Rénovation des bâtiments : la domotique au service des économies d’énergie

economie-energie-domotique1

Alors que moins d’un Français sur 5 utilise un appareil domotique ou objet connecté chez lui, tout le monde connaît l’existence de ces technologies… Mais beaucoup sous-estiment leur potentiel ! Si les prix d’achat freinent de nombreux consommateurs, les économies sur le long terme devraient les encourager. En configurant correctement les dispositifs de pilotage et programmation à distance du chauffage ou encore de l’éclairage, on peut constater jusqu’à 15 % de réduction sur les factures énergétiques. Finalement, au moment de prévoir la rénovation, les ménages ont tout intérêt à miser sur ces innovations ambitieuses.

Pourquoi la domotique progresse-t-elle si timidement en France ?

Simplifier la vie des utilisateurs, offrir davantage de confort à la maison, gagner en sérénité ou économiser sur les factures en énergies : la domotique ne manque pas de promesses pour attirer une large cible.

Paradoxalement, elle se déploie très lentement sur le territoire : selon une étude menée par ManoMano.fr début 2018, 95 % des Français la connaissent, mais 17 % en profitent. Cette année, moins de 30 % des personnes questionnées étaient prêtes à investir dans un objet connecté pour le logement (dispositif d’ouverture ou de fermeture des volets, caméra, contrôle du chauffage et des éclairages à distance, etc.).


Vous ne connaissez pas encore la performance énergétique de votre logement ? Alors n’attendez plus, testez notre simulateur !


Lorsqu’on les interroge sur les motifs qui les découragent, les sondés parlent essentiellement des tarifs d’installation : la maison connectée coûte cher, et les occupants privilégient des travaux qu’ils considèrent comme « plus utiles », ne relevant pas uniquement du confort.

La domotique, une alliée de taille pour la rénovation énergétique

Afin de favoriser les économies d’énergies, les propriétaires demeurent très largement enthousiastes à l’idée de mener des travaux de rénovation énergétique. Ils se lancent volontiers dans une isolation de combles, pour diminuer les déperditions thermiques — ou achètent une nouvelle chaudière ou un poêle à bois, pour privilégier les énergies renouvelables.

Naturellement, ces investissements profitent toujours à terme, puisqu’ils permettent de voir la facture annuelle d’énergies à la baisse. Pour autant, la domotique intervient comme un complément qui optimise la rénovation énergétique, afin de prétendre à des réductions de dépenses encore plus importantes par la suite.

En effet, même si la domotique est prévue pour des soucis de confort et de sécurité, elle répond aussi à des objectifs de performances énergétiques. Par exemple, en mesurant la consommation de chaque poste, on prend rapidement conscience des appareils les plus énergivores, afin de décider de la bonne alternative : les utiliser moins souvent, différemment, ou les remplacer.

Dans certains cas, la domotique offre même des statistiques précises sur la consommation d’eau. En ce sens, elle aide les familles à identifier des pratiques les plus gourmandes, pour réadapter leurs habitudes et adopter un meilleur comportement.

maison-connectee2

Ces fonctionnalités de domotique au service des économies d’énergie !

Dans la domotique, de nombreuses fonctionnalités répondent à des objectifs d’économies d’énergies bien ciblés. Par exemple, l’installation d’un détecteur de présence au niveau du chauffe-eau facilite la gestion de la température, pour éviter de pousser le fonctionnement lorsque personne n’est dans le logement.

Les détecteurs d’ouvertures de portes et fenêtres, quant à eux, transmettent directement l’alerte au dispositif de chauffage : celui-ci se stoppe automatiquement, pour supprimer toute consommation inutile.

Plus généralement, tous les systèmes de chauffage qui incluent la domotique permettent aux habitants de piloter intuitivement la maison, pour réduire autant que possible les consommations, sans renoncer au confort.

Le saviez-vous ?

 

Notre simulateur QuelleEnergie.fr peut vous aider à réaliser des économies d’énergie. Testez-le pour choisir les bons travaux.

 

Les limites de la domotique : à conjuguer avec une rénovation et à utiliser correctement

Malgré toutes ses belles promesses, la domotique ne sera pas efficace, sur le plan énergétique, si elle est installée dans une maison mal isolée, par exemple. Ainsi, si vous souhaitez introduire un chauffage connecté, prévoyez avant tout un audit énergétique de l’existant, pour identifier les éventuels problèmes de déperdition de chaleur et y remédier.

De plus, les programmes de pilotage de la maison permettent généralement de configurer des scénarii en fonction de ses propres habitudes (éteindre la lumière à l’heure du départ au travail, allumer le chauffage au retour, ouvrir les volets quand le soleil se lève). Mais s’ils ne sont pas correctement réglés, ils peuvent au contraire générer des factures d’électricité plus hautes. Pour éviter les mauvaises surprises, demandez simplement à votre installateur de bien vous expliquer le fonctionnement de chaque élément.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :