Qualibois : tout ce que vous devez savoir

Tout savoir sur la répartition des qualifications RGE Obtenir le guide RGE gratuit

Certification Qualibois : tout ce qu'il faut savoir

Depuis le 1er juillet 2014 est entré en vigueur le principe d’éco-conditionnalité pour tous les travaux destinés à améliorer les performances énergétiques des bâtiments. Cela veut dire que seul le recours à des entreprises titulaires d’un signe de qualité RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement ») peut permettre aux clients concernés l'obtention d'aides publiques comme l'éco-prêt à taux-zéro (éco-PTZ), mais aussi les aides locales, le crédit d’impôt développement durable (CIDD) ou encore les primes Certificats d’Economie d’Energie (CEE). Selon le décret du 1er mars 2016, les entreprises sous-traitantes doivent également être titulaires de la mention. Parmi ces qualifications se trouve la Qualification Qualibois.

Dès que vous êtes Reconnu Garant de l'Environnement avec la Certification Qualibois, Quelle Energie peut vous mettre en relation avec de nombreux particuliers désireux de vous rencontrer.
Calculez combien de nouveaux prospects qualifiés près de chez vous nous pouvons vous apporter chaque mois.


Sommaire


Qu'est-ce que la qualification Qualibois ?

Professionnel bâtiment RGE

Cette qualification est délivrée par Qualit’EnR, qui depuis 2006 est l'association française pour la qualité d’installation des systèmes à énergie renouvelable. C'est une norme « qualitative » pour les installateurs de chaudières bois énergie, qui permet de s’assurer que les techniques d’installation sont bien maîtrisées. Ce label certifie les activités du chauffage bois avec deux modules distincts :

  • Module Air qui concerne les appareils indépendants comme les poêles à bois et inserts ;
  • Module Eau, qui concerne les appareils bois raccordés au réseau hydraulique, comme les chaudières manuelles ou chaudières automatiques.

Les avantages à être titulaire du label Qualibois

Étant donnée l'obligation pour les clients souhaitant bénéficier des aides de l’État de faire appel à un artisan labellisé RGE, l’intérêt d’être titulaire d'un tel label est évident, pour décrocher le plus de contrats possibles dans un contexte particulièrement tendu. En effet, un artisan non labellisé peinera à trouvera des contrats d'installation de poêles à bois s'il n'est pas titulaire de la mention RGE, les aides publiques étant un argument souvent décisif dans la décision des particuliers de faire réaliser des travaux d’amélioration énergétique de leur logement.

Par ailleurs, le label RGE est un véritable atout commercial : cela permet à l'entreprise de faire valoir son savoir-faire et ses compétences auprès des prospects, c’est un gage de qualité d’autant. Cela constitue ainsi un atout non négligeable dans une négociation commerciale, lorsqu'une entreprise qualifiée est en concurrence avec une autre qui ne dispose pas de la qualification concernée, même si elle est moins-disante.

Enfin, c'est une manière de former ses collaborateurs à moindre coût, tout en montrant à sa clientèle que les artisans ne restent pas sur leurs acquis mais suivent des formations pour monter toujours plus en compétences. En outre, l'entreprise labellisée bénéficie d’une assistance technique gratuite.


Comment obtenir la qualification ?

L'entreprise demandeuse de la qualification doit justifier auprès de l'organisme certificateur dans un dossier de candidature :

  • De sa qualité d'artisan et de son activité d'installation, pour le module Eau, dans l'un des domaines suivants : chauffage, génie climatique, énergies renouvelables, appareils d’économie d’énergie ; pour le module Air, dans l'un des domaines suivants : âtrerie, chauffage, fumisterie, bois énergie, poêle et insert ;
  • De la détention des assurances nécessaires pour les activités et travaux réalisés : responsabilité civile générale et décennale ;
  • De la compétence de l'entreprise, ce qui passe par une formation, par des références d'installation déjà réalisées ou bien par l'audit d'une installation déjà effectuée. Un contrôle de connaissance est effectué (QCM) ;
  • De la présence d'au moins un référent dans l'entreprise, lequel justifie de sa compétence par la formation ou l’évaluation par Qualit’Enr ;
  • De son engagement à respecter les bonnes pratiques et tous les points du règlement d’usage.

La qualification est dite millésimée : elle doit donc être renouvelée chaque année pour pouvoir être conservée par l'entreprise, ce qui passe par le règlement des frais d'instruction. La réalisation régulière d'audit permet de s'assurer que l'entreprise répond toujours aux exigences de qualité requises. D'autre part, chaque année, l'entreprise doit justifier de deux références d’installation de moins de 24 mois et d’une attestation de bonne exécution signée par un client et d'un audit d’installation par Qualit’ENR dans les 24 mois suivant la délivrance de la qualification.


Combien ça coûte ?

L'obtention du label a un coût pour l'entreprise qui désire l'obtenir. On distingue les frais d'instruction ainsi que les frais de contrôle de réalisation :

  • Frais d'instruction : chaque année, l'entreprise qualifiée doit s'acquitter des frais d'instruction forfaitaires annuels, qui s'élèvent à 62 € HT et des frais d'instruction spécifiques pour la marque Qualibois, qui s'élèvent à 62 € HT, soit un total de 124 € HT par année civile. La seconde qualification au sein d’une marque est gratuite la même année civile : si l'entreprise demande Qualibois module Air, la qualification module Eau lui est offerte si la demande est effectuée au cours de la même année civile.
  • Frais de contrôle de réalisation (audit) : dans les 24 premiers mois suivant chaque qualification, l'entreprise doit pouvoir justifier d'un audit « satisfaisant » ou « excellent » ; en outre, elle doit obtenir un audit vert dans les quatre premières années pour renouveler sa qualification au-delà. Pour la qualification Qualibois, ces frais sont de 250 € HT, prix qui ne prend pas en compte les frais éventuels de contre-visite ou d’audit supplémentaire si l'installation est jugée non-conforme.

Découvrez Qualibois en vidéo



La qualification est ainsi devenue incontournable pour les installateurs de chauffage au bois ; certes, elle a un coût mais est vite rentabilisée grâce aux avantages qu'elle apporte à l’entreprise.


Pour aller plus loin