Logement : quelles bonnes résolutions pour 2021 ?

Comment allier économies d’énergie et confort thermique en 2021 ? Entre bonnes pratiques et travaux de rénovation énergétique, voici 6 bonnes résolutions à considérer pour commencer l’année au chaud sans faire fondre ses économies.

Je respecte les seuils de températures recommandés dans chaque pièce

Pour un confort optimal sans dépense excessive, l’Ademe, Agence de la transition écologique, recommande une température de :

  • 19 °C à 21 °C dans les pièces de vie, comme le salon ou la salle à manger ;
  • 17 °C à 18 °C seulement dans les chambres pour un sommeil moins agité et réparateur ;
  • jusqu’à 22 °C dans une salle de bain pendant l’utilisation et jusqu’à 18 °C le reste du temps.

ThermostatCes températures « idéales » ne seront pas ressenties de la même façon selon les habitations. Vous craignez d’aggraver encore la sensation de froid chez vous en baissant le thermostat de quelques degrés ? Il est possible que votre logement soit en proie à une humidité trop importante ou encore à des courants d’air froid accentués par une isolation de mauvaise qualité. Les bonnes résolutions qui suivent vous aideront à y remédier.

J’aère mon logement

L’aération quotidienne s’est depuis peu généralisée afin de limiter les contaminations en espace clos. Un geste sain qui, loin d’alourdir la facture, devrait faciliter la diffusion de la chaleur dans votre intérieur. La présence des occupants et leurs activités quotidiennes génèrent de la vapeur d’eau en continu :

Métabolisme adulte en activité 55 grammes par heure (g/h)
Séchage du linge 200 g/h pendant 5 heures
1 bain 500 g à 700 g
1 douche 300 g à 500 g
Cuisine, vaisselle 1,5 kg par jour
Lavage des sols 500 g par lavage

Source : Ademe

L’ouverture des fenêtres permet d’évacuer une partie de l’humidité accumulée au fil des heures. Et, bonne nouvelle, un air sec chauffe plus rapidement !

-Pour un renouvellement de l’air efficace, ouvrez grand les fenêtres pendant 5 à 10 minutes en prenant soin de baisser ou de couper le chauffage avant et pendant l’opération. Privilégiez également les périodes où les niveaux de pollution extérieure sont au plus bas.

J’applique les bonnes pratiques pour limiter les pertes de chaleur

Voici quelques astuces faciles à mettre en place pour améliorer son confort thermique :

  • Faites de l’espace devant les radiateurs. Une pièce de mobilier mal placée pourrait faire obstacle à la bonne diffusion de la chaleur. Attention également aux rideaux trop longs, si vous émetteurs sont posés sous les fenêtres ;
  • Rideaux

  • Optez pour des rideaux épais que vous pourrez également installer devant la porte d’entrée ou tout autre ouverture donnant sur un espace non chauffé (garage, cave…) ;
  • Fermez les volets la nuit, si vous en disposez, et veillez à les ouvrir dès le lever du soleil afin de profiter de ses précieux apports de chaleur et de limiter le recours à l’éclairage artificiel.

J’entretiens mes équipements pour moins consommer

Ne laissez pas vos appareils accumuler des poussières et résidus pouvant entraver leurs performances :

  • Planifiez le nettoyage et la purge de vos radiateurs une fois par an afin de prolonger leur durée de vie ;
  • Dégivrez votre réfrigérateur/congélateur et nettoyez la grille arrière. Vous évitez ainsi une surconsommation de l’ordre de 10 % ;
  • Dépoussiérez les bouches d’aération pour optimiser le fonctionnement de la ventilation et respirer un air plus sain.

J’améliore les performances énergétiques de mon logement

Aucune astuce ne saurait compenser les failles d’un logement mal isolé ou équipé d’appareils vieillissant. Dans ce cas de figure, la seule solution viable à long terme est la réalisation de travaux d’amélioration des performances énergétiques. Cela passe en priorité par l’isolation thermique, si celle-ci est insuffisante. Vous pourrez ensuite considérer l’installation d’un nouveau système de chauffage, et même sélectionner une source d’énergie plus économique.

Si vous êtes propriétaire, en plus d’améliorer votre confort et de maîtriser le coût de vos factures, cet investissement apportera une plus-value à votre bien.

Faites appel à un artisan qualifié RGE

 

Pour profiter des aides à la rénovation, les particuliers doivent faire appel à une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ces professionnels sont référencés sur l’annuaire en ligne du site faire.fr. Vous pouvez également les retrouver en demandant vos devis sur QuelleEnergie.fr.

 

Je me renseigne sur les aides avant de commencer les travaux

Rechercher les aides sur internetUne fois les travaux achevés, il sera trop tard pour déposer un dossier de demande d’aide financière : MaPrimeRénov’, Prime Effy, aides de l’Anah… Les montants, accordés en fonction du type de travaux envisagés et des revenus du demandeur, peuvent couvrir la majeure partie du coût des travaux. Pour en profiter, repérez les aides auxquelles vous pourriez prétendre pour votre projet et effectuez les démarches nécessaires avant de signer un devis avec un professionnel.


Retrouvez toutes les aides dont vous pourriez bénéficier pour financer votre projet de rénovation énergétique avec l’outil de calcul gratuit de QuelleEnergie.fr : mes aides et subventions.


1 note

Vos réactions


Gratuit !

Les services Quelle Energie :

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Euro-blue

Demandez la Prime Effy pour vos travaux
Calculer le montant de la prime

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :