Absorbeurs de CO2

Reconstitution de synthèse des arbres synthétique de Klaus LacknerLa lutte contre le réchauffement climatique par la limitation des émissions de gaz à effet de serre est longue et fastidieuse. A côté des pessimistes, beaucoup espèrent encore que le génie humain pourra rattraper ses propres erreurs. Les nouvelles technologies font en effet partie des clefs du changement.

Elles ne sont pourtant pas des solutions miracles et les scientifiques en ont bien conscience. Nous avons voulu dans cet article revenir sur une invention de taille qui a déjà fait l’objet d’un billet : les arbres synthétiques. Cette invention encore au stade de « prototype avancé » se targue d’être une solution au trop plein de gaz à effet de serre. En effet, cette machine est orientée à fonctionner comme les arbres traditionnels : capter le CO2 de l’air et le stocker. L’idée est de prendre le CO2, le filtrer, le récupérer, le traiter puis le stocker sous forme de gaz… sous les océans. Son inventeur Klaus Lackner, professeur à Columbia, est confiant sur l’utilisation de sa machine : 100 000 arbres pourraient, selon lui, éliminer les émissions de gaz des principaux pôles d’émissions (logements, transport et petite industrie) de la Grande-Bretagne. Il garde tout de même à l’esprit que son innovation n’est pas une solution mais un palliatif. L’objectif primordial est la réduction des émissions de CO2, le second le traitement des émissions restantes émises dans l’atmosphère.

Cette solution que nous reconnaissons comme intéressante présente aussi ses inconvénients. D’abord, l’arbre synthétique ne traite que le CO2, qui n’est pourtant pas le seul gaz à effet de serre rejeté en masse qui participe au réchauffement climatique. Ensuite, le stockage du CO2 peut se révéler un problème pour les moyens techniques importants à mettre en œuvre, mais aussi pour les risques du stockage. En effet, quelle sera la stabilité de ce gaz dans les couches géologiques ? Plus secondairement, les arbres synthétiques, de part leur esthétisme, s’attireront les foudres des mêmes détracteurs que les éoliennes. D’un point de vue paysager, cet arbre pourra-t-il être accepté ?

Quoiqu’il en soit, nous sommes persuadés que c’est la somme d’initiatives frappant sur tous les fronts qui pourra aboutir à une siuation climatique stable. Alors à quand l’implantation des premiers arbres le long des autoroutes ?

Vos réactions

13 Oct

A propos du CO2
Malgré le débat sur le réchauffement climatique et le protocole de Kyoto , Deux sociétés ont déposé un dossier en vue d’ouvrir sur les communes de Lucenay les Aix et Cossaye(Nièvre) une mine de charbon + centrale thermique. Et ce en dépit d’un rapport alarmiste réalisé par SOFREMINES en 2003 à la demande du conseil régional mais non publié à ce jour.
Pour plus d’information consulter le site : http://www.adsn58.fr/

Exprimez-vous sur le blog consacré à ce sujet : http://veriteminecharbon.unblog.fr/

Merci de nous soutenir en signant la pétition sur le site de l’ADSN

Jean V.
01 Fév

Bonjour

Et on dit réchauffement de la planète …… Il y a plus d’un mois que la température avoisinne le 0° j’y comprends rien quand on voit le tapis neigeux de ce matin 1 fév ! presque 20 cm sur la Gaume !
Il y a encore une magouille pour nous piquer de l’argent qui va aller dans les poches de ceux qui n’en ont pas besoin; Il y a encore des dessous de tables dans l’air : çà c’est de la polution ! après tout payer  » de la polution » c’est pas çà qui changera le problème s’il existe – On nous enquiquine avec nos voitures …… et l’aviation ?????? Ce sont ceux qui se servent de l’avion pour aller au 100.000 diables passer des vacances !!! et resquillé le fisc aller planquer leur argent « mal gagné » Et si des usines (pour le peu qu’il en reste ) poluent ….. il faut bien se dire on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs ! alors faudrait – il qu’il n’y ait plus de boulot ??? – Si l’argent ne rentre pas auprès des petits consommateurs comment en dépenser et faire marcher le commerce ….. c’est le serpent qui se mord la queue !
Se nourrir , il le faut , se chauffer , il le faut, se soigner il le faut Est-ce çà du superflu ?

On veut en arriver à la voiture électrique ! TROP peu d’autonomie ! de un et de deux mais si on ne fait pas tourner nos moteurs actuels les usines d’électricité elle vont tourner à plein rendement ….. ce n’est que déplacer le problème Et n’oublions pas le prix trop élevé de l’énergie électrique donc nous allons encore trinquer de ce côté là ET LES GRANDS MANITOUS de la fée électricité vont s’en foutre plein les poches.

tant&plus
02 Fév

Bonjour,

Votre post me fait réagir! La réduction de l’utilisation de la voiture devient une question de citoyenneté responsable car des alternatives existent, alors que l’avion reste unique en son genre. Je pense que malgré tout, l’industrie est sur la sellette, comme le rejet de la proposition de loi sur la taxe carbone par le conseil constitutionnel le prouve. Il s’agirait de mieux taxer afin de limiter de façon équitable les pollueurs. Je suis d’accord sur l’idée de cycle que vous évoquez, mais à mon sens il convient de dire que chacun à son échelle, il est possible de faire quelque chose, et de réduire notre impact sur l’environnement. Le gouvernement d’occupe de réguler l’industrie, et il octroie des aides aux particuliers désireux de changer leurs habitudes de consommation en faveur d’une voie orientée davantage développement durable. C’est la raison d’être de Quelle Energie justement que de conseiller les consommateurs afin d’optimiser cela. Avez-vous réalisé la simulation sur le site QuelleEnergie.fr pour savoir si vous pouviez économiser sur votre consommation d’énergie, et accessoirement sur votre facture ?

Julien Nargeot



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :