Couper le chauffage lors de ses absences, bonne idée ?

Le sujet amène à réflexion, tout d’abord car toute la population française ne possède pas le même système de chauffage ni la même isolation. Pourtant ses paramètres sont essentiels et en partant de ce constat nous pourrons définir si couper le chauffage à l’aide d’un programmateur de chauffage lors de ses absences ou lors de son sommeil est une idée judicieuse. Comment imaginer qu’au 21ème siècle, siècle des économies d’énergie, que l’on consomme du chauffage pour chauffer un logement vide… Peut-être parce qu’il est plus économique de dépenser de l’énergie à maintenir une température X que de réduire le chauffage pendant un temps Y et ensuite faire tourner à fond la chaudière pour réchauffer le logement ou peut-être pas…

Si vous possédez des radiateurs :

Vrai CONSEILLÉ. Les radiateurs sont plus enclins à subir des intermittences de chauffage lors des périodes d’absence. Qu’ils soient à eau avec un chauffage central ou électriques. La température ambiante conseillée est de 19°C en occupation et lors des week-ends, une température de 17°C sera très bonne pour la nuit et lors d’absence en journée et une température pouvant descendre jusqu’à 10°C lors des longues absences du logement. Pour rappel, passer de 20°C à 19°C permet de faire une économie de 7 % d’énergie. Il faut également faire la différence entre les radiateurs à forte inertie (fonte, matériaux réfractaires, etc.) et les radiateurs « normaux ». Les intermittences de chauffage seront plus compliquées sur les radiateurs à forte inertie thermique car ils n’ont pas un pouvoir de chauffe immédiat.

Si vous possédez un plancher chauffant :

Faux DÉCONSEILLÉ. Pour rappel, un plancher chauffant est un grand serpentin de tuyau d’eau chaude situé directement dans une chape sur la dalle. La chape sert alors de diffuseur de chaleur, ce qui permet de distribuer une chaleur douce et homogène dans toute l’habitation. Cependant ce type d’émetteur utilise l’inertie du sol et ceci ne permettra pas l’arrêt du chauffage pour de courtes périodes. Ceci est aussi vrai lors du démarrage du chauffage en début de saison, il faut plus d’une journée pour mettre l’habitation à température ambiante à cause de la grande inertie thermique du sol. La solution est donc de ne pas faire varier la température d’ambiance à part peut-être lors d’absences prolongées de plusieurs jours.

Si vous possédez une PAC air-air ou un poêle à granulés :

Vrai CONSEILLÉ. La pompe à chaleur air-air comme le poêle à granulés de bois réchauffe directement l’air de la maison grâce au ventilateur qui brasse un grand flux d’air et permet une chauffe rapide et homogène de l’air contenu dans la pièce. Ce brassage d’air important va permettre d’avoir un chauffage très réactif, il sera extrêmement judicieux d’imposer des températures de présence et de non présence (nuit et absence). La remise en température des pièces habitables le matin se fera rapidement grâce à la grande réactivité du système.

En résumé :

Tout dépend de vos émetteurs et de l’inertie de votre habitation. Avec des radiateurs à faible inertie et une maison peu isolée vous ferez des économies. Avec un plancher chauffant et une maison bien isolée vous ne ferez pas d’économies. Avec une pompe à chaleur air-air et une isolation moyenne vous ferez des économies. Donc, plus les émetteurs de chauffage seront réactifs et l’isolation de l’habitation moins performante, et plus il sera judicieux d’installer un programmateur de chauffage qui régulera la température de votre maison en fonction de son occupation.
Donc une réduction de son chauffage sera à privilégier plutôt qu’une coupure pour effectuer des économies.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions

13 Mar

Et le fioul dans tout ça ?

Pico
13 Mar

@Pico : Il est important de ne pas confondre les générateurs de chaleur (chaudière fioul, chaudière gaz, pompe à chaleur) avec les émetteurs de chaleur (radiateur, plancher chauffant). L’intermittence de chauffage joue sur les émetteurs et non les générateurs. Concernant les appareils individuels tels que les PAC air-air ou les différents poêles à bois, ils sont générateurs et émetteurs de chaleur en même temps. Donc, ce n’est pas votre chaudière fioul à laquelle il faut faire attention mais vos émetteurs de chaleur. Vous possédez des radiateurs dans votre habitation ?

Mathilde Chevallier
09 Mai

Bonjour,

Même avec un plancher chauffant, il est tout à fait possible de réaliser de l’intermittence, surtout pour la période de nuit.

Il suffit, par des essais, de déterminer la déphase exacte de son plancher chauffant.

Ainsi, si cette inertie est d’environ 5h, on peut tout à fait imaginer, si on désire la température de confort à 7h00 du matin, de basculer de la température de réduit (18°C) vers celle de confort (20°C) à 2h00 du matin. Idem pour le soir, si les personnes vont se coucher vers minuit, on peut basculer en réduit vers les 19h00. La température baissera progressivement dans le logement jusqu’au moment du coucher.

C’est ainsi toujours 10 à 14% d’économies d’énergie pendant 7h …

Pour les absences plus longues, aucun problème non plus, sachant que la plupart des chaudières/pompes à chaleur de qualité intègrent aujourd’hui un programme absence/vacances qui basculera automatiquement la chauffe du logement suffisamment à l’avance (prévoir environ 2 jours d’anticipation dans la cas d’un plancher chauffant) pour un habitat à température lors de l’arrivée des occupants.

Bien cordialement,
L’équipe ELYOTHERM
Plomberie / Chauffage toutes énergies

ELYOTHERM
13 Mai

@Elyotherm : Merci pour toutes ces précisions !

Mathilde Chevallier
15 Nov

C’est dingue, vous ne prenez pas en compte le fait qu’il faut aérer son logement chaque jour ! Moi, je coupe le chauffage le soir avant d’aller dormir, le matin, j’entrouvre une fenêtre, ça aère la journée et en rentrant le soir je rallume le chauffage et je mets en route le ventilateur de plafond en marche inverse pour que l’air chaud produit ne reste pas au plafond mais soit mélangé avec l’air froid plus bas et donc cela répartit rapidement la chaleur.

logique
19 Nov

@logique : L’aération est, en effet, importante. C’est pour cette raison que nous proposons également la VMC Double Flux comme produit : http://www.quelleenergie.fr/economies-energie/ventilation-double-flux/.

Mathilde Chevallier
12 Fév

Bonjour,
Je recherche une étude comparative et des avis sérieux sur les radiateurs à accumulation, « prétendus » efficaces pour faire baisser les notes d’électricité ! Ils sont très chers à l’achat, mais sont-ils efficaces et leur durée de vie valable sur un amortissement de 20 ans ?
Merci de votre aide

Franciska
14 Mar

@Franciska : Le radiateur à accumulation électrique est un radiateur lourd et volumineux qui possède une très grande inertie. Le principe est de stocker la chaleur lorsque l’électricité est à tarif préférentiel avec les Heures Creuses. La tarification HP/HC est donc obligatoire pour son bon fonctionnement. Ces radiateurs ne possèdent pas une technologie avancée comme ceux à inertie. Ils restent très lourds et encombrants et ils intégreront mal dans votre intérieur. Je vous conseille plutôt de vous tourner vers des radiateurs à inertie. Le radiateur à inertie est quant à lui beaucoup plus récent que son homologue à accumulation. Son poids est plus léger et son encombrement réduit. Pour son fonctionnement, le radiateur à inertie fonctionne avec toutes les tarifications électriques. Sa régulation avancée et précise permet de régler parfaitement la température de confort de son logement. Son installation permet de profiter d’une chaleur douce en évitant les changements brutaux de variations de températures. Grâce à son inertie thermique, ce radiateur rayonnera longtemps après son arrêt afin de faire de grandes économies de chauffage. Pour connaître les économies que vous pouvez réaliser avec un radiateur à inertie, faites le test grâce à notre simulateur : http://www.quelleenergie.fr/bilan-energetique/formulaire

Mathilde Chevallier
10 Oct

Bonjour,
Je sais que cet article date de 2 ans au moins… Je m’étonne que personne n’insiste sur les climatiseurs inverter (qui sont aussi des pompes à chaleur, comme votre frigo ménager, c’est juste la puissance qui est différente mais le principe de fonctionnement reste le même qu’une grosse pompe à chaleur air-eau ou air-air).
Une grosse pompe à chaleur air-eau coûte très cher (à l’achat et à l’installation), par contre vous pouvez faire installer des petites pompes à chaleur individuelle (pour 1 chambre par exemple) qui s’appelle split system (mono-split pour 1 pièce) ou multi-split pour 2 ou 3 voire + de pièces.
L’avantage de ces pompes à chaleur, ou climatiseurs (c’est ce qui fait l’énorme différence de consommation) c’est qu’elles ne fabriquent pas la chaleur, les clims se contentent de pomper la chaleur là ou elle se trouve, c’est à dire dans la nature, air ou eau !!
Donc : la chaleur existe même dans l’air froid (c’est juste une question de perception humaine, il fait froid, on a froid etc…). Le fluide utilisé dans votre climatiseur, lui, est capable de bouillir à -30° ou -35° (voire beaucoup plus bas en fonction du fluide utilisé), c’est-à-dire que même quand il fait -10° à l’extérieur, la clim peut produire de la chaleur (maximum moins 15°) dans votre maison et maintenir une pièce à 22° sans aucun problème.
Ce que vous devez également savoir, c’est qu’un climatiseur inverter ou pompe-à-chaleur qui a un COP (coefficient de performance) de 3,7 par exemple, vous restitue 3,7 fois ce que vous consommez !
EXEMPLE, vous avez un salon de 6m x 5m, vous installez une clim inverter qui consomme 1200 W maximum, elle vous restitue 3,7 x 1200 = 4400W.
C’est-à-dire que vous avez une puissance de chauffage de 4400W et vous ne consommez que 1200W !
Renseignez-vous auprès de n’importe lequel des fabricants ou technicien frigoriste (un vrai, pas le plombier du coin).

Moa
13 Oct

@ Moa, merci de votre commentaire. Le fonctionnement que vous décrivez pour les clims est justement celui d’une pompe à chaleur. Elle capte les calories dans l’air, l’eau ou le sol à l’aide d’un fluide frigorigène ayant en effet des propriétés très particulières et les diffusent dans la maison via différents moyens.
Quant à la technologie Inverter, elle existe pour les clims autant que pour les pompes à chaleur. Elle ne signifie pas que l’appareil est réversible (production de froid et de chaud) mais que le fonctionnement de l’appareil est plus stable, grâce à une diminution du nombre de déclenchements/arrêts. Le fonctionnement plus lisse permet de réduire les sensations d’inconfort tout comme l’usure de l’appareil.
Les pompes à chaleur sont plus efficaces pour le chauffage que pour la climatisation. Et au contraire, les clims sont plus efficaces pour le refroidissement que pour le chauffage. Pensez donc à ce dont vous avez le plus besoin avant d’investir !

Manuel Blanc
28 Nov

Cet article ne mentionne pas la « loi » fondamentale qu’il faut avoir en tête quand on se demande s’il est économique de faire baisser la température dans un logement quand on le peut ou si la remontée en température coûtera plus cher que de ne pas laisser redescendre trop bas la température.
Les dépenses de chauffage sont exactement égales aux pertes d’énergie du logement puisque à la fin (du jour, de l’année…) l’état du logement (sa température) est égal à celui du début. Or les pertes d’énergie (par les parois) sont proportionnelles à la différence de température entre intérieur et extérieur. Donc, plus on laissera descendre la température du logement, moins on aura subi de pertes thermiques et moins on aura consommé de chauffage. Donc, dès que vous le pouvez, faites baisser la température de votre logement ! La quantité d’énergie nécessaire pour remonter la température sera toujours inférieure à celle qu’il aurait fallu pour la conserver moins basse.
Les bémols, bien sûr, sont expliqués dans l’article. Selon le type de chauffage, il faut savoir remonter à la température visée au moment visé et c’est moins facile avec des systèmes de chauffage à inertie. Et le prix de l’énergie (heure creuse…) variant dans le temps, il peut être avantageux de consommer plus d’énergie moins chère que de minimiser l’énergie consommée…
Mais tout de même garder en tête que, si on le peut, baisser la température sera toujours bon !

Benoit
28 Nov

L’explication de Mathilde Chevallier sur la différence entre radiateur à accumulation et à inertie me parait très spécieuse. D’abord, le radiateur à « accumulation électrique » n’est ni plus ni moins électrique que le radiateur à inertie électrique tant que les deux sont branchés sur le réseau électrique. Ce qui stocke l’énergie, c’est la masse du radiateur. Plus il est lourd, plus il stocke. Un volume de polystyrène ne stockera presque rien comme énergie par rapport au même volume de béton ou de fonte. Un logement isolé de l’intérieur aura une faible inertie thermique (chauffera vite, refroidira vite) par rapport à un appartement avec des murs en béton (normal ! Dans un cas, il n’y a que l’air à réchauffer ou refroidir ; dans l’autre, il y a tout le volume des murs en plus !). Des radiateurs à inertie légers, ça ne peut pas exister, par définition. Si le radiateur est léger, ça veut dire qu’il stocke peu d’énergie et donc présente peu de caractéristique d’inertie.
Il n’y a jamais de miracle : pour qu’un logement ait une inertie thermique, il faut qu’il soit construit en matériaux lourds (béton, pierre) et soit isolé de l’extérieur. Pour qu’un radiateur ait une inertie thermique, il faut qu’il soit très lourd !
Les radiateurs dits à inertie légers, présentés comme très technologiques, sont une forme d’arnaque comme le démontrent les règles élémentaires de la physique.

Benoit


Bonplan-9909a2627c22fad00e8fad8fdb831f9f
20 ampoules LED =
1€00
Sous conditions de ressources
Commander mes ampoules

Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue-38fab23c9da360e80f979d437e3bf185

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue-923b9364086711ba29621317f79d1602

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue-a68affdfc3805c3d9671dd35ca2b3e3d

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit

Nouveau

Price-white-a06d4336ddeb3b42724fc84db078c559

Estimez le coût de vos travaux dans votre région
Faire le test


Avis des internautes (1450)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :