Primes à la conversion, chèque énergie… les annonces fiscales du Premier Ministre

bois-energie-durable1

Le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures pour précipiter la fin du chauffage au fioul en France, dont la date a été fixée à 2028. L’objectif est de délester les Français de cette « dépendance à une énergie chère, étrangère et polluante ».

Un élargissement de la Prime Coup de Pouce et du CITE

Plusieurs changements ont été annoncés:

  • La valeur du chèque énergie augmentera de 50 euros et concernera 5,6 millions de Français, contre les 3,6 millions initialement prévus.

  • Une prime à la conversion des chaudières a également été annoncée, ainsi qu’une bonification du CITE aux coûts de l’installation d’équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables ainsi qu’à la dépose de cuve à fioul, au taux de 50 % (au lieu de 30 %). A noter toutefois que la pose de fenêtres ne sera a priori pas réintégrée au CITE en 2019, contrairement à ce que certaines rumeurs pouvaient laisser entendre.

L’ensemble de ces mesures devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2019.

Avant la journée de manifestation des gilets jaunes, Edouard Philippe a tenu à calmer la fureur des Français en insistant sur la transition écologique. Sur RTL Matin, il a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur l’augmentation de la hausse des carburants, mais qu’il promettait d’accompagner les Français, et notamment les plus modestes, dans la transition écologique.

Le saviez-vous ?

 

Vous pouvez tester votre éligibilité et estimer le montant des aides et subventions disponibles pour financer vos travaux de rénovation grâce à notre simulateur.

 

Conversion automobile améliorée

On note également la création d’une « surprime » à la conversion automobile, pour les 20 % des Français les plus modestes. Pour rappel, la prime « classique » concerne déjà 280.000 de personnes. Cet accompagnement financier passera donc de 2000€ à 4000€ selon les ménages, et permettra d’acheter un véhicule moins polluant.

Cette mesure sociale vise désormais un million de personnes sur le quinquennat, contre 500.000 auparavant.

Le développement des indemnités kilométriques

Le gouvernement souhaite aussi aider « les grands rouleurs », en améliorant  les indemnités kilométriques pour les petites cylindrées. Le principe est d’augmenter le barème fiscal au bénéfice des ménages qui roulent beaucoup, en ciblant les véhicules de 3 et 4 chevaux.

Lors du Conseil des ministres, le gouvernement présentera l’ensemble des mesures d’aides financières dans ses détails. Un effort de 500 millions d’euros est annoncé.

Vos réactions

18 Nov

le gaz est aussi une energie fossile mais peut etre plus propre et encore reste a prouver

roch



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :