Le gaz, une énergie progressivement renouvelable

Le gaz, une énergie progressivement renouvelable

Le chauffage au gaz est reconnu par les artisans pour sa compétitivité et pour sa fiabilité. Mais saviez-vous également que les équipements de chauffage au gaz deviennent de plus en plus performants, et que le gaz naturel qui alimente le réseau est progressivement remplacé par un gaz renouvelable ?

Le gaz, une énergie compétitive dans la durée

Le gaz est une énergie particulièrement compétitive dans la durée par rapport à l’ensemble des autres énergies. Son prix, orienté à la baisse de 2013 à 2017, reste très avantageux. En janvier 2018, il était inférieur au prix observé fin 2011(1).

La facture gaz naturel est avantageuse : en moyenne ces 15 dernières années, elle a permis de maintenir un budget chauffage et eau chaude à moins de 100 €/mois, avec des économies possibles de 20 à près de 50 % par rapport aux principales solutions alternatives.
Le gaz naturel est une énergie compétitive dans la durée. Le prix des énergies connaît des variations tarifaires régulières.

flamme verte

 

Des équipements gaz de plus en plus performants

La chaudière à condensation est la chaudière gaz la plus performante : elle permet de réaliser de 20 à 30 % d’économies d’énergie en remplacement d’une ancienne chaudière. Son rendement est en effet optimisé : elle récupère une énergie qui serait perdue avec une chaudière classique (la chaleur dégagée par la condensation de la vapeur d’eau). Elle permet également de réduire immédiatement les émissions de CO2 de 50 % (3), en remplacement d’une ancienne chaudière fioul.

Connaissez-vous également la pompe à chaleur (PAC) hybride ?

C’est l’association d’une chaudière à condensation gaz et d’une pompe à chaleur pour un chauffage optimal ! Son coût est moins élevé que celui d’une pompe à chaleur (PAC) seule, et elle vous permet de réaliser  :

  • de 10 à 20 % d’économies d’énergie en plus par rapport à une chaudière à condensation ou à une pompe à chaleur électrique seule
  • jusqu’à 40 % d’économies d’énergie par rapport à une ancienne chaudière (fioul/gaz).

La chaudière à condensation comme la PAC hybride gaz bénéficie d’importantes aides des pouvoirs publics. Par ici pour en savoir plus !

flamme verte

 

Le gaz vert, un gaz renouvelable en plein essor

Le gaz naturel est déjà l’une des énergies les moins carbonées : il émet 10 à 30 % de CO2 en moins par rapport aux principaux combustibles fossiles (1). Et cet avantage va s’accentuer dans les prochaines années grâce à l’injection de gaz vert dans le réseau !

Produit par des producteurs locaux à partir de résidus organiques d’origine agricole, industrielle ou ménagère, ce gaz vert a le même niveau de qualité que le gaz naturel.
Il peut donc être injecté dans les réseaux de distribution. Il a les mêmes caractéristiques que le gaz naturel et permet de se chauffer, cuisiner ou se déplacer, dans un plus grand respect de la planète.

L’objectif est d’atteindre 30 % de gaz vert en circulation dans les réseaux gaz d’ici à 2030 (2). En 2050, le gaz devra être 100 % renouvelable pour respecter l’objectif de « neutralité carbone » fixé par les pouvoirs publics. A noter que les chaudières d’aujourd’hui sont déjà compatibles avec ce gaz vert.

Le gaz vert est-il plus cher ?

Pas forcément ! les prix sont fixés de façon autonome par chaque fournisseur. Les prix observés début 2019 montrent que le gaz vert n’est pas systématiquement plus cher que le gaz naturel.

Comment avoir accès au gaz pour se chauffer ?

Vous recherchez une énergie économique et respectueuse de l’environnement pour votre habitation ?

Le gaz naturel est la solution ! Pour en bénéficier, votre logement doit être raccordé au réseau de distribution.

Pour commencer, entrez votre adresse ci-dessous pour vérifier si votre commune est bien desservie par le réseau de distribution de gaz naturel GRDF :

En général, c’est GRDF qui s’occupe de votre raccordement, quel que soit le fournisseur que vous choisissez. En tant que gestionnaire principal du réseau gaz en France, la mission de GRDF est de permettre à tous d’accéder facilement au gaz naturel.

Etape 1  : je prévois mon raccordement en contactant GRDF
Étape 2 : je souscris un contrat d’énergie auprès du fournisseur d’énergie de mon choix.

loupe

Combien ça coûte ?

Le coût des travaux de raccordement au gaz varie selon l’emplacement de votre habitation et selon l’usage du gaz naturel que vous souhaitez.
Si votre maison est située à moins de 35 mètres du réseau et que vous souhaitez passer au chauffage gaz naturel, le coût du raccordement est au prix forfaitaire de 374,96 € HT(4).

Si le réseau est à plus de 35 mètres de votre logement : contactez GRDF pour obtenir un devis de raccordement sur-mesure au 09 69 36 35 34, du lundi au vendredi, de 8h à 17h.


(1) Source : Extrait des « Chiffres clés Climat Air Energie 2015 » (Ademe – mai 2016)

(2) Source : Bilan Prévisionnel Pluriannuel gaz 2016-2035 – GRDF GRTGaz TIGF SPEGNN

(3) Calcul effectué sur la base des contenus carbone du gaz naturel et du fioul domestique communiqués dans le document Référentiel «Energie-Carbone » pour les bâtiments neufs – Méthode d’évaluation de la performance énergétique et environnementale des bâtiments neufs (juillet 2017), en considérant une économie d’énergie de 30% liée au remplacement de l’ancienne chaudière au fioul par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique.

(4) Tarif forfaitaire valable pour un raccordement de 6 ou 10(n)m3/h d’une maison, pour un usage chauffage a minima. Prix fixé conformément au catalogue des prestations annexes, pour la période du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020.

Article rédigé par GRDF

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :