C2E : comment ça marche?

Le programme de Primes CEE le plus simple et le plus rapide > Calculer vos primes CEE

C2E : comment ça marche ?

Encore appelé Certificat d'Economie d'Energie ou Certificat blanc, les C2E ou CEE représentent une mesure politique nationale sous forme de prime, permettant d'encourager et de soutenir les économies d'énergie au sein d'un pays. Si le sigle est plutôt très répandu, la substance même de la prime C2E est quelque peu floue pour beaucoup. Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur les C2E.


Sommaire


Les C2E : qu'est-ce que c'est ?

Primes C2E

Le Certificat d'Economie d'Energie (C2E) est un système qui vise à obliger une catégorie d'acteurs énergétiques, appelés « les obligés », à réaliser des économies d'énergie, tout en encourageant parallèlement une seconde catégorie d'acteurs (les non-obligés) à l'économie d'énergie en leur garantissant l'obtention d'un certificat. Il s'agit d'une politique ayant pour objectif principal la réglementation de la consommation énergétique dans le pays, par la favorisation de l'économie d'énergie. Ainsi, pour chaque période, les obligés (fournisseurs d'énergie, de combustible et de carburant) ont le devoir de justifier un nombre donné de kWh cumac économisé, fixé et défini par les autorités gouvernementales compétentes. Pour les non-obligés par contre, le C2E constitue une aubaine.


Qui peut en bénéficier des C2E ?

La prime énergie est ouverte pratiquement à tous les acteurs de l'énergie. Que vous soyez particulier, obligé ou non-obligé, vous avez donc la possibilité de bénéficier d'une prime énergie. Il faut notifier que le bénéficiaire légitime de la prime d'énergie est le commanditaire des travaux. Votre installateur n'a aucun droit sur les C2E suite à la réalisation des travaux. En tant que particulier, propriétaire, copropriétaire, entreprise ou administration, vous pouvez bénéficier d'un C2E en faisant la demande appropriée.

Combien pouvez-vous gagner grâce aux primes C2E ? Faites le test ici.


L'importance de la mention RGE

La mention RGE désigne tout professionnel Reconnu Garant de l'Environnement. C'est un label initié par le Ministère de l'Environnement, dans le souci de garantir une prestation de qualité. Il s'agit d'une mention d'adresse spécialisée pour les entreprises et artisans œuvrant dans le secteur du bâtiment, des travaux de rénovation énergétique, et dans l'installation d'équipements d'économie d'énergie. Même s'il constitue un label non-obligatoire basé sur un système d'adhésion de volontariat, il reste très important et indispensable de faire effectuer ses travaux par un professionnel titulaire de la mention RGE, pour bénéficier des primes d'énergie.


Quels sont les travaux éligibles ?

Une panoplie de travaux est éligible pour vous permettre de bénéficier des C2E. Les travaux pris en compte sont de façon générale ceux qui touchent concrètement à la diminution de la consommation énergétique. Il s'agit par exemple des travaux :

  • de chauffage ;
  • d'isolation ;
  • d'installation de systèmes d'énergie renouvelable.

Pour être plus concret, vous pouvez bénéficier des C2E en réalisant des travaux d'isolation de toiture, de murs ou encore de VMC, des travaux d'installation de chaudière, de programmateur de chauffage, de robinets thermostatiques, etc. Pour ce qui est des énergies renouvelables, l'installation de pompe à chaleur, de ballon thermodynamique ou de panneau solaire est également prise en compte.

Combien pouvez-vous gagner grâce aux primes C2E ? Faites le test ici.


Comment obtenir les C2E ?

Pour bénéficier de vos primes d'énergie, il suffit, une fois que vous remplissez les conditions nécessaires, de faire une demande auprès des structures habilitées. La demande devra se faire avant l'engagement des travaux, et selon une procédure spécifique, qui peut varier légèrement selon la structure dans laquelle vous êtes.

Les autres aides sont-elles cumulables avec les C2E ?

Les C2E sont bien évidemment cumulables avec d'autres aides. Mais pour cela, il faut que ces dernières ne soient pas de la même nature que les aides du C2E, et que vous soyez éligible pour en bénéficier. Il s'agit par exemple :

  • du CITE (Crédit d'Impôt Transition Énergétique) au taux de 30 % ;
  • de l'Eco PTZ (Eco-prêt à taux zéro);
  • du taux réduit de TVA à 5,5 %.

Adhérer au programme Certy Pro pour toucher plus de C2E

Le programme Certy Pro avec Quelle Energie Pro vous permet de bénéficier de subventions pour vos travaux sur la base des C2E. Grâce à ce programme vous bénéficiez de primes élevés, gratuitement et sans engagement. Le paiement est simple et rapide. Les professionnels touchent en moyenne 1400 euros de primes C2E, sans le moindre effort administratif.


Pour aller plus loin