibilité est la moins répandue car la revente de l’électricité photovoltaïque permet de générer d’importants revenus. Qu’en est-il alors de l’autoconsommation ? Est-ce une solution rentable ?

Revendre son électricité et générer d’importants revenus

Revendre sa production photovoltaïque au réseau est une pratique de plus en plus courante. En effet, c’est un moyen de rentabiliser en quelques années le coût d’investissement des panneaux et de générer des revenus réguliers pendant 20 ans.


En comparant le coût du kilowattheure (kWh) d’électricité classique, oscillant actuellement autour de 0,13 €, et le tarif de rachat de l’énergie solaire, fixé à 0,28 €  / kWh au deuxième trimestre 2014, on s’aperçoit que la revente au réseau est une solution très intéressante.


En optant pour cette solution, on obtient la garantie de percevoir des revenus réguliers pendant 20 ans car le tarif de rachat reste fixe durant toute cette période, et donc de rentabiliser rapidement l’investissement.


Par exemple, une installation de 6 kWc, située à Nice, produira environ 8.400 kWh par an. En prenant en compte le prix des panneaux solaires de 18.000 € (pose comprise), du changement d’onduleur (2.000 €), le coût du raccordement (1.000 €) et les frais de gestion du compteur ERDF cumulés sur 20 ans (1.240 €), l’investissement total est de 22.240 € sur 20 ans. Compte tenu du tarif de rachat actuel (0,28 €) et d’une performance de 80 % garantie sur 20 ans, l’installation permettra de générer 41.867 € de revenus. En déduisant le coût d’investissement total (22.240 €) aux revenus solaires générés par les panneaux, le gain net est de 19.627 €.


La revente de l’électricité photovoltaïque au réseau est donc un choix judicieux qui permet de rentabiliser rapidement le coût d’investissement des panneaux solaires et de générer d’importants revenus.

[Photovoltaïque] L'autoconsommation, une solution rentable ?

L’autoconsommation, de l’énergie moins chère chez soi

Décider de consommer sa propre production photovoltaïque pour subvenir à ses besoins énergétiques est envisageable car le solaire est une source d’énergie gratuite. Il s’agit donc de savoir si les économies réalisées sur la facture énergétique du foyer permettent de rentabiliser les panneaux photovoltaïques.


Calculer la rentabilité de panneaux solaires dans le cas d’une autoconsommation n’est pas évident car elle dépend de la facture d’électricité de chaque foyer. Prenons donc un exemple : une famille de 4 personnes habitant dans une maison de 150 m2 consommant environ 20.000 kWh par an. En prenant en compte le prix du kWh actuel, leur facture d’électricité annuelle s’élève à plus de 2.600 €. En ne prenant pas en compte les éventuelles augmentations du prix de l’électricité (difficilement prévisibles), cette somme s’élève à plus de 52.000 € sur 20 ans.

En équipant sa maison de panneaux photovoltaïques de 6 kWc, d’une valeur de 18.000 €, produisant chaque année 8.400 kWh, la famille n’aura besoin d’acheter que 11.600 kWh au réseau. Sa facture d’électricité annuelle sera réduite à 1.508 €.


Pour savoir si la famille a rentabilisé ses panneaux solaires, il suffit de soustraire aux économies réalisées le prix d’investissement auquel on aura ajouté le coût d’un nouvel onduleur (2.000 €).


L’autoconsommation est donc également une solution rentable qui permet de réaliser des économies d’énergie. Elle reste toutefois nettement moins intéressante que la revente au réseau qui permet de générer des revenus beaucoup plus importants.

Vos réactions

31 Mai

Lors du boom du photovoltaïque, la rentabilité était au rendez-vous, quelle que soit la situation géographique. Aujourd’hui, c’est quand même plus difficile dans la moitié nord de la France. Pour une installation de 6 kWc dans le grand ouest, comptez entre 6.000 et 6.800 kWh avec une bonne exposition.
Difficile d’avoir une rentabilité intéressante pour une autoconsommation, il vaut mieux opter pour la revente ou trouver une autre solution d’investissement dans les ENR.

EcoGreen
02 Juin

@EcoGreen : Oui, surtout que le tarif d’achat pour la revente de l’électricité est plus élevé que le prix auquel on achète l’électricité.

Mathilde Chevallier
14 Juin

L’explosion du prix du kWh du fait de la transition énergétique, sortie du nucléaire + développement des ENR = facture au moins doublée en 2020. La facture a déjà doublé en Allemagne alors qu’elle n’avait que 20 % environ de nucléaire.
S’il faut investir aujourd’hui, c’est dans tous les moyens possibles pour réduire sa consommation électrique. Personnellement, après avoir fait le tour des renouvelables, je reviens au fuel (chauffage et production d’eau chaude) et j’envisage d’acquérir un groupe électrogène pour les jours sans vent (quand les éoliennes ne produiront rien).
Un gros inconvénient du photovoltaïque est qu’il produit bien l’été, les jours ensoleillés quand, sauf pour la climatisation, on n’a pas besoin de beaucoup d’électricité. Le photovoltaïque, ce sera bien quand les coûts d’installation panneaux plus batteries ensemble seront effectivement compétitifs. Après l’ère des subventions, peut-être que les industriels se mettront au travail pour nous proposer ces ensembles qui nous permettront de faire des économies d’argent et de gaz à effet de serre. Pour l’instant, j’attends parce que les tarifs de rachat peuvent être supprimés du jour au lendemain, comme en Espagne m’a-t-on dit.

ITC78
30 Juin

@ITC 78 : En effet, la mesure la plus rentable à moyen terme, et dont le potentiel est le plus important, est de réduire les besoins par une amélioration de l’isolation des logements et différents travaux d’économie d’énergie. Les renouvelables ne suffiront pas à couvrir une consommation en croissance continuelle, ou risqueraient de coûter très cher. La meilleure option reste donc celle d’une réduction globale du besoin, sans attendre une baisse des coûts de production. Sans doute des économies d’échelle sont-elles encore à escompter du côté du solaire photovoltaïque, mais la technologie reste encore coûteuse, tandis que le grand éolien est déjà pleinement compétitif par rapport aux énergies fossiles (pétrole/gaz/charbon/nucléaire).
NB : Les tarifs d’achat espagnols sont de l’ordre de 30 c€ en toiture, avec des contrats sur 25 ans. Ils n’ont pas été supprimés. En revanche, une limitation à l’augmentation annuelle du parc a été instaurée suite à l’explosion des grandes installations au sol en 2008.

Mathilde Chevallier
11 Sep

Avant l’installation de 24 panneaux solaires en sur imposition sur le toît de notre maison, notre consommation annuelle était de 20 000 kwh environ. Nous devrions réduire notre consommation de 40 à 50%. En période estivale (de mai à octobre) nous sommes en surproduction importante. Nous cherchons une solution soit pour stocker une partie de l’électricité produite (batterie) soit pour revendre une partie de notre production.
L’entreprise qui a fait l’installation est incapable de nous répondre.
Nous cherchons un conseil. (date de l’installation : décembre 2013)

ZERAFA Michel
22 Sep

@Zerafa Michel : Vous pouvez tout à fait vendre votre surplus de production d’électricité (celle que vous ne consommez pas) à EDF. Il existe également des batteries qui vous permettent de stocker votre électricité. Les batteries au plomb, en raison de leur faible coût et
de leur simplicité de mise en œuvre, sont pour l’instant les plus utilisées.

Mathilde Chevallier
25 Sep

Zerafa Michel.
PAS AUSSI SIMPLE…
Vous avez dû signer avec EDF une convention d’exploitation pour une centrale en autoconso. Si vous vouliez vendre votre surplus de production, c’est un contrat d’achat du surplus de production qui aurait dû être signé avec EDF. Sauf que c’est trop tard, ce contrat ne peut être signé que si l’installation est neuve et n’a jamais produit.
La convention d’exploitation pour une centrale en autoconso interdit la mise en place de stockage de l’électricité, de plus techniquement et financièrement, c’est complexe. Les onduleurs aux normes pour injecter sur le réseau (vde0126) ont une tension d’entrée élevée (entre 100 Vcc et 500 Vcc environ) issue des panneaux. Il faudrait donc recabler toute votre installation (mettre les panneaux en parallèle et non en série) pour qu’elle puisse charger une batterie et racheter un onduleur avec une tension d’entrée faible (pas commun).
Je possède aussi une installation en autoconso et 1/3 de ma production part gratuitement sur le réseau.
Une piste que j’étudie est la solution de la société Comwatt, qui gère la consommation des appareils de façon intelligente et semble promettre moins de perte.
Donc pas évident, surtout que ça n’a pas l’air de déranger EDF que nos centrales lui donnent notre surplus…

Olivier Beguian
03 Oct

@Olivier Beguian : Merci pour ces éclaircissements.

Mathilde Chevallier
13 Oct

Bonjour Zerafa Michel et Olivier Beguian,

Je rejoins Olivier que l’installation d’une batterie est un process plus complexe qu’il n’en a l’air, et pour optimiser votre production PV, nous proposons à travers notre site (à vocation non commerciale j’insiste) de tester une solution intelligente qui permette d’utiliser un maximum vos surplus de production.

Il nous reste actuellement deux places, si vous êtes intéressé, vous pouvez nous envoyer un mail à contact-labenergie@gdfsuez.com. Le LabEnergie (https://www.labenergie-gdfsuez.com/fr) est une plateforme collaborative dont le but est de fonder une communauté réunie autour des mêmes intérêts (économies d’énergie) pour mieux concevoir les solutions de demain.

Je reste à votre dispo pour en parler.
Bonne journée,

Amina

AminaB
12 Nov

Bonjour,
J’ai fait installer des PV l’an dernier qui doivent me servir en auto-consommation et normalement me réduire ma facture d’électricité. Installation d’environ 2kw mais comme mon installation est en tri, je n’ai pas de moyen de vérifier si effectivement les capteurs servent à ma consommation ou si je le donne à erdf. La production des capteurs aurait généré 850 kw de juillet 2013 à juillet 2014 suivant le logiciel de suivi. Or, à ce jour, je n’ai pas eu de diminution de ma facture EDF. Pouvez-vous me dire comment voir exactement si je consomme effectivement le courant produit par les capteurs ?
Merci
Bouvet p

bouvet
18 Déc

@Bouvet : L’installation d’un compteur externe peut éventuellement être la solution à votre problème. Cependant, il est préférable de faire appel à un professionnel afin de d’envisager la solution la plus adaptée à votre cas.

Mathilde Chevallier
08 Juil

20.000 kWh par an pour une famille de 4, c’est abusé… comptez 10.000 kWh et on est déjà large !

Ronan
06 Août

@Ronan : Cette consommation n’est pas excessive pour un logement de 150m² qui utilise l’électricité à la fois pour le chauffage et pour l’eau chaude sanitaire.
En fait, la consommation d’électricité dépend beaucoup du type d’équipement (convecteur, radiateur à inertie, plancher chauffant électrique…) et surtout de la localisation de la maison. Pour une même configuration, la consommation d’électricité d’une maison à Lille peut être le double de la consommation d’une maison à Nice !

Juliette Guery
07 Fév

bonjour,
Je viens d’installer des panneaux solaires ainsi qu’un onduleur Soladin en auto-conso
le tout en kit : 750 w en crète
tout fonctionne très bien et comme je suis en Andalousie , l’appareil fournit bien du courant
et étant en retraite j’adapte ma conso (lave-vaiselle chauffe-eau- lave-linge etc en fonction des heures d’ensoleillement )
Mais j’aimerais savoir combien combien il produit exactement.
Puis-je installer en sortie d’onduleur un petit compteur
http://www.france-electric.com/compteur-electrique-sous-compteur-electrique-compteur-modulaire-c102x228968
(30 euros ) sans que cela nuise au bon fonctionnement de l’installation ?
faut-il acheter quelque chose de plus important ?
merci d’avance si quelqu’un peut me répondre
f denis

denis
03 Sep

Bonjour!

Actuellement en projet de construction!
Je suis obligé d’installer une énergie renouvelable afin de respecter la RT 2012!
On me propose d’installer 4 panneaux solaires en auto consommation plutôt que d’opter pour un ballon thermodynamique!
Quel moyen est le meilleur à votre avis?

Philippe
09 Nov

Récupération TVA pour système entre 3 et 9 kWc en autoconsommation.
Question: dans le cas où on est en autoconsommation totale, ou presque (donc pas de revente d’électricité à EDF), est-ce qu’on peut récupérer la TVA (qui sera de 20%) ou pas?

Andrew K
28 Déc

attention aux arnaques!
je viens de recevoir pendant 2h30 chez moi un jeune commercial avec du gel dans les cheveux ;)…
il m’a demandé comment j’utilisais mon electricté et je lui ai montré mon aquarium de 200L qui n’est pas forcément écolo.
il m’a annoncé un coût de 150 euros par an pour mes 5 poissons.
calculs faits:
0,006kW pour la pompe x 24h x 365j x0,15Epar kW= 7,9 euros par an. j’arrive à 21 euros avec les néons… c’est sûr qu’avec ce genre d’arguments commerciaux on peut monter à des niveaux de rentabilité exceptionnels:
chez moi: famille de 4 personnes avec chauffage bois, ordinateur, lave vaisselle seche linge linge ballon electrique four electrique… 750 euros par an. actuellement.
la grande question est: est-ce qu’il avait raison quand à la hausse énorme des tarifs de l’elctricité et des taxes à l’avenir…

FRANCOIS
21 Jan

J ai le produit!!!!!

De Sousa
16 Nov

Bonjour François, vous posez la question « la grande question est: est-ce qu’il avait raison quand à la hausse énorme des tarifs de électricité et des taxes à l’avenir… » et je dois vous répondre malheureusement oui.

Déjà le consttat : en dépit de son important parc nucléaire, la France se situe dans la moyenne haute des prix de l’électricité au sein de l’UE, selon Eurostat. En cause, pour les particuliers, les taxes représentent déjà un tiers de la facture (part qui croît chaque année de 5% en moyenne). Et cela ne fait que commencer. EDF et la Cour des Compte ont annoncé en 2017 une hausse de 55% du prix en 10 ans. Il est en effet très peu probable que l’énergie en France reste la moins cher d’Europe.

Les causes pour faire court : Cette augmentation du prix de l’électricité est inévitable pour 2 raisons essentielles :
-l’Etat force EDF à vendre à perte depuis de trop nombreuses années, ce qui engendre de gros déficit pour EDF
– EDF va devoir investir plus de 200 Milliards dans les 10 ans qui viennent dans le nucléaire (grand carénage, enfouissement, nouvelles centrale EPR,…), en plus des frais d’exploitations qui augmentent de manière exponentielle . Cette augmentation du prix de l’électricité est inévitable pour financer les grands enjeux d’aujourd’hui et de demain

En tant que fabricant spécialiste de l’internet de l’énergie, nous avons publié en 2017 un article sur le sujet :https://www.comwatt.com/faire-des-economies-energie/comprendre-facture-electricite/comment-les-factures-electricite-vont-evoluer/

Je vous invite naturellement à le parcourir.

David



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :