Ampoule eclairee dans maquette de maison en bois

Hausse des prix de l’énergie : causes, conséquences et solutions

Par Amandine Martinet

Le 26 octobre 2021

Gaz, électricité, fioul… Depuis plusieurs mois, la France fait face à une augmentation des tarifs énergétiques aussi forte que continue, ce qui n’est pas sans conséquences. Des raisons de l’inflation aux solutions pour moins la ressentir au quotidien, voici notre décryptage de la situation.

Des tarifs qui montent en flèche

Alors, de quelle hausse énergétique parle-t-on ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

 

  • Le gaz connaît une augmentation continue depuis plus d’un an : +59% depuis janvier 2021, et +12,6% pour le seul mois d’octobre 2021
  • L’électricité n’est pas en reste et est en hausse ininterrompue depuis le début de l’année : +3,62% depuis le mois de janvier. Selon des prédictions de l’association UFC Que Choisir, l’augmentation pourrait être de 10% sur l’année 2022, ce qui représente environ 150€ de plus sur la facture annuelle des Français (cette prévision ne devrait pas avoir lieu à la suite de récentes annonces gouvernementales, voir à la fin de l’article)
  • Pour le fioul, la tendance est la même : le prix du litre a même dépassé le cap symbolique de 1€ au mois d’octobre, pour une hausse globale de +55% depuis un an. Pour 1000 litres, les coûts étaient à la mi-octobre de 1034€, contre 668€ l’année dernière.

Comment réduire sa facture d'électricité ?

Les raisons de l’inflation

Plusieurs facteurs expliquent cette hausse soudaine et ininterrompue des tarifs de l’énergie.

 

Dans un premier temps, la reprise économique mondiale post-Covid stimule la demande pour une offre qui reste limitée, et fait donc grimper les prix des cours des ressources énergétiques. En effet, pendant la crise sanitaire et économique, les postes de production se sont mis quasi à l’arrêt, et la relance prend du temps alors que les besoins explosent tout autour du globe : en France, on pense notamment à l’hiver dernier qui a été particulièrement rude.

 

Pour le gaz, des facteurs plus particuliers accentuent le phénomène de hausse des prix. Une tension européenne sans précédent existe. Les niveaux de stockage sont au plus bas depuis des années, car les exportations en provenance de la Russie baissent (incendie d’un gazoduc important à l’été 2021, nouveau gazoduc direct Russie-Allemagne qui n’est pas encore utilisé, tensions avec l’Ukraine qui empêchent d’employer des réseaux de distribution supplémentaires…)

 

drapeaux du monde 350

 

À savoir que les prix de l’électricité en France sont directement liés au gaz, puisque celle qui alimente le pays a dernièrement été principalement produite dans une centrale fonctionnant elle-même au gaz : les éoliennes ont été à la peine à cause du manque de vent cet été. D’autre part, les taxes telles que la taxe locale sur la consommation finale d’électricité deviennent de plus en plus élevées pour tous les Français. Enfin, le prix des quotas d'émission de CO2 en Europe augmente : des mesures anti-pollution qui poussent à privilégier le gaz pour la production d’électricité, au détriment du charbon.

 

Quant au pétrole, une autre explication à la hausse réside dans la production mise à mal aux Etats-unis à cause de l’ouragan Ida dans le golfe du Mexique, à la fin de l’été 2021.

🔎 Un défaut d’indépendance ?

On comprend donc très largement que la problématique de la hausse des prix de l’énergie en France est principalement liée au fait que nous ne produisons pas nous-mêmes notre propre énergie (nous importons 99% de notre consommation de gaz naturel, par exemple).

Quel impact sur les Français ?

Bien entendu, cette forte hausse des prix n’est pas sans toucher directement les particuliers… et leur porte-monnaie. De récentes études le montrent sans équivoque : selon les derniers chiffres du baromètre annuel du Médiateur de l’énergie, 79% des sondés déclarent aujourd’hui que les factures d’énergie représentent une part “importante” de leur budget.

 

Cette même enquête révèle que 1 Français sur 5 déclare avoir souffert du froid dans son propre logement en 2021, et ce pendant au minimum 24 heures. Et pour cause, 60% des interrogés disent restreindre le chauffage chez eux au cours de l’année pour faire baisser leur facture. Chez les jeunes, le phénomène est encore plus marquant : la moitié des 18-34 ans affirment avoir du mal à payer leurs factures énergétiques.

 

On constate enfin que tous ces résultats sont en hausse significative par rapport aux années précédentes, preuve de l’ampleur de la hausse des prix de ces derniers mois.

Quelles solutions à ce phénomène ?

Le plan d’action du gouvernement

 

Le 30 septembre dernier, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une série de mesures pour protéger les Français de l’augmentation des tarifs énergétiques :

 

  • Les prix du gaz ont été bloqués de novembre 2021 à avril 2022. Un bouclier tarifaire permis par une baisse des tarifs prévue au printemps prochain, ce qui devrait permettre de lisser les coûts sur l’année
  • La hausse des prix de l’électricité est plafonnée à 4%. La forte hausse prédite par l’UFC Que Choisir ne devrait donc pas avoir lieu
  • Une prime de 100 €, “l’indemnité inflation”, sera versée au mois de décembre 2021, pour aider les ménages aux revenus les plus modestes à payer leurs factures d’énergie. Plus précisément, elle va concerner tous les particuliers gagnant moins de 2 000 € nets par mois.

 

Ce que vous pouvez faire

 

Outre le dispositif particulier déployé par le gouvernement, vous avez vous aussi des leviers d’action pour être au chaud chez vous sans exploser votre budget. Bien entendu, il est recommandé d’appliquer les petits gestes du quotidien qui peuvent faire la différence : cuisiner de façon économique, économiser l’eau au possible, installer un thermostat sur votre chaudière, éteindre vos appareils électroniques quand vous ne les utilisez pas…

 

Maison BBC

 

Mais vos principaux alliés, ce sont les travaux de rénovation énergétique ! Une isolation thermique permet de supprimer les pertes de chaleur de votre logement et réduire considérablement vos factures : -30% avec une isolation des combles perdus, par exemple. Vous pouvez également choisir de changer votre vieil équipement de chauffage pour dépenser moins ! Une pompe à chaleur air/eau, c’est jusqu’à 1 000 € en moins sur vos factures chaque année. Et de multiples autres solutions de chauffage écologiques et économiques existent aujourd’hui (chaudière au bois, chaudière gaz à condensation…)

 

Des dispositifs d’aides financières ont été mis en place et renforcés ces dernières années pour massifier la rénovation énergétique des logements en France. Dernier venu du côté du gouvernement ? Le plan France Rénov’, annoncé vendredi 21 octobre, qui devrait renforcer l'accessibilité des travaux pour tous les Français.

Quel est le chauffage le moins cher ?

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !